Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Super sprint à Raubichi, avec Ingela Andersson (SWE), Camille Bened (FRA). - Manzoni/NordicFocus.

Biathlon

Biathlon : le super sprint évolue

Dernier né des formats de compétition en biathlon, le supe sprint testé en IBU Cup depuis 2018 va subir quelques modifications.

Biathlon : distances augmentées et pioches oubliées

Première évolution dans le biathlon pour les super sprints, les distances passeront à 1,5 kilomètre, ceci afin de rallonger les temps de ski entre chaque passage au tir. Et atténuer alors les critiques sur le caractère « concours de tir » que ce format suscitait (lire les avis de Johannes Thingnes Boe et Siegfried Mazet).

Deuxième évolution, les balles de pioches sont abandonnées et le tir revient à un format plus habituel sur les confrontations individuelles. L’anneau de pénalité de 75m est maintenu pour chaque cible manquée.

Un programme repensé

Enfin, finie l’alternance entre qualifications hommes et dames, puis phases finales qui rallongeait les journées pour les athlètes. Le super sprint sera dorénavant organisé par sexe. Les uns enchaîneront qualifications et phases finales avant de passer au sexe suivant. « On s’est aperçu que cela créait un déséquilibre entre les nations qui logeaient près du stade avec des athlètes qui pouvaient rentrer se reposer entre les qualifications et les finales et d’autres qui devaient attendre au stade. Ce n’était pas très équitable », admet Christophe Vassallo, le président du bureau technique de la fédération internationale, à Nordic Magazine.

Sturla Holm Laegreid, biathlon, Minsk
Sturla Holm Laegreid (NOR) dans un super sprint – Manzoni/NordicFocus

Testé depuis 2018 en IBU Cup puis introduit sur les championnats d’Europe de Minsk-Raubichi (Biélorussie), le format devait faire son apparition lors des finales de la coupe du monde à Oslo-Holmenkollen (Norvège) en mars dernier. Mais la crise sanitaire, et les critiques apportées à ce format, ont conduit à la disparition du super sprint de la prochaine saison de coupe du monde. La nouvelle formule devra en effet être testée sur les échelons inférieurs du biathlon mondial avant d’être introduite sur le circuit principal.

L'article continue sous la publicité
pub
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, Saut à ski, combiné nordique, Sports d'hiver, Nordic Magazine, Ski, nordique, vol à ski
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Facebook

A LIRE AUSSI

Biathlon

L'hiver passé, Sturla Holm Lægreid, 24 ans, a impressionné son monde, tenant tête jusqu'au bout de la saison à Johannes Thingnes Boe. Quelques semaines...

Biathlon

Cette semaine, Emilien Jacquelin, Antonin Guigonnat et Martin Fourcade se font plaisirs du côté des magnifiques paysages de la Toscane.

Biathlon

Après un hiver plus que moyen, la biathlète finlandaise Mari Eder a décidé de recruter un nouvel entraîneur et de s'entourer d'un préparateur mental.

Biathlon

La saison passée, la Norvégienne Tiril Eckhoff, 30 ans, a survolé la coupe du monde féminine de biathlon. Après un long chemin de dix...

Biathlon

L'équipe nationale d'Allemagne de biathlon pour l'hiver olympique vient d'être dévoilée. Kristian Mehringer et Mark Kirchner mèneront les groupes principaux.

Biathlon

Réduits à une seule journée et une seule épreuve, les championnats de France de biathlon des Contamines-Montjoie ont clôturé une saison particulière. Retour en...

Biathlon

16:13. Cette semaine, les biathlètes norvégiens commencent leur préparation en vue de l’hiver olympique qui débutera en novembre prochain. Si un rassemblement est déjà...

Biathlon

Le biathlète suédois Sebastian Samuelsson, 24 ans, s'est clairement positionné contre le choix de confier les Jeux olympiques 2022 à Pékin (Chine).