Biathlon | IBU Junior Cup : l’excellent bilan tricolore

une, biathlon, mondiaux, Myrtille Bègue

Biathlon – Avec sept médailles à Otepää, la relève française a signé de très bons mondiaux. Les juniors ont trusté les premières places du classement général. Le bilan d’un bel hiver.

Le troisième échelon du biathlon mondial vient de baisser le rideau lors des championnats du monde juniors d’Otepää. Le temps de dresser le bilan complet de ce circuit de l’IBU Junior Cup sur lequel les Français ont brillé.

 

Lou Jeanmonnot-Laurent et Myrtille Bègue au top

Après Myrtille Bègue, vainqueur du circuit de l’IBU junior cup en biathlon l’an dernier, c’est au tour de Lou Jeanmonnot-Laurent de remporter le petit globe de cristal. La Jurassienne a débuté son hiver sur le podium à Obertilliach, un podium sur lequel elle est montée à 5 reprises cet hiver.

Biathlon, Martin Perrillat-Bottonet, Mondiaux, Championnats du monde, sports d'hiver, Otepää

Elément important du relais qui a remporté le titre de championne du monde junior de biathlon, la biathlète de l’Olympic Mont d’Or termine à égalité de points avec Myrtille Bègue, mais est sacrée grâce à un plus grand nombre de victoires. Camille Bened prend la 3e place de ce classement devant l’Allemande Sophia Schneider.

biathlon, ski de fond, saut à ski, saut, combiné, Ski nordique, sport, ski, , Hiver, sport, Montagne, Nordic mag, une, combiné nordique mondiaux jeunes, Otepaa

Lou Jeanmonnot remporte le général de lIBU junior cup.

Un classement très flatteur pour les Françaises (d’autant plus si l’on rajoute la 7e place de Sophie Chauveau), mais qui doit tout de même être pondéré .

 

Un classement à pondérer

En effet, les Allemandes n’ont par exemple pas pris part aux championnats d’Europe juniors de biathlon à Pokljuka et certaines athlètes sont montées en IBU Cup comme la Russe Valeriia Vasnetcova ou la Polonaise Kamila Zuk récente double championne du monde junior.

 

Le classement général :

 

Et Lou Jeanmonnot-Laurent en profite également pour s’emparer du classement du sprint devançant à nouveau Myrtille Bègue et l’Allemande Sophia Schneider.

Le classement sprint :

 

Deux globes pour Perrillat-Bottonet

Côté masculin, c’est Martin Perrillat-Bottonet qui touche au cristal. Le biathlète de La Clusaz devance un trio Russe avec Said Karimulla Khalili,  Igor Malinovskii et Vasili Tomshin.

une, biathlon, MArtin Perrillat-Bottonet

Trois garçons qui ont été étincelants sur les Mondiaux d’Otepää, raflant titres et médailles au sein d’un collectif Russe d’une densité incomparable. Après un début timide sur la première étape d’Obertilliach, le haut-Savoyard n’a ensuite plus quitté le Top 10, décrochant 3 médailles à Otepää et une sur les championnats d’Europe de Pokljuka.

 

Une régularité et une efficacité qui font de Martin Perrillat un athlète à haut potentiel, rarement mis en défaut. Blessé au pied l’an dernier et auteur d’une saison 2017 en dents de scie, le Cluse a su cet hiver se montrer sous son meilleur jour.

une, Emilien Claude, Biathlon,

Emilien Claude et Martin Perrillat sur le podium à Nove Mesto…

Emilien Claude, pas passé loin d’une médaille sur le sprint des mondiaux d’Otepää, prend une belle 5e place dans ce classement général. Le Vosgien qui en est déjà à sa 2e saison internationale, s’est notamment distingué avec 2 victoires à Obertilliach et Nove Mesto.

Surclassé en catégorie juniorq sur les Mondiaux, le dernier de la fratrie Claude, a ainsi pu se frotter aux meilleurs et tirer beaucoup d’enseignements qui lui serviront pour la suite.

 

Le classement général :

 

Le Cluse en profite également pour s’emparer du classement du sprint devant Emilien Claude et l’Allemand Tim Grotian puis les deux Savoyards Hugo Rivail et Morgan Lamure .

