Biathlon : le CIO diminue les quotas pour Pékin 2022

IBU, CIO, quotas, athlètes, Pékin 2022, Jeux olympiques, biathlon

BIATHLON – Ce mercredi, le Comité International Olympique (CIO) a annoncé que les quotas de biathlètes seront revus à la baisse pour les prochains Jeux olympiques de Pékin en 2022.

 

Vingt de moins à Pékin

Dans l’optique de réduire les coûts des Jeux olympiques de Pékin en 2022, le Comité International Olympique a décidé de réduire les quotas du nombre de biathlètes et de la parité entre hommes et femmes.

Comme de nombreux autres sports d’hiver, l’IBU se dit “déçue” mais accepte et devra s’adapter à cette réduction d’effectif. Il s’agit pour eux d’un pas en arrière pour le développement du biathlon à l’échelle mondiale et de la volonté de chacun de participer à la prochaine échéance olympique.

Première fédération de sports d’hiver à avoir intégrée la mixité des sexes et la parité avec les relais mixtes, l’IBU s’était insérée dans ce fameux Agenda 2020, en vain.

 

Une adaptation nécessaire

En pleine crise, c’est un nouveau problème qui pointe le bout de son nez pour l’union internationale de biathlon. La fédération, qui vient de fêter ses 25 ans, voit les affaires s’accumuler dans ses bureaux de Salzbourg en Autriche.

Et pour répondre à cette baisse de vingt athlètes à Pékin, l’IBU va devoir revoir son système d’allocation des quotas. Et pour cela, ils ont invité chaque fédération internationale à venir le 6 septembre prochain lors du Congrès de l’IBU.

Aussi, ils attendent une aide organisationnelle de la part du CIO pour répondre au mieux à cette baisse d’effectif.

 

Photo : IBU

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.