Biathlon | Kontiolahti : une deuxième étape très ouverte

biathlon, coupe du monde, Kontiolahti
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du moSki de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

BIATHLON – Le diptyque finlandais de la coupe du monde se poursuit cette semaine. Nordic Magazine passe en revue les enjeux d’une compétition très ouverte sur le site de Kontiolahti.

 

Le nombre des prétendantes à la succession de Dorothea Wierers’annonçait conséquent. Après la première étape de coupe du monde, cette liste s’est un peu plus allongée faisant de la course au gros globe une compétition très ouverte. La saison s’annonce à priori plus palpitante chez les femmes que chez les hommes, de par la densité du plateau des concurrentes.

 

La Suède impressionne

L’équipe de Suède apparait comme l’équipe la plus forte en ce début de saison. En effet, la quasi totalité de l’équipe se situe dans le top 10 du classement général dominé par la leader Hanna Oeberg. Victorieuse du premier sprint de la saison, l’ainé des sœurs Oeberg semble arriver à maturité pour dominer le classement de la coupe du monde. La Suédoise fait figure de favorite cette semaine sur l’enchainement sprint, poursuite au programme.

Mais à ses côtés, on retrouve des compatriotes qui sont aussi fortes, grâce à leur niveau à ski et à un tir sécurisé. Johanna Skottheimest actuellement deuxième au général. Elle progresse lentement et son niveau actuel lui permet de rivaliser avec les meilleures, tout comme Mona Brorsson et Linn Persson durablement installées dans le top 10. C’est sans compter sur la cadette des sœurs Oeberg, Elvira, qui monte en puissance. Son meilleur temps de ski sur le premier sprint de la saison prouve qu’elle sera dangereuse quand elle aura gommé ses quelques fautes au tir.

 

Hanna Oeberg, biathlon, Kontiolahti

Hanna Oeberg (SWE) – Manzoni/NordicFocus

 

Wierer, Roieseland, Herrmann en embuscade

Il n’est pas surprenant de retrouver aux avant-postes du général, les protagonistes de la saison dernière. À commencer par la tenante du titre Dorothea Wierer qui a prouvé qu’il faudra compter sur elle cette année encore en remportant la course d’ouverture de la saison, l’individuel.

pub

Marte Olsbu Roeiselanda de son côté bien rectifié le tir sur le sprint en prenant une deuxième place après avoir raté son individuel. Le programme de la semaine lui convient davantage, elle fera partie des favorites du sprint et de la poursuite.

 

Denise Herrmann, biathlon, Kontiolahti

Denise Herrmann (GER) – Nordic Focus

 

Pour sa part, l’Allemande Denise Herrmann a déçu sur le sprint, un exercice qu’elle affectionne pourtant, se classant au delà de la trentième place. Mais son podium obtenu sur l’individuel fait d’elle une adversaire dangereuse. Ultra rapide sur les skis, l’Allemande, si elle corrige ses fautes au tir, sera au même titre que Marte Olsbu Roeiseland favorite du sprint.

La très surprenante et jeune Dzinara Alimbekava a obtenu deux top 10 sur les deux premières courses de la saison. La Biélorusse est apparue très rapide en skis. Elle devra néanmoins confirmer cette semaine et gérer la nouvelle attention autour de ses résultats.

Enfin, Tiril Eckhoffest passée à coté de la première étape de coupe du monde. Retombée dans ses travers au tir, la Norvégienne a été inexistante en ce début de saison. Une réaction est attendue de son coté de peur de voir ses chances pour le général anéanties.

 

Les Françaises peuvent et doivent mieux faire

À l’instar de leurs collègues masculins, les filles de l’équipe de France ont laissé comme un goût d’inachevé lors de la première semaine de compétition. Sans pour autant être passées totalement à coté de leurs courses, les Françaises espéraient certainement mieux.

 

Anais Chevalier, biathlon, Kontiolahti

Anaïs Chevalier (FRA) – Nordic Focus

 

Certes, Anaïs Chevalier-Bouchet et sa sœur Chloé Chevalier ont réalisé de bonnes performances, se classant respectivement neuvième et huitième sur l’individuel et le sprint. Mais le résultat d’ensemble a déçu.

À commencer par Julia Simon, dont on attendait beaucoup après avoir obtenu sa première victoire en coupe du monde sur ce même site de Kontiolahti en fin de saison dernière. La Française est tout à fait capable de se reprendre dès cette semaine.

 

Justine Braisaz, Kontiolahti, biathlon

Justine Braisaz (FRA) – Nordic Focus

 

Justine Braisaz-Bouchet, même si elle est apparue rapide sur les skis, n’a pas obtenu les résultats à la hauteur de son talent, pénalisée par un trop grand nombre de fautes au tir. Elle reste tout à fait capable de rectifier la mire et prétendre aux podiums lors des prochaines courses.

Anaïs Bescond vise les coups d’éclat plus qu’un classement au général. Et dans ce contexte, tout est possible en terme de performance; du meilleur comme sa belle sixième place sur l’individuel, au moins bon comme sur le sprint.

EnfinCaroline Colombon’est pas loin d’une belle performance. Ses temps de ski sont corrects, une fois ses fautes au tir effacés, Caroline Colombo peut légitimement prétendre à un top 10. Pourquoi pas dès cette semaine ?

 

Les premiers relais de la saison seront également au programme de la semaine. Les Suédoises devraient disputer la victoire aux Norvégiennes et aux Allemandes. Les Françaises peuvent tirer leur épingle du jeu dans un exercice où elles ont souvent obtenu de bons résultats.

 

Rappel : la sélection française pour Kontiolahti

  • Anaïs Bescond – ARMÉES Morbier Bellefontaine (Massif Jurassien)
  • Justine Braisaz – DOUANES Les Saisies (Savoie)
  • Chloé Chevalier – Les 7 Laux (Sports de Neige du Dauphiné)
  • Anaïs Chevalier – DOUANES Les 7 Laux (Sports de Neige du Dauphiné)
  • Julia Simon – DOUANES Les Saisies (Savoie)
  • Caroline Colombo – Mouthe (Massif Jurassien)

 

À lire aussi :

 

Photos : Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.