Biathlon : le président de l’IBU se retire

BIATHLON - Conséquence des affaires de corruption au sein de l’IBU, le Comité international olympique suspend sa contribution financière à la fédération internationale de biathlon.

BIATHLON – Anders Besseberg, soupçonné d’avoir couvert le dopage russe contre de l’argent, abandonne  ses fonctions « le temps de l’enquête ».

 

Rien ne va plus au sein de l’IBU, fédération internationale de biathlon. Jeudi, par un communiqué, on a appris la décision de son président, Anders Besseberg, « d’abandonner ses fonctions le temps de l’enquête ». L’Agence mondiale antidopage (AMA) le soupçonne d’avoir perçu plusieurs centaines de milliers d’euros pour protéger les intérêts russes. Selon l’AFP, le Norvégien de 72 ans a peu de chances de revenir aux affaires.

Le premier vice-président Viktor Maygurov n’a pas souhaité le remplacer. Sa nationalité russe n’est pas étrangère à son choix. Et c’est finalement le vice-président en charge des finances, l’Autrichien Klaus Leitner, qui gèrera les affaires courantes.

D’après le journal norvégien VG, Besseberg est soupçonné d’avoir dissimulé 65 cas de dopage russes depuis 2011, impliquant notamment 17 des 22 Russes ayant participé aux épreuves de coupe du monde cet hiver. « Je ne suis pas corrompu », s’est défendu Besseberg qui répondait aux questions de la chaîne norvégienne TV2.

 

Télécharger (PDF, 296KB)

 

Photo : NordicFocus

 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.