Biathlon | IBU Cup : l’heure d’un premier bilan

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

BIATHLON – Après trois étapes et dix courses, le circuit IBU Cup fait relâche durant les fêtes de fin d’année. L’occasion de faire un premier bilan des déceptions et des révélations de ce début de saison sur le circuit B de la coupe du monde de biathlon.

 

Le retour tonitruant de Caroline Colombo

Sérieusement blessée au début de l’été 2017, Caroline Colombo a réalisé un retour en compétition que peu d’observateurs aurait prédit. Déjà bien en vue sur les épreuves du Summer Tour , la Jurassienne débute sa saison internationale avec la 5e place du sprint d’Idre. La semaine suivante en Italie, elle accroche un nouveau top 10 sur la poursuite de Ridanna. Avant de s’offrir sa toute première victoire en IBU Cup sur l’individuel d’Obertilliach. Victime d’un malaise puis malade à Obertilliach, elle aurait encore pu améliorer ce bilan déjà très flatteur.

Un retour fracassant qui devrait lui ouvrir les portes de la coupe du monde en janvier, peut-être au détriment d’Enora Latuillière en délicatesse sur le circuit.

Aristide Bègue n’a pas perdu de temps
et Simon Fourcade ne lâche rien

Écarté des groupes fédéraux à la fin de l’hiver (lire son interview ici), le Pyrénéen, après une période de coupure, s’est pleinement remobilisé. Au point de venir bousculer la hiérarchie sur les épreuves automnales d’Arçon. Et de faire parti du voyage en Suède pour l’ouverture de l’IBU Cup. A Idre, Aristide Bègue n’a pas été loin de la perfection : 2e du sprint inaugural, vainqueur le lendemain et 9e de la poursuite ! Il a rapidement quitté le circuit B pour monter sur le circuit élite à Hochfilzen puis Nove Mesto en rentrant 1 fois dans les points.

Quant à Simon Fourcade, s’il a perdu son duel face à Fabien Claude pour participer à la première étape de coupe du monde, le doyen de l’équipe a une nouvelle fois preuve de ténacité et d’abnégation. Moins en vu à Idre, il s’est ensuite à nouveau révélé à Ridanna (2 tops 10 et un podium) et à Obertilliach (1 victoire, 1 podium et un top 10). Une très belle régularité qui lui permet d’être 2e du classement général. Aussi solide au tir que sur les skis le Dauphinois a semble-t-il gagné son ticket pour la reprise de la coupe du monde à Oberhof. Un site sur lequel il a signé 2 de ses 9 podiums individuels parmi l’élite…

Les jeunes bleu(e)s assurent

Alignée pour la première fois en IBU Cup, la nouvelle génération incarnée par Martin Perrillat-Bottonet, Hugo Rivail, Lou Jeanmonnot-Laurent ou encore Emilien Claude a parfaitement tenu son rang. Avec un podium (celui de Martin Perrillat-Bottonet à Idre), 4 tops 10 pour Hugo Rivail et Lou Jeanmonnot-Laurent et pas moins de 25 tops 30, ils ont rapidement pris leurs marques sur ce circuit B de la coupe du monde. A l’exception d’Emilien Claude 30e, ils sont d’ailleurs tous dans le top 15 du classement général. De bonne augure pour la suite…

Non retenu sur la poursuite d’Idre, Morgan Lamure n’a ensuite pas été sélectionné sur les deux autres étapes. Le Savoyard devra certainement repasser par la case Coupe de France pour remettre un dossard international.

Si Myrtille Bègue n’a pas découvert le circuit IBU Cup cette saison (la Pyrénéenne avait été engagée sur les étapes d’Otepää et d’Orsblie lors des deux dernières saisons), elle aura été moins en vue que ses coéquipières. En cause, des erreurs face aux cibles que la biathlète de Font Romeu a payé cher.

Les Suédoises impressionnent…

Cinquième du classement des nations l’hiver dernier, la Suède n’avait jamais été aussi présente que cette année sur le circuit féminin. Avec Ingela Andersson, l’expérimentée Elisabeth Hoegberg, ou encore Johanna Skottheim et Félicia Lindqvist les Suédoises n’ont raté le podium que sur 2 courses sur les 10 disputées ! Un bilan impressionnant qui permet à la nation jaune et bleue de faire jeu égal avec la Russie, vainqueur du classement des nations lors des 8 dernières saisons.

La puissante équipe Russe qui fait confiance cette année à Anastasiia Morozova et Svetlana Mironova. Deux athlètes de 24 ans qui a elle deux se sont déjà partagées 5 victoires !

… et les Norvégiens aussi

Sur les courses masculines, on retrouve les nations phares : Russie – Allemagne – France et surtout Norvège. Avec l’express Johannes Dale, Fredrik Gjesbakk ou le tout jeune Sivert G. Bakken, les Norvégiens ont monopolisé le podium et les places d’honneur. Sivert G. Bakken se payant d’ailleurs le luxe de mener le classement général de l’IBU Cup a tout juste 20 ans !

L’Allemagne de Lucas Fratzscher, Dominic Reiter, Justus Strelow et Roman Rees aura également été bien présente sur ce premier mois de compétition.

Tout comme la Russie d’Anton Babikov, Sergey Korastylev, et Alexander Povarnitsyn. Au classement des nations la Russie est d’ailleurs en tête devant la Norvège, la France et l’Allemagne.

 

Chloé Chevalier et Fabien Claude dans l’inconnue

En lice en novembre pour le dernier ticket de la coupe du monde (face notamment à Julia Simon ou Enora Latuillière), Chloé Chevalier devait repasser par la case IBU Cup pour espérer remonter en coupe du monde. Et sur le papier ce devait être la leader du groupe B. Malheureusement, les choses ne se sont pas déroulées comme prévu pour la Dauphinoise. En méforme sur les skis, la double championne d’Europe 2017 n’a pas pu compter non plus sur sa solidité derrière la carabine. Avec une 28e place comme meilleur résultat, elle n’est pas là où on l’attendait. Absente de la 3e étape d’Obertilliach, elle va devoir mettre des mots sur ses maux pour se remobiliser en 2019.

Pour Fabien Claude, si le bilan comptable est nettement meilleur (avec 2 tops 5 à Ridanna) son étonnante fragilité sur les tapis a réduit ses chances de bien figurer. D’autant plus rageant pour le Vosgien que sa forme sur les skis n’est pas en question. Régulièrement parmi les meilleurs temps de ski du circuit, le champion du monde junior 2014, a toutes les cartes en main pour briller.

Un break de Noël qui va être important, pour ma carabine et moi! 🎯 Bien sûr que j’espérais beaucoup mieux sur ce début…

Publiée par Fabien Claude sur Samedi 22 décembre 2018

Les classements individuels après les 3 premières étapes

 

 

Photos : Nordic Focus Photo Agency / Facebook Fabien Claude / IBU

Ski de fond, ski nordique, biathlon

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.