Biathlon : la Suède annule son stage de Font-Romeu

Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

BIATHLON – Plus les indicateurs sanitaires se dégradent en France et plus les équipes étrangères décommandent leurs séjours prévus dans l’Hexagone. Derniers en date ? Les biathlètes suédois qui devaient se rendre à Font-Romeu (Pyrénées-Orientales) en cette fin d’été.

 

Biathlon : Östersund plutôt que Font-Romeu pour les Suédois

Sans la crise du nouveau coronavirus Covid-19, Hanna Öberg, Sebastian Samuelsson, Stina Nilsson et compagnie se seraient rendus à Font-Romeu (Pyrénées-Orientales) afin de s’acclimater à l’altitude en vue des Jeux olympiques de Pékin 2022. Ce ne sera malheureusement pas le cas, comme l’annonce Anna-Maria Uusitalo, directrice sportive, à nos confrères de la SVT : « Il y a un risque assez faible de tomber malade en France mais nous ne pouvons pas le prendre. Aussi, ils ont des règles de quarantaine étendues, donc si quelqu’un est infecté, tout le groupe doit être isolé. »

Au lieu de se déplacer dans le sud de la France, une décision prise en concertation avec Lykke Tamm, médecin fédéral vivant en France, l’équipe nationale de biathlon se retrouvera donc dans son fief d’Östersund avant un camp organisé à Sollefteå. Un choix qui n’inquiète pas Sebastian Samuelsson : « Je ne pense pas que ça nous posera de problèmes pour l’hiver », positive-t-il, toujours pour la SVT.

 

Östersund, biathlon, Linn Persson, Mona Brorsson, Elvira Öberg, Hanna Öberg,

Linn Persson (SWE), Elvira Oeberg (SWE), Mona Brorsson (SWE), Hanna Oeberg (SWE) – Nico Manzoni/NordicFocus

 

L’année dernière, les fondeurs norvégiens ainsi que les équipes nationales suédoises de ski de fond et de biathlon s’étaient rendus en France pour profiter des installations du Centre national d’entraînement en altitude de Font-Romeu. En cette fin d’été, ils ont tous décommandé : les biathlètes norvégiens, qui devaient se rendre à Bessans (Savoie), et les fondeurs suédois, dont un stage dans les Pyrénées était au programme, n’ont pas voulu prendre le risque de se contaminer et de rester confinés en France.

Tous ses athlètes resteront donc au pays : une situation, problématique pour la préparation olympique, que redoutait Siegfried Mazet lorsque nous l’avions interrogé sur le sujet pendant le confinement.

 

À lire aussi :

 

Photos : Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.