Biathlon | Hochfilzen : le retour au premier plan du duo Eckhoff/Tandrevold

Ingrid Landmark Tandrevold, Tiril Eckhoff, Hochfilzen, biathlon
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du moSki de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

BIATHLON – Tiril Eckhoff et Ingrid Landmark Tandrevold, les deux premières norvégiennes du triplé historique réussi ce vendredi à Hochfilzen (Autriche), reviennent de loin de cette saison. Après un début d’hiver compliqué, voilà les deux copines au sommet du podium. Explications.

 

Biathlon : un cou tout neuf pour Eckhoff

Pour la première fois depuis la poursuite d’Antholz (Italie) en 2002, les Norvégiennes sont parvenues, ce vendredi lors du sprint d’Hochfilzen (Autriche), à privatiser le podium d’une coupe du monde de biathlon. Si cet exploit a pu être rendu possible, c’est grâce au retour au premier plan de Tiril Eckhoff et d’Ingrid Landmark Tandrevold, au-dessus du lot dans cette première course de la semaine.

Les deux copines de club, qui s’éclatent régulièrement dans un podcast commun appelé Kant Ut, n’arrivaient pas jusque-là à enchaîner les belles performances. Tout semble s’être mis dans le droit chemin en Autriche.

 

Ingrid Landmark Tandrevold, biathlon, Hochfilzen

Ingrid Landmark Tandrevold (NOR) – Manzoni/NordicFocus

 

Eckhoff, qui avait tout de même triomphé lors de la poursuite de Kontiolahti (Finlande) début décembre, signe un deuxième succès cette saison. Son septième en sprint sur le circuit mondial, comme Tora Berger. Mais rien n’a été simple pour elle cet automne entre problèmes au cou et de respiration. Ainsi, à quelques jours du début de la coupe du monde, elle ne savait pas si elle pourrait s’aligner. Finalement, elle avait obtenu le feu vert médical, mais avait réalisé un premier week-end désastreux (67e de l’individuel, 43e du sprint). Depuis, la native de Bærum s’est refait la cerise.

Cette semaine encore, pourtant, elle a dû se faire masser : « Le kiné m’a fait craquer le cou en début de semaine et j’ai de nouveau pu dormir sereinement, explique-t-elle à la NRK. J’en suis très reconnaissante parce que je sens que mon corps est vraiment en forme. »

 

Un tir debout revenu comme par « magie » pour Tandrevold

Du côté de Tandrevold, le problème n’était pas physique mais mental. Son tir debout était effectivement défaillant depuis le début de la saison. « Je pense que je suis dans un cercle vicieux et que je dois utiliser un peu de magie pour m’en sortir », disait-elle à la sortie de la poursuite dimanche dernier.

Ce vendredi, la biathlète de 24 ans a réalisé son sixième sans faute en carrière pour terminer deuxième derrière Eckhoff : « J’ai dû me retourner trois fois pour voir si c’était vrai parce que, ces dernières semaines, je me demandais bien comment faire pour réussir mes tirs debout », expliquait-elle, hilare.

 

Ingrid Landmark Tandrevold, biathlon, Hochfilzen

Ingrid Landmark Tandrevold (NOR) – Manzoni/NordicFocus

 

Finalement, donc, les deux amies de toujours trustent les deux premières places du podium. « C’est un peu spécial de remporter la victoire d’Ingrid », regretterait presque Tiril Eckhoff, plus rapide sur les skis et victorieuse pour 7 secondes 6. « J’aurais voulu gagner ma première coupe du monde mais, s’il fallait quelqu’un devant moi, c’est bien que ce soit Tiril », termine Ingrid Landmark Tandrevold. Bonne copine.

 

 

À lire aussi :

 

Photos : Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.