Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

biathlon, IBU Junior Cup, Arber, Allemagne, Lisa Maria Spark, sprint, ski nordique
Lisa Maria Spark (ALL) remporte le sprint d'Arber en IBU Junior Cup

Biathlon

Biathlon | IBU Cup : les enjeux de l’étape d’Arber

BIATHLON – Avec plus d’un mois de retard, le circuit IBU Cup peut enfin lancer sa saison ! Et c’est en Allemagne, à Arber, que le circuit B de la coupe du monde de biathlon connaîtra sa première course de la saison. Nordic Magazine vous présente les enjeux de cette première étape. 

 

Qui pour succéder à Elisabeth Hoegberg et Lucas Fratzscher ?

Souvenez-vous l’an dernier le circuit féminin avait débouché sur un duel d’expérimentées. Et Elisabeth Hoegberg avait dû batailler pour apposer son nom au palmarès. Sous la menace de la Russe Ekaterina Glazyrina, la Suédoise s’imposera finalement grâce à des championnats d’Europe de haut vol (le titre en sprint et le bronze en poursuite) et une fin de saison réussie. Elle deviendra au passage la toute première Suédoise à s’imposer sur ce deuxième échelon du biathlon mondial.

 

Elisabeth Hoegberg (SWE) – Manzoni/NordicFocus

 

Et le moins que l’on puisse dire c’est que le classement masculin fut encore plus indécis puisque la victoire finale s’est finalement jouée pour un seul point ! Un petit point qui a finalement basculé dans l’escarcelle de Lucas Fratzscher. L’Allemand devancera le Norvégien Endre Stroemsheim sur la plus infime des marges.

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

 

Lucas Frarzscher, biathlon, Kontiolahti

Lucas Fratzscher (GER) – Manzoni/NordicFocus

 

Les favoris de cette première étape

Avec cette première étape en janvier et sans confrontations internationales pour nous donner des indices, bien malin celui qui pourrait donner les bons pronostics sur cette étape d’Arber. Néanmoins les nations fortes seront présentes et prêtes à en découdre.

Pour succéder à Hoegberg on retrouvera forcément les Russes. Mais pour cette première étape la Russie devra faire sans Victoria Slivko et Anastasiia Porshneva, toutes deux dans le top 10 du général l’hiver dernier mais non retenues. La Russie sera tout de même une candidate sérieuse aux podiums avec Anastasiia Goreeva, Polina Shevnina ou encore Daria Virolainen qui revient à la compétition après une pause maternité.

Les Allemandes feront confiance à Franziska Hildebrand  qui fera figure de capitaine pour la jeune génération des Vanessa Voigt, Stefanie Scherer et autres Lisa-Maria Spark.

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

Franziska Hildebrand, biathlon, Nove Mesto

Franziska Hildebrand (GER) – Manzoni/NordicFocus

 

Du côté des Norvégiennes c’est Karolin Erdal qui semble la mieux placée pour devenir la première Norvégienne à soulever le globe de l’IBU Cup. Et à 25 ans, Ragnhild Femsteinevik fait office de doyenne dans cette équipe norvégienne très rajeunie.

Dans le classement masculin, Endre Stroemsheim a sûrement envie de prendre sa revanche. Et il faudra aussi compter sur ses compatriotes Sivert Bakken, Vebjoern Soerum, Lars Helge Birkeland et Aleksander Fjeld Andersen. Haavard Bogetveit et Fredrik Gjesbakk, non retenus sur cette étape d’ouverture devront eux patienter pour marquer leurs premiers points en IBU Cup.

 

Endre Stroemsheim (NOR)

 

Très discrète en coupe du monde, la Russie devrait encore briller sur ce circuit B avec une armada encore impressionnante (comme toujours sur l’IBU Cup) avec le double champion du monde junior Said Karimulla Khalili, Semen Suchilov et Aleksander Povarnitsyn.

À domicile, l’Allemagne aussi aura fière allure avec notamment Johannes Kuehn, Roman Rees ou Philipp Nawrath. L’Italie a également sorti quelques grands noms comme Federica Sanfilippo ou Nicole Gontier. Et la Suisse fera confiance à sa relève dorée incarnée par Niklas Hartweg et Amy Baserga, tous deux vainqueurs de la Junior Cup l’hiver passé.

