Biathlon : jour parfait pour Anastasiya Kuzmina

La Slovaque Anastasiya Kuzmina a connu ce jeudi un jour parfaite, tant  sur la piste de ski de fond qu’au champ de tir d’Antholz. C’est donc tout naturellement qu’elle a eu droit à sa première victoire de la saison lors d’un sprint féminin (7,5 km). Son tir sans pénalité et son ski solide l’ont amenée à franchir la ligne d’arrivée en 20:28.6. Elle est suivie par la Finlandaise Kaisa Mäkäräinen (+ 16.7 sec.) et la Biélorusse Darya Domracheva (+ 21,9 sec.)

 

C’était un bel après-midi pour le biathlon avec les hauts sommets enneigés surplombés par un ciel bleu éclatant. Force est de reconnaître que cela a rarement été le cas depuis le début de cette saison. Il y avait juste une légère brise coupant le pas tir de la droite vers la gauche, ce qui a gêné un peu les biathlètes. 

Si, au début de la compétition, plusieurs participantes ont fait carton plein, ce n’était pas le cas de Mäkäräinen et Domracheva qui ont raté chacune une cible au couché. Heureusement, les deux étaient bien sur les skis et gardaient toutes leurs chances de monter sur la boîte. A condition de batailler ferme contre le chronomètre. Devant, c’était une autre histoire.

 

La perfection pour Kuzmina”

 

La championne olympique de sprint Kuzmina était sur son petit nuage. Anastasiya Kuzmina a littéralement volé, habitée par la confiance. Pour le public, la seule question qui se posait concernait l’ampleur de sa victoire. Elle a finalement franchi la ligne d’arrivée avec une marge de 16,7 secondes sur Mäkäräinen.

Plusieurs biathlètes ont essayé d’entrer dans le trio de tête, surtout Pidhrushna. Mais, comme beaucoup d’autres, l’Ukrainienne a perdu un peu de temps, et a terminé en dehors du top 3.

 


Dans le camp français”

Dans le camp français, la performance du jour est signée Marie Dorin-Habert : elle termine au 7e rang (1 pénalité), à +37,6. Marie-Laure Brunet fait partie du trio qui s’est positionné au 18e rang. Tir parfait, mais +1,10 minute de retard. « Après Ruhpolding, je me suis posée la question d’aller à Antholz », confiait-elle mi-janvier. Elle ajoutait alors : « Antholz est typiquement le genre de lieu où je me sens bien. Des montagnes, de la neige, de la forêt, peu d’habitations… Du bonheur à l’état brut qui me fait mesurer la chance de pratiquer ce sport. »

Hier, en retirant son dossard 56, elle ne faisait aucun commentaire sur les réseaux sociaux. L’un de ses fans l’encourageait en comparant son résultat avec celui de l’an dernier : 35e, 9/10 au tir et 2 :28.5 au compteur.

Sophie Boilley est 21e et Marine Bolliet 26e. Anaïs Bescond, malade, n’a pas pris le départ.

La Suisse Selina Gasparin réussit une belle course : 11e, avec 8/10 au tir.

 

> Le classement en cliquant ici.


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade