Biathlon : le Grand Bornand en sursis

1010496 74901061A quinze jours de la coupe du monde de biathlon, la station du Grand Bornand est entièrement mobilisée pour enneiger le stade international Sylvie-Becaert et les pistes homologuées pour ces compétitions. Aux vues des températures particulièrement douces et du manque de neige naturelle affectant la majorité des stations européennes et des organisateurs de coupe du monde, l’IBU a décidé de repousser sa visite de contrôle, initialement prévue ce mercredi 30 novembre au Grand Bornand, au mercredi 7 décembre prochain.

Le comité d’organisation biathlon Annecy Le Grand Bornand se veut confiant : les besoins en neige d’une piste de ski nordique sont modérés. Pour honorer le cahier des charges de l’IBU, à savoir des pistes de 6 mètres de large sur une distance équivalente à 5kms, des aires de départ, d’arrivée et des zones de tirs d’une largeur de 40 mètres, le volume de neige requis est de 40 000m3. Afin d’offrir à l’élite mondiale du biathlon des conditions de course à la hauteur de l’évènement, les organisateurs mettent en oeuvre les moyens nécessaires pour assurer le succès de ces compétitions. « Le timing du calendrier est parfaitement respecté sur tous les autres plans et tous les voyants sont au vert pour le déroulement optimal de l’évènement » estime Yannick Aujouannet, directeur du comité d’organisation.

Pour conforter les précipitations de neige annoncées par les météorologues, une dizaine d’enneigeurs reliés au service de retenue collinaire du domaine alpin sont activés dès que les températures descendent sous la barre des -3 degrés par temps sec. « Tous les scénarios sont étudiés pour anticiper l’évolution météo et nous permettre d’être réactifs à la moindre chute de neige » précise par ailleurs Yannick Aujouannet. Les équipes de remontées mécaniques sont mobilisées à 100% sur ce projet. Si la neige tombe en petite quantité ces prochains jours et qu’elle empêche l’intervention des engins de damage, ce sont toutes nos équipes, aidées par les centaines de bénévoles qui se chargeront de déplacer cette neige naturelle à la pelle, avec la contribution de la compagnie du 27e bataillon de chasseurs alpins.» Quatre jours en moyenne sont nécessaires à la préparation complète du stade de biathlon mais les organisateurs assurent être en mesure de réaliser le travail dans une durée plus courte si les conditions météorologiques l’imposent.

Le Comité d’organisation de la coupe du monde de biathlon Annecy-Le Grand Bornand se donne donc toutes chances d’offrir à la France cette première Coupe du Monde de biathlon du 15 au 18 décembre. L’annonce de la décision de l’IBU sera exprimée mercredi 7 décembre prochain lors d’une conférence de presse.

      (communiqué de presse)