Biathlon : le généreux combat de Laura Dahlmeier

Ski de fond, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

BIATHLON – En décembre prochain, Laura Dahlmeier, double championne olympique de biathlon, qui a mis fin à sa carrière, participera au Biathlon Auf Schalk. L’Allemande y saluera ses nombreux fans. Après, une nouvelle vie s’ouvrira à elle, dans laquelle il sera question des réfugiés tibétains.

 

Le biathlon a fait sa renommée. L’Allemande Laura Dahlmeier qui a mis un terme à sa carrière, compte bien profiter de cette notoriété pour s’engager dans des causes qui lui sont chères.

Depuis plusieurs années, la double championne olympique soutient les Tibétains exilés. Son engagement est né après la rencontre avec un couple qui vient en aide aux réfugiés du camp de Mundgod (Inde du Sud) à travers leur association Initiative Oberland. Quatorze mille personnes y vivent dans la pauvreté et la précarité. L’agriculture est la principale source de revenus : on y cultive du maïs, de l’orge et des pois. Mais le rendement de la récolte dépend des pluies de mousson.

Parallèlement, près de 1,3 million d’euros ont été collectés sous forme de dons.

Ski de fond, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Laura Dahlmeier (GER) – Manzoni/NordicFocus. 

« Souvent, de nombreuses associations et organisations à but non lucratif me sollicitent et il m’est très difficile de dire non. Mais pour moi, il est important d’avoir deux ou trois projets dans lesquels je peux consacrer toute mon énergie. C’est le cas avec Initiative Oberland », explique Laura Dahlmeier.

 

En lien avec un moine

Depuis quatre ans, elle parraine un moine à Mundgod. « Mon filleul Sonam et moi, nous nous écrivons régulièrement des lettres et restons en contact. Pour le soutenir, je lui envoie notamment des vêtements,. Il porte l’une de mes anciennes vestes de l’équipe d’Allemagne. »

Elle aide également à la construction d’infrastructures sur le site. Par exemple, les fonds qu’elle permet de récolter sont utilisés pour financer l’approvisionnement en eau potable, renforcer les mesures de précaution médicales, améliorer les conditions générales d’hygiène et d’apprentissage dans les écoles ou fournir de la nourriture aux nécessiteux.

 


Au printemps, la biathlète avait mis aux enchères la housse de sa carabine. Hier, sur Instagram, elle a indiqué à quoi l’argent — 5 711 euros – avait servi. Le produit de la vente a été consacré à la construction d’un atelier de couture.

Si en 2016, Laura Dahlmeier avait voyagé en Inde, elle n’est par contre jamais allé au camp de Mundgod. C’est désormais l’un de ses projets. Elle espère, évidemment, enfin rencontrer Sonam.

 

Photo : Nordic Focus

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.