Biathlon | Hochfilzen : une carabine modifiée… et Emilien Jacquelin rayonne

Emilien Jacquelin, biathlon, Hochfilzen
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du moSki de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

BIATHLON – Sixième du sprint ce vendredi, Emilien Jacquelin, après une démonstration sur le pas de tir, s’est offert son premier podium de l’année en terminant deuxième de la poursuite derrière Quentin Fillon-Maillet. Des performances qui s’expliquent par une modification sur sa carabine.

 

Biathlon : Emilien Jacquelin voit le bout du tunnel

En difficulté sur le pas de tir depuis le début de la saison en commettant neuf erreurs sur les quatre courses individuelles de Kontiolahti (Finlande) en plus de la craquante du relais, Emilien Jacquelin a décidé de modifier un élément sur sa carabine à la veille du sprint d’Hochfilzen (Autriche). « Tout l’été et en début de saison, j’ai travaillé avec un tunnel [le bout du canon permettant aux biathlètes de viser, ndlr.] plus haut pour gagner du relâchement au niveau du cou. Là, je suis revenu à mon tunnel d’origine, qui est plus bas, renseigne le Dauphinois. Sur les images, on voit que j’ai la tête plus basse, ça semble presque pas naturel, mais c’est comme ça que je me sens le mieux. »

 

Emilien Jacquelin, Johannes Thingnes Boe, biathlon, Hochfilzen

Emilien Jacquelin (FRA), Johannes Thingnes Boe (NOR) – Nordic Focus

 

« J’avais peur avant le départ à Kontiolahti »

Résultat, il termine sixième du sprint puis deuxième de la poursuite. Un changement osé mais payant pour le champion du monde de la poursuite qui explique avoir retrouvé ses « sensations de l’hiver dernier. Sur Kontiolahti, j’avais très souvent peur avant le départ alors que l’année dernière j’avais envie. »

Comme dans le Tyrol, donc, où son pari technique s’est transformé en coup de maître : « Il faut savoir prendre des risques si on veut s’affirmer, souffle-t-il encore. C’était un choix fort de faire cette grosse modification mais, comme on dit, la chance sourit aux audacieux… »

Un nouveau tunnel qui a donné à Emilien Jacquelin l’occasion de voir le bout de son tunnel de moins bons résultats. En signant une poursuite, son format préféré, d’un niveau incroyable.

pub

 

 

À lire aussi :

 

Photos : Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.