Biathlon : les bleus affrontent le tapis roulant de Prémanon

BIATHLON - Les choses sérieuses commencent pour les biathlètes de l’équipe de France qui ont réalisé un test VO2 max sur le tapis du centre national d’entraînement de Prémanon.
Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

BIATHLON – Les choses sérieuses commencent pour les biathlètes de l’équipe de France qui ont réalisé un test VO2 max sur le tapis du centre national d’entraînement de Prémanon.

 

Tests physiques sur tapis roulant

Après le Vercors et son pas de tir à Corrençon-en-Vercors, les pensionnaires de l’équipe de France hommes de biathlon ont retrouvé le centre national d’entraînement de Prémanon (CNSNMM) pour quelques tests physiques poussés.

Acquis l’an passé pour parfaire la technique et disposer d’un outil non soumis à des contraintes météo extérieures, le tapis roulant du pôle France était tout indiqué pour cet exercice.

Sous l’oeil aiguisé du Dr Laurent Schmitt comme toujours : « On va travailler pendant trois jours sur des tests de VO2 max et d’endurance pour déterminer leur seuil anaérobie. Ces tests nous permettront d’établir la carte d’identité des athlètes avec leurs points forts et leurs faiblesses. Et ensuite de déterminer leurs évolutions d’un test à l’autre », précