Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Laura Boucaud, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Laura Boucaud (FRA) - Nils Louna

Biathlon

Biathlon | Laura Boucaud : « Le corps avait déjà lâché et, là, c’est la tête qui ne se faisait plus plaisir »

Pour Nordic Magazine, Laura Boucaud révèle en détails pourquoi elle a décidé d’arrêter sa carrière de biathlète à 21 ans seulement.


Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic

Biathlon : « J’ai eu des troubles du comportement alimentaire », révèle Laura Boucaud

Dimanche, la biathlète drômoise Laura Boucaud, 21 ans, a annoncé mettre un terme à sa carrière. Un parcours magnifié par un titre mondial juniors en relais décroché en janvier 2020 quelques semaines avant une médaille d’argent européenne remportée sur le sprint.

« J’ai commencé en venant de la Drôme en faisait les aller-retour tous les mercredi pour aller faire le ski à Autrans grâce à mon papa qui m’emmenait », se rappelle-t-elle notamment pour Nordic Magazine à qui elle explique en longueur pourquoi elle a décidé d’arrêter le biathlon. Entretien.

  • Pouvez-vous nous expliquer ce qui vous a ammener à mettre un terme à votre carrière à seulement 21 ans ?

Tout allait bien jusqu’en 2020, quand je réalise mes meilleurs résultats en terminant notamment deuxième du sprint des championnats d’Europe juniors d’Hochfilzen. La poursuite a ensuite été annulée à cause du coronavirus, ce qui m’a laissé un goût d’inachevé. Finir l’hiver comme cela alors que j’avais progressé toute la saison m’a déçu sur le moment, mais, pendant toute la période Covid-19, je suis restée motivée et j’étais toujours dans les groupes fédéraux avec les copines.

BIATHLON - Première médaille pour le clan français aux Championnats d'Europe Juniors d'Hochfilzen. Laura Boucaud décroche la médaille d'argent derrière l'Ukrainienne Ekaterina Bekh. Anastasia Shevchenko (Rus) complète le podium. Top 10 pour Léonie Jeannier et Paula Botet. 
Laura Boucaud (FRA) – IBU
  • Quand est-ce que tout a basculé du mauvais côté ?

Pendant la préparation, il y a eu du surentraînement notamment parce que j’essayais de me faire plaisir sur le vélo en tentant de suivre les garçons. Je me suis d’ailleurs fait engueulée plusieurs fois pour cela. Ensuite, il y a eu le Summer Tour d’Arçon où on a fait une indigestion alimentaire au sein du groupe féminin. La course a été terrible, j’avais zéro force et, à la fin, j’étais totalement vidée. A chaud, il y a eu une remise en question totale avec les coachs de toute ma préparation et cela m’a fait perdre toute ma confiance en moi. Depuis, plus rien n’allait parce que je faisais le job à 100%, mais j’ai eu des troubles du comportement alimentaire.

« Je faisais hyper gaffe à tout ce que je mangeais et, depuis ce jour-là, j’ai perdu confiance »Laura Boucaud à Nordic Magazine

  • Cela a dû être dur à vivre…

Je faisais hyper gaffe à tout ce que je mangeais et, depuis ce jour-là, j’ai perdu confiance et cela a effectivement été très compliqué. Le deuxième Summer Tour, c’était également la catastrophe. Ensuite, j’ai repris deux, trois kilos, ce qui était énorme pour moi, et pour les premières courses de décembre, dans ma tête, je n’étais plus à 100%, pas dedans et j’ai fait une pause. Le biathlon, c’était ma passion et, ne plus être à 100% à l’entraînement, je savais que cela ne le ferai pas en course.

BIATHLON - L'IBU Junior Cup se poursuit à Pokljuka avec des sprints au programme. Après les tops 10 de Laura Boucaud , Ambroise Meunier , Sébastien Mahon et Thomas Briffaz sur l'individuel, les 14 français engagés tenteront d'accrocher le podium. 
Laura Boucaud (FRA) – Benjamin Becker/Jura Ski Events
  • Qu’avez-vous fait ensuite ?

