Biathlon | Kontiolahti : la première couronne de Sebastian Samuelsson

Sebastian Samuelsson, biathlon, Kontiolahti
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du moSki de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

BIATHLON – Parti 18e de la poursuite de Kontiolahti (Finlande), le Suédois Sebastian Samuelsson, irrésistible, s’est imposé sur le stade fennoscandien. Longtemps dans les radars, le gamin de Katrineholm confirme enfin en coupe du monde. À 23 ans.

 

Biathlon : après les médailles olympiques, la victoire en coupe du monde

Pour beaucoup de monde, Sebastian Samuelsson est un biathlète confirmé, triple médaillé olympique en Corée du Sud en 2018 et même doré avec les copains du relais. Sauf que le biathlète de 23 ans, grande gueule qui n’hésite pas à donner son avis dans les médias de son pays, n’avait jamais vraiment confirmé sur la coupe du monde.

Souvent irrégulier, le natif de Katrineholm, bourgade d’un peu plus de 20 000 habitants située dans le sud-est du royaume, n’était effectivement monté qu’à une seule reprise sur un podium avant le début de cette saison. Mais, à l’image de toute l’équipe de Suède, Sebastian Samuelsson a débuté la saison le couteau entre les dents à Kontiolahti (Finlande), porté par la confiance de courses de préparation réussie à Idre Fjäll.

Dès la deuxième course, il termine deuxième du sprint derrière le roi Johannes Thingnes Boe. S’il s’est manqué jeudi dernier, prenant la 18e place après un mauvais 7/10 sur le pas de tir, il n’a rien lâché ce samedi. Jamais.

 

Johannes Thingnes Boe, Fabien Claude, Sebastian Samuelsson, biathlon, Kontiolahti

Fabien Claude (FRA), Sebastian Samuelsson (SWE), Johannes Thingnes Boe (NOR) – Manzoni/NordicFocus

 

Ultra-rapide sur les skis, Sebastian Samuelsson est vite revenu dans le jeu grâce à un 15/15 lui permettant de sortir du premier debout huit secondes derrière Johannes Thingnes Boe, fautif à une reprise après une entame de course immaculée. Un écart qu’il comblait pourtant en quelques hectomètres pour jouer la victoire au détriment du double tenant du gros globe de cristal sur le dernier tir. « C’est un athlète incroyable, mon idole et je dois faire le meilleur pour le battre, décryptait-il pour La Chaîne L’Équipe une fois sa victoire assurée. C’était une situation exceptionnelle. »

pub

 

Sebastian Samuelsson, biathlon, Kontiolahti

Sebastian Samuelsson (SWE) – Nordic Focus

 

Une première depuis Björn Ferry en 2014

Lors de la dernière salve, les deux hommes manquaient leur première balle. Mais, contrairement à ce qu’il aurait pu faire par le passé, le Suédois n’est pas sorti dans son schéma… alors que Johannes Thingnes Boe ratait une nouvelle fois. Du même coup, il offrait sur un plateau une première victoire en coupe du monde à son rival suédois.

De quoi permettre au grand espoir de tout un royaume de rêver au classement général ? « Aujourd’hui ce n’est pas mon objectif, peut-être plus tard », répond le porteur du dossard bleu du meilleur moins de 25 ans. Pour le moment, l’homme qui a fait gagner la Suède en coupe du monde pour la première fois depuis 2014 est numéro deux mondial à 35 longueurs du benjamin de la fratrie Boe.

 

 

À lire aussi :

 

Photos : Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.