Biathlon : la domination norvégienne décryptée par Vittoz et Fillon-Maillet

Johannes Thingnes Boe, Tarjei Boe, biathlon, Oberhof
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du moSki de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

BIATHLON – Depuis le début de la saison, on ne voit que les Norvégiens sur la coupe du monde de biathlon masculine. Alors que les Français arrivaient à les challenger lors des années Fourcade, personne ne semble en mesure de contrer la force de frappe de l’équipe drivée par Siegfried Mazet sur le pas de tir.

 

Biathlon : une équipe en totale maîtrise

Depuis que l’hiver 2020/2021 de biathlon a débuté, le drapeau norvégien est de sortie lors de chaque course. En onze compétitions individuelles, jamais un podium n’a été célébré sans que l’étendard du royaume scandinave ne soit mis à l’honneur. Vingt boîtes sur trente-trois possibles, huit victoires et trois triplés. Mieux, à Oberhof (Allemagne) la semaine passée, les Norvégiens ont enchaîné deux succès de suite lors du sprint et de la poursuite.

« La Norvège est toujours une nation très forte. Un athlète part à la retraite et deux autres très bons arrivent. On le voit cette année, avec Lægreid et Dale qui font des résultats exceptionnels, décrypte Quentin Fillon-Maillet pour Nordic Magazine. Ensuite, il y a les frères Boe qu’on connaît très bien et Christiansen. »

« Ils arrivent à bien maîtriser les courses de biathlon dans leur globalité. Ça rend leur équipe ultra compétitive et très dense », confirme Vincent Vittoz, le coach de l’équipe de France.

 

Tarjei Boe, Sturla Holm Laegreid, Johannes Dale, biathlon, Oberhof

Tarjei Boe (NOR), Johannes Dale (NOR), Sturla Holm Laegreid (NOR) – Manzoni/NordicFocus

 

« Ils font moins d’erreurs que nous »

Une équipe, qui plus est, évoluant actuellement au sommet de son art entre un Johannes Dale supersonique sur les skis, un Sturla Holm Lægreid métronome derrière sa carabine et un Johannes Thingnes Boe toujours leader du général. Si bien qu’un biathlète comme Vetle Sjaastad Christian se fait beaucoup de soucis pour sa place aux championnats du monde de Pokljuka (Slovénie/10-21 février).

pub

« Ils ont peut-être été meilleurs que nous sur la préparation, songe QuentinFillon-Maillet. J’ai globalement l’impression que la France est en dessous en ski mais aussi au niveau du tir. Ils font un peu moins d’erreurs que nous. » L’équipe de France a encore deux semaines de coupe du monde pour rattraper son retard avant les Mondiaux.

 

biathlon, Hochfilzen

Johannes Thingnes Boe (NOR), Johannes Dale (NOR), Quentin Fillon Maillet (FRA) – Manzoni/NordicFocus

 

À lire aussi :

 

Photos : Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.