Le classement du sprint :

Des championnats du monde réussis

La France termine sa saison avec des championnats du monde jeunes et juniors plutôt satisfaisants. Avec 7 médailles au total dont le titre en relais féminin, et le choix assumé de surclasser les meilleurs jeunes comme Emilien Claude, Camille Bened ou Sophie Chauveau plutôt que de chercher les médailles à tout prix, le staff a choisi de parier sur l’avenir. Une politique déjà appliquée depuis plusieurs saisons et qui permet à ces jeunes de se confronter aux meilleurs.

 

Avec 7 médailles, les Bleuets établissent l’un des meilleurs total de médailles depuis une dizaine d’années derrière les 8 médailles de l’édition de Presqu’Ile en 2014. Surtout, comme le confirme le chef de groupe Baptiste Desthieux : « Le fait d’être sur le podium des deux relais, dont le titre chez les filles, nous tenaient à cœur. Cela montre que nous n’avons pas qu’une ou deux individualités, c’est important !»

biathlon, ski de fond, saut à ski, saut, combiné, Ski nordique, sport, ski, , Hiver, sport, Montagne, Nordic mag, une, combiné nordique mondiaux jeunes, Otepaa

La joie des Françaises sur ce podium mondial.

 

Ils ont connu leurs premières sélections

Le circuit Junior est toujours l’occasion pour certains athlètes d’étrenner leurs premiers dossards internationaux. Ce fût le cas notamment cet hiver de Paula Botet, Sébastien Mahon, Guillaume Desmus, Léo Raffin ou encore Coline Pasteur.

Des sélections gagnées légitimement par ces athlètes après de belles performances sur le Samse National Tour mais qu’ils ont parfois eu du mal à concrétiser. Face notamment à l’armada Russe ou aux meilleurs Allemands, les erreurs se payent au comptant. Tous deux 16e du général Paula Botet et Sébastien Mahon constituent les belles surprises de ce collectif tricolore.

une, biathlon, Martin Bourgeois-République

Martin Bourgeois-République.

Très bon sur le circuit national, Martin Bourgeois-République aura eu plus de mal à l’international, mais il réussit une belle fin de saison avec deux deux tops sur les championnats d’Europe et surtout la médaille de bronze du sprint des mondiaux d’Otepää dans la catégorie Jeunes. Un bilan encourageant pour le biathlète du Sc de l’Abbaye, surtout avec une préparation toujours un peu perturbée par des problèmes de dos.

 

Il faut également ajouter le Jurassien Pierre Monney (qui avait tout de même connu des épreuves internationales en ayant participé aux Jeux Olympiques de la Jeunesse en 2016 à Lillehammer), auteur d’une entrée en matière délicate à Obertilliach et qui n’a ensuite pas réussi à convaincre le staff.

 

Et ensuite ?

A l’heure de faire les comptes de cette saison Junior, le bilan est donc plutôt très positif avec des leaders qui ont répondu présents, des championnats du monde réussis et une nouvelle génération qui pointe le bout de ses spatules.

Au rang des déceptions, Gilonne Guigonnat aura connu une deuxième partie de saison compliquée : « Gilonne est passée au travers au niveau du tir sur les championnats d’Europe, ça l’a déstabilisée alors que sur les skis on n’avait pas d’inquiétudes pour elle. Elle a donc raté sa sélection pour les mondiaux, qui était son gros objectif de la saison. »

Baptiste Desthieux n’oublie pas que « sur les 9 athlètes du groupe junior, cinq passeront en catégorie sénior l’an prochain », il était donc important de préparer la suite avec notamment cette génération des 99-2000 qui sera forcément amenée à jouer un rôle la saison prochaine.

Les sélectionnés d’Otepää, qui rentrent en France ce lundi, profiteront d’une petite semaine de repos avant de se re-préparer pour la finale du Samse National Tour au Col de Porte puis lors des Championnats de France Nordique de Prémanon. Avec encore de belles pages à écrire…

 

Photo : NordicFocus et Nordic Magazine

 

 

 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.