Biathlon | IBU Cup : les Français dans le dur

BIATHLON - Le patron des Equipes de France revient en exclusivité pour Nordic Magazine sur la retraite sportive annoncée par Myrtille Bègue et les fins de saison anticipée de Lou Jeanmonnot et Hugo Rivail. Trois cas très différents mais qui posent question au sein du biathlon tricolore. 
Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski

BIATHLON – Le patron des équipes de France de biathlon Stéphane Bouthiaux revient en exclusivité pour Nordic Magazine sur la retraite sportive annoncée par Myrtille Bègue et les fins de saison anticipées de Lou Jeanmonnot et Hugo Rivail. Trois cas très différents mais qui posent question au sein du biathlon tricolore. 

 

Myrtille Bègue : « C’est vraiment dommage pour elle »

Stéphane Bouthiaux est revenu sur l’annonce de la fin de carrière de la Pyrénéenne : « C’est vraiment dommage pour elle, pour la fédération qui a mis les moyens pour l’accompagner. C’est une athlète qui avait beaucoup gagné dans ses années jeunes et juniors, elle a fait des médailles aux championnats du monde, donc ça veut dire quelque chose.

On sait que le cap entre les années juniors et la coupe du monde est très difficile à passer. C’est dommage, mais on ne peut que respecter cette décision, surtout quand on connaît l’engagement que cela demande à l’entraînement pour percer au plus haut niveau. Elle a envie de découvrir autre chose, ce qu’on peut comprendre aussi.»

Lou Jeanmonnot : « On compte sur elle pour l’avenir »

Le constat est bien différent pour la Jurassienne (lire son interview ici) : « Oui, elle n’est clairement pas là où on l’attendait en termes de résultats, estime Stéphane Bouthiaux. Nous avions déjà eu des discussions avec elle au printemps, elle a fait le boulot à l’entraînement, mais les résultats ne sont pas là. On remarque un vrai déficit cette saison chez nos premières ou deuxièmes années senior, après on voit les résultats en coupe du monde, avec des athlètes issues de ce système, donc évidemment ça nous pose question. Mais c’est quelqu’un sur lequel on compte pour l’avenir, et elle sait qu’elle pourra compter sur nous.»

BIATHLON – Dans la tempête en Biélorussie, la Suédoise Hanna Oeberg décroche le titre de championne d’Europe sur l’individuel. Chloé Chevalier et Sophie Chauveau entrent dans le top 10.

Lou Jeanmonnot (FRA) – Nordic Focus

 

Le Savoyard Hugo Rivail dit stop également

A quelques heures d’intervalle, c’est un autre membre du groupe B qui a décidé de mettre le clignotant pour cet hiver. Hugo Rivail nous a confiés qu’il avait « cherché la forme tout l’hiver et plus les courses s’enchaînaient moins j’arrivais à récupérer. On a donc décidé avec le staff de mettre un terme à cette saison compliquée».

Une méforme qui intrigue le patron des équipes de France : « Concernant Hugo, on a du mal à analyser. Il galère depuis le début de saison. Il avait déjà fait un gros break en décembre pour essayer de revenir en forme. Aujourd’hui on ne peut pas en dire plus, il va passer des examens pour voir s’il n’y a pas une explication médicale à cette baisse de forme. C’est dommage car il avait montré une belle progression l’hiver dernier dans sa première année en senior».

Une décision pas facile à prendre pour le biathlète des Menuires : « Arrêter sa saison en février, c’est dur. On s’entraîne toute l’année pour courir et avoir des résultats. Mais il faut savoir dire stop. Mon programme pour la suite n’est pas défini, si ce n’est du repos pour l’instant. On verra avec les résultats d’analyses, on avisera…»

BIATHLON - A quelques jours des premières courses de la saison IBU Cup, nous poursuivons notre série d'entretien avec la relève du biathlon. Aujourd'hui c'est Hugo Rivail qui nous confie son bilan de l'été et ses ambitions pour cet l'hiver. 

Photos : IBU et Nordic Magazine

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Pour suivre toute l’actualité des championnats du monde de biathlon, cliquez sur la bannière

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

1 Comment

  1. équipeA

    13/02/2020 à 13 h 42 min

    Pas de résultats pour Lou !? elle est de 1998, la TOTALITE des 14 filles qui sont devant elle au classement de l’IBU cup sont plus âgée qu’elle.
    Soyez patients messieurs (ça pose aussi la question de la parité de l’équipe d’entraineurs de l’edf)les entraîneurs !
    Myrtille et Hugo, cassés avant 25 ans ça pose question aussi.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.