D’abord, fin 2020/2021, j’ai quand même tenté de me qualifier pour les Mondiaux, l’objectif de l’hiver. J’avais fait toute la préparation donc j’ai tenté de me réentrainer seule pour cela, mais cela ne l’a pas fait. Je n’ai ensuite pas recouru puis pas été reprise à la Fédération au printemps. Je suis donc retournée au comité du Dauphiné qui a monté un groupe universitaire. J’étais motivée à repartir, mais c’est vrai que le niveau n’était pas le même.

« J’ai replongé et, pendant les JO d’été, je n’arrivais plus à m’entraîner »Laura Boucaud à Nordic Magazine

  • Votre hiver dernier a été vierge de toute course : pourquoi ?

J’ai fait la préparation, mis j’ai de nouveau eu des périodes difficiles l’été dernier parce que les troubles du comportement alimentaire ne m’ont pas laissé tranquille. J’ai été suivie, j’ai pris des aides pour m’en sortir, mais cela ne se répare pas facilement. J’ai replongé et, pendant les JO d’été, je n’arrivais plus à m’entraîner. Je n’avais pas la motivation pour les Summer Tour et je n’ai donc jamais repris le départ d’une course depuis début 2021.

  • Dans le message publié sur Instagram pour annoncer votre arrêt, vous expliquez avoir mis du temps à accepter que vous aviez perdu l’envie…

Je suis quand même repartie au printemps dernier avec le comité dans l’idée de revenir à 100% et je n’ai pas réussi. Je devais courir le deuxième Summer Tour l’automne dernier et, à la sortie d’un stage, je me suis rendu compte que je n’avais plus envie. Le corps avait déjà lâché et, là, c’est la tête qui ne se faisait plus plaisir. C’est pour cela que j’ai mis du temps à le dire. Après, au fond de moi, cela faisait six mois que je savais que j’arrêterai.

« La santé mentale est plus importante »Laura Boucaud à Nordic Magazine

  • Etes-vous frustrée d’arrêter là-dessus ?

La santé mentale est plus importante que certaines choses. C’est vrai que je me dis que c’est dommage d’arrêter là-dessus parce que je ne voyais pas ma vie sans le biathlon jusqu’à ce que tout cela arrive. Je vivais pour cela à 100%, c’était tout tracé. J’ai aujourd’hui d’autres objectifs qui me poussent à passer à autre chose.

  • Quels sont-ils ?

Pour l’instant il n’y a rien de concret, mais je suis en train de me mettre dans le cyclisme. J’ai fait ma première cyclo il y a une semaine dans la roue de Jeannie Longo ! J’essaye de me mettre au vélo de route et de me faire plaisir. Je suis très endurante et cela me plaît.


A lire aussi


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

nordic mag, biathlon, biathlon programme, nordic magazine, nordicmag, programme biathlon, Justine Braisaz-Bouchet, Julia Simon, ski nordique, biathlon 2024, biathlon championnats du monde, émilien Jacquelin, nordic mag biathlon, dorothea Wierer, ibu cup, nordic biathlon, nordique mag, Nordic Magazine, ski de fond, saut à ski, saut, combiné, combiné nordique, première cible, biathlon magazine, dico du biathlon, vu de norge, planète nordic, Ski-nordique, Ski nordic, ski nordique
Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic

A LIRE AUSSI

Biathlon

La coupe du monde 2024-2025 de biathlon a changé. L'étape d'Antholz a revu son programme.

Biathlon

Star du biathlon en France, Quentin Fillon-Maillet a été l'un des premiers relayeurs de la flamme olympique de Paris 2024 lors de son passage...

Biathlon

La Fédération bulgare de biathlon avait d'abord annoncé avoir recruté Ricco Gross. Finalement, c'est le Russe Robert Kabukow qui va prendre en charge son...

Ski de fond

Présent à Tignes (Savoie) pour le premier stage de la préparation estivale de l'équipe de France de ski de fond, Renaud Jay revient sur...

Biathlon

En pleine préparation pour la prochaine saison de biathlon, Lisa Vittozzi garde aussi un objectif olympique en tête.

Biathlon

La flamme olympique a été transportée au sommet de l'Aiguille du Midi. Plusieurs représentants du ski nordique étaient présents à commencer par Enora Latuillière...

Biathlon

Retrouvez quelques clichés du stage de Dorothea Wierer et l’équipe masculine italienne de biathlon effectué au col de Lavazè (Italie).