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

 

 

Des listes de départ dans lesquelles on retrouvera aussi des noms comme l’inoxydable quadragénaire Magdalena Gwizdon pour la Pologne ou l’Ukrainienne Ekaterina Bekh qui avait brillé aux Mondiaux juniors en 2019,

L’équipe de France ne sera pas en reste avec un collectif de 15 athlètes (lire ici la sélection française), emmenée notamment par Martin Perrillat-Bottonet, quatrième du circuit B l’hiver passé.

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

Stina Nilsson, le Mexique, le Groenland et la Grèce

Si l’on s’est habitué à voir le Groenland sur les listes de résultats avec Ukaleq Slettemark, cette IBU Cup verra également la présence du drapeau Mexicain, Brésilien ou Grec. En tout ce sont plus de 360 athlètes représentant 43 nations qui se confronteront sur les pistes allemandes ! Au rang des absente la Chine ne sera pas présente en Allemagne.

Autre grande attraction de cette première manche du circuit B de la coupe du monde : les grands débuts en biathlon de Stina Nilsson. On surveillera attentivement la première course à ce niveau de la championne olympique, transfuge du ski de fond ce printemps. Autour d’elle, la Suédoise pourra compter sur un collectif de qualité avec Ingela Andersson et Elisabeth Hoegberg notamment.

 

Stina Nilsson, biathlon, Östersund

 

Le programme des deux premières étapes

Sur le papier, l’IBU avait prévu un individuel court pour débuter l’hiver. Mais la fédération internationale a changé un peu ses plans en proposant finalement des sprints comme courses d’ouverture. Et comme sur la coupe du monde pour éviter les déplacements, la caravane du biathlon restera deux semaines en Allemagne.

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

Première étape

  • 14 janvier, 10h30 : sprint dames
  • 14 janvier, 14h00 : sprint hommes
  • 16 janvier, 10h30 : sprint dames
  • 16 janvier, 14h00 : sprint hommes
  • 17 janvier, 11h00 : relais dames
  • 17 janvier, 14h00 : relais hommes

Deuxième étape

  • 20 janvier, 10h00 : individuel court hommes
  • 20 janvier, 14h00 : individuel court dames
  • 22 janvier, 10h30 : sprint hommes
  • 22 janvier, 14h0 : sprint dames
  • 23 janvier, 11h00 : relais mixte simple
  • 23 janvier, 13h30 : relais mixte

 

À lire aussi :

 

Photos : Nordic Focus / Svenskt Skidskytte.

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Facebook

A LIRE AUSSI

Biathlon

Découvrez les biathlètes russes envoyés, du 25 au 29 août, aux championnats du monde de biathlon d'été de Nove Mesto (République tchèque).

Biathlon

Un tapis de ski-roues. C'est le nouveau jouet que le biathlète suédois Sebastian Samuelsson s'est récemment offert. Un outil de travail qui devrait lui...

Ski nordique

Ce jeudi, les équipes de France de biathlon et de ski de fond, mis à part le groupe distance masculin, prennent la direction de...

Biathlon

Brillant vainqueur du City Biathlon Wiesbaden (Allemagne) l'année dernière, le Jurassien Quentin Fillon-Maillet ne s'y rendra pas le 15 août prochain pour défendre son...

Biathlon

18:50. Jusque-là, aucune Française n’avait été confirmée au départ de la mass-start de biathlon du Martin Fourcade Nordic Festival. Ce mercredi soir, les organisateurs...

Biathlon

15:06. Ce mercredi midi, Anton Babikov est devenu champion de Russie d’été de la mass-start sur le stade de Demino, situé dans la région...

Biathlon

21:01. Deux jours après les épreuves de super sprint, la première partie des championnats de Russie de biathlon d’été se poursuivaient ce mardi à...

Biathlon

Dès la semaine prochaine, le stade de biathlon Germans Fourcade de Font-Romeu (Pyrénées-Orientales) sera agrandi. Cela permettra à l'infrastructure d'accueillir les meilleures équipes de...