Biathlon : la belle journée d’Alexis Boeuf, sur le podium à östersund

On attendait Martin Fourcade, c’est finalement Alexis Boeuf (9/10) qui a brillé aujourd’hui lors du sprint hommes à Östersund, terminant deuxième derrière le Canadien Jean-Philippe Leguellec, qui a atteint la perfection sur le pas de tir. Une victoire historique puisqu’il est désormais le premier non-Européen à remporter une coupe du monde.

Le jeune homme se rappellera longtemps de son dossard 38. « Déjà deux podiums sur deux courses pour les Français, avec deux athlètes différents, cela prouve qu’il y a une belle densité dans l’équipe de France », a commenté Simon Fourcade sur Eurosport.

L’Allemand Florian Graf a terminé quatrième, à 29,9 secondes, le Norvégien Henrik L’Abee-Lund, avec une pénalité, cinquième, à 32,3 secondes. L’Autrichien Simon Eder et le Norvégien Emil Svendsen occupe à égalité le sixième rang. Si Simon Eder n’a pas raté sa cible, Svendsen a commis trois pénalités. Tous deux sont à 35,3 secondes de Leguellec.

Au début, le patron était d’ailleurs Eder qui a imposé un niveau élevé avec 5/5 au couché. Il pouvait dès lors rêver d’une victoire, au moins y prétendre. Mais Svendsen lui a rappelé qu’il n’était pas seul en course. Quand il est arrivé au tir debout , il avait déjà engrangé une avance de 10 secondes.

Le duel Boeuf-Graf”

En fait, le scénario du sprint n’était nullement écrit. Les  compétiteurs qui sont entrés en scène ont en effet pris le contrôle de la compétition. Dossard 38,  Leguellec a visé juste (5/5) au tir couché, tout comme Florian Graf, dossard 37, tout comme Alexis Boeuf.

C’est au tir debout que les choses se sont mises en place. L’Allemand et le Français ont raté une balle chacun, peut-être synonyme de victoire, tandis que le Canadien faisait un carton plein. Heureusement, le Français s’est défait de son adversaire, et a creusé un trou de 14 secondes.

Le podium semblait alors fermé. C’était sans compter avec l’Autrichien Christoph Sumann,  qui a certes hérité d’une pénalité au tir debout. Mais il s’est envolé sur les skis, au point qu’il a réussi à gravir une marche du podium.  Cela n’a pas fait l’affaire de Graf, ni de Svendsen de nouveau au pied de la boîte, main dans la main donc avec l’Autrichien Simon Eder pour la sixième place.

Martin Fourcade termine en 9e position, à 40 secondes. « Il faudra montrer mieux pour la poursuite », a-t-il déclaré, indiquant au passage qu’il avait été gêné par le vent. Jean-Guillaume Béatrix est 49e, Simon Desthieux 52e, Vincent Jay 68e.

 

Les autres résultats en cliquant ici.