Biathlon | Hochfilzen : les Français dans les rétroviseurs des Norvégiens

Quentin Fillon-Maillet, biathlon, Hochfilzen
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du moSki de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

BIATHLON – Dans un sprint ultra dominé par des Norvégiens supersoniques sur les skis, les Français, fautifs à une reprise, ne sont pas parvenus à monter sur le podium malgré de bonnes sensations. Emilien Jacquelin parle de « coup de massue ».

 

Biathlon : « Ça pique », avoue Emilien Jacquelin

« Mes skis allaient trop vite pour moi ! » La phrase du Norvégien Vetle Sjaastad Christiansen, lancée comme une plaisanterie pas tout à fait dénuée de vérité au micro de La Chaîne L’Equipe, prouve l’étendue du coup de fartage réussi par les techniciens scandinaves ce jeudi lors du sprint d’Hochfilzen (Autriche). Ce que les Français n’ont pas manqué de noter. À commencer par Emilien Jacquelin, huitième à 9/10 juste derrière Quentin Fillon-Maillet : « Les temps de ski des Norvégiens sont un coup de massue. Ça pique. »

 

Emilien Jacquelin, biathlon, Hochfilzen

Emilien Jacquelin (FRA) – Manzoni/NordicFocus

 

« Emilien est toujours excessif à chaud, tempère Vincent Vittoz pour Nordic Magazine. On sait ce qu’est le ski de fond et le biathlon, on connaît la part de la glisse dans ces sports. Il y a parfois des coups, on l’a fait à Östersund l’année dernière [à l’occasion du quadruplé français, ndlr.]. Parfois, il y a des ratés, ça nous est aussi arrivé. Mais là, ce sont vraiment les Norvégiens qui se sont détachés des autres nations. »

Tous les Bleus interrogés en zone mixte avouent effectivement avoir éprouvés de bonnes sensations lors de leur passage, à l’image d’un Fabien Claude deuxième après onze dossards mais aux portes de quitter le top 10 après avoir réalisé un footing de récupération. Finalement douzième, il expliquait à nos confrères « qu’il s’était passé quelque chose sur les skis ». C’est que les Norvégiens ont effectivement été portés par des planches de folie : « La prochaine fois, ce sera nous », prévient le Vosgien.

 

Fabien Claude, biathlon, Hochfilzen

Fabien Claude (FRA) – Nordic Focus

 

Une fois, pas deux ?

Si placer trois Français dans le top 15, n’est pas une mauvaise opération, ce sont les écarts qui impressionnent. « Ça fait partie du jeu, continue Vincent Vittoz. Je pense qu’on a quinze, vingt secondes de trop sur les temps de ski par rapport au dernier sprint qu’on a pu faire. » Soit le temps gagner par les Norvégiens grâce à leur « gros coup de fartage ».

pub

« Ça arrive régulièrement dans une saison que, parfois, une nation se détache. On sait que la Norvège est très forte sur les skis et, là, avec le bon mélange, c’est écrasant. On est déçu mais on va continuer à bosser, renseigne, combatif, Grégoire Deschamps, le patron du camion de fartage tricolore, à La Chaîne L’Équipe. Les Norvégiens ont fait un très bon coup, on en fera aussi pendant la saison. » Pour les Bleus, il n’y a plus qu’à espérer que les Scandinaves ne réalisent pas une performance comme celle du jour à chacune des courses. « C’est rare de faire un coup deux fois de suite », glisse encore Deschamps. Mais impossible n’est pas Norvégien.

 

 

 

Le classement des Français :

  • Quentin Fillon-Maillet (9/10) : 7e
  • Emilien Jacquelin (9/10) : 8e
  • Fabien Claude (9/10) : 12e
  • Simon Desthieux (9/10) : 18e
  • Antonin Guigonnat (8/10) : 43e
  • Oscar Lombardot (8/10) : 87e

 

À lire aussi :

 

Photos : Nordic Focus.

1 Commentaire

  1. chaumery

    17/12/2020 à 20 h 05 min

    soyez un peu bons sportifs les Français , vous ne gagnez pas, dommage pas une raison pour ne pas feliciter les Norvegiens et vous trouver des excuses tout le temps quand vous n’êtes pas sur le podium. Remarques qui ” piquent”

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.