Biathlon : J-15 avant l’ouverture de l’IBU Cup


BIATHLON – La chasse au cristal reprendra à Idre en Suède sur le circuit IBU Cup. Tour d’horizon des enjeux, des attentes et du calendrier du circuit B de la coupe du monde de biathlon. 


Idre, première étape attendue

Après des mois de préparation, et quelques compétitions estivales, le circuit B de la coupe du monde de biathlon reprendra ses droits sur le site d’Idre, en Suède. Véritable antichambre de la coupe du monde, ce circuit est un passage obligé pour tous les athlètes qui ambitionnent de se mesurer à l’élite mondiale. 

Le circuit débutera jeudi 29 novembre avec un sprint au programme, avant de retrouver le traditionnel enchaînement sprint-poursuite samedi 1er et dimanche 2 décembre. Absent du circuit depuis 2015, ce site avait notamment bien réussi à Célia Aymonier qui y avait décroché une 3e place. Un podium synonyme d’accession à la coupe du monde pour la Jurassienne.

Grâce au snowfarming, le stade est enneigé depuis la mi-octobre et a souvent par le passé accueilli les équipes de France pour leur stage d’avant-saison. 

Quelle sélection pour les Bleu(e)s ? 

Pour la première étape d’Idre, la sélection tricolore n’est pas encore connue. On sait que Julia Simon, Enora Latuillière, Chloé Chevalier et Célia Aymonier se disputeront les 3 places restantes pour l’ouverture de la Coupe du monde de Pokljuka, lors de la Swiss Cup de Lenzerheide. La 4e non sélectionnée sera donc alignée en IBU Cup. Les tickets restants se joueront notamment entre Myrtille Bègue et Caroline Colombo (la France dispose d’un quota de 5 places chez les dames).

BIATHLON - La poursuite des championnats de France de biathlon d’été à Arçon a offert aux 4000 spectateurs un superbe mano a mano entre Simon Desthieux, vainqueur, et Martin Fourcade. Succès de Martin Bourgeois-République en U21. Aristide Bègue
Aristide Bègue a brillé lors du Biathlon summer tour à Arçon.

Chez les hommes, Fabien Claude et Simon Fourcade joueront eux aussi leur sélections pour Pokljuka sur la Swiss Cup. Une seule place en jeu entre ces deux athlètes, le non sélectionné sera également du voyage en Suède pour le circuit B. Et pourrait être rejoint par Aristide Bègue, Hugo Rivail, Morgan Lamure, Martin Perrillat-Bottonet ou encore Félix Cottet-Puinel. 

L’annonce de cette sélection interviendra dans quelques jours et pourrait être finalement basée sur les résultats de la 2e étape du Biathlon Summer Tour d’Arçon (en cumulant les points FFS du sprint et de la poursuite).  


Retour en Europe, après la Suède

Le circuit B passera ensuite par le traditionnel rendez-vous italien de Ridanna, théâtre des premiers relais mixtes de la saison où la France remettra en jeu son globe de cristal de la spécialité acquis l’an dernier devant la Russie et la Norvège.

Puis, direction l’Autriche et Obertilliach pour clôturer le premier trimestre de compétition. 

La Pologne avec Duszniki Zdroj, l’Allemagne avec Arber puis la Suisse avec Lenzerheide seront ensuite au programme d’un mois de janvier très dense. 


Les championnats d’Europe en Biélorussie

Brillante la saison passée en finissant nation la plus médaillée avec 4 médailles dont les deux titres de Chloé Chevalier, l’Equipe de France B aura rendez-vous cet hiver en Biélorussie . Du 20 au 24 février, le site de Minsk-Raubichi intégrera pour la première fois le calendrier de l’IBU Cup après avoir notamment accueilli les Championnats du Monde Juniors en 2015. 

Il restera ensuite deux étapes : à Otepää (Estonie) d’abord puis à Martell en Italie. Le site italien, habitué du circuit B, accueillera donc les finales du circuit avec notamment l’introduction des fameuses Mass Start à 60. Le comité technique de l’IBU a en effet décidé de tester cette formule grandeur nature avant de la proposer sur la coupe du monde. 


Une France ambitieuse

La saison dernière, Chloé Chevalier avait endossé le costume de leader du circuit avant de le céder à l’Allemande Karolin Horchler lors des deux dernières étapes Russes d’Uvat et Khanty-Mansiysk. Mais la Dauphinoise, tout comme Enora Latuillière ou Julia Simon ambitionne de s’installer durablement à l’étage supérieur.

Chloé Chevalier, biathlon, championnats d'Europe
Chloé Chevalier avait remporté trois médailles lors des derniers championnats d’Europe. © Manzoni/NordicFocus.

Les Allemandes de Nadine Horchler et Luise Kummer (Karolin Horchler sera alignée en coupe du monde sur le premier trimestre) et la Russie d’Irina Uslugina et Uliana Kaisheva , seront certainement parmi les principales concurrentes des Françaises. Sans oublier la Norvège à la recherche d’un second souffle après une saison mitigée et l’Autriche de Julia Schwaiger

Côté masculin, la belle “génération 97” incarnée par Martin Perrillat-Bottonet, Hugo Rivail, Morgan Lamure pourrait s’y révéler après avoir fait ses armes sur le circuit junior l’hiver dernier. Avec eux, Fabien Claude vainqueur du petit globe de l’individuel l’an dernier, Simon Fourcade ou encore Aristide Bègue seront à surveiller. 

Vainqueur du circuit l’hiver dernier le Norvégien Vetle S. Christiansen sera aligné en coupe du monde. Mais la Norvège possède d’autres atouts avec notamment Fredrik Gjesbakk ou Vegard Gjermundshaug. La Russie de Petr Pashchenko et Alexei Slepov mais aussi la République Tchèque du duo Krijsten – Krupcik, seront probablement là pour jouer les avant-postes. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.