Biathlon : la Russie va-t-elle sacrer Martin Fourcade ?

Le rideau est à peine tombé sur les championnats du monde de Ruhpolding que déjà les biathlètes sont mobilisés pour l’ultime étape de coupe du monde qui débute demain en Russie.

Seulement 36 heures après la fin des Mondiaux, les équipes et le personnel technique ont pris l’avion à l’aéroport de Munich pour rejoindre Khanty Mansiysk. Ce sont 500 personnes qui ont été ainsi acheminées, avec des tonnes de bagages. Trois cargos ont été nécessaires pour les skis, les équipements des télévisions…

Un entre-deux qui plaît à Martin Fourcade : « Je savoure pleinement ces instants de bonheur avant de me concentrer pour les finales de Kanthy… La course au globe est lancée ! » L’enjeu est ici très clairement donné. Les adversaires bien identifiés.

Le Catalan est en tête avec 970 points, suivi du Norvégien Emil Hegie Svendsen (904 pts) et de l’Allemand Andreas Birnbacher (747 pts). Simon Fourcade pointe à la quatrième place du général.

Chez les dames, Magdalena Neuner est aux affaires.La première Française est au 8e rang. Il s’agit de Marie-Laure Brunet qui raconte : « Mardi, nous avons décollé de Munich vers Khanty Mansiysk. Il y avait trois avions au départ afin d’amener l’ensemble du biathlon mondial pour la finale de la coupe du monde. Notre équipe embarquait dans celui de 13 h. Nous avons voyagé presque 5 heures de vol, avec autant de décalage horaire en arrivant. Aujourd’hui, mercredi, c’était un peu rude, mais dès le matin, je suis sortie me promener. » La triple médaillée d’argent s’est ainsi épargnée quelques instants la chaleur des chambres d’hôtel (situé juste en face du stade) car il n’est pas possible de régler la température. « Alors on fonctionne à l’ancienne en ouvrant la fenêtre ! Ça semble un peu paradoxal, surtout quand on voit autour de l’hôtel certaines maisons qui semblent prêtes à s’effondrer et des gens qui vont chercher l’eau au Carrefour. Je ne suis pas persuadée qu’il y ait le chauffage central… », ajoute la Française.

Froid sibérien”

Elle le sait, «la semaine va passer très vite et je ne veux pas perdre de temps. Je suis consciente qu’il va falloir répondre présente dès le sprint si je ne veux rien regretter…Même si je ressens encore un peu l’effervescence  des mondiaux, je compte sur le froid sibérien pour me remettre dans l’axe ! »

La Morberande Anaïs Bescond partage le même état d’esprit ; la saison est presque terminée et il reste peu d’occasions de briller : « Les courses débuteront vendredi avec le sprint. La poursuite de samedi et une mass start dimanche. L’ultime de l’hiver, mon dernier objectif ! » Ce jeudi, entraînement officiel au programme.

Sans Vincent Jay”

 Vincent Jay, lui, n’est pas du voyage. « J’ai décidé de mettre un terme à ma saison après les championnats du monde de Ruhpolding. Je ne participerai pas aux dernières coupes du monde, ni aux mondiaux militaires (annulés, ndlr.) et aux dernières courses nationales. La saison a été mentalement et physiquement difficiles et bien en dessous de mes objectifs. J’ai besoin de couper quelques semaines, de me ressourcer avant de repartir à fond et plein d’ambition pour la saison 2013. »

Les sélections :

  • Dames : Anaïs BESCOND – Sophie BOILLEY – Marie-Laure BRUNET – Marine BOLLIET – Marie DORIN-HABERT
  • Hommes : Jean-Guillaume BEATRIX – Alexis BOEUF – Martin FOURCADE – Simon FOURCADE

Le programme :

16 mars      10 km Sprint Hommes 

16 mars      7.5 km Sprint Dames

17 mars      12.5 km Poursuite Hommes

17 mars      10 km Poursuite Dames 

18 mars      15 km Mass Start Hommes 

18 mars      12.5 km Mass Start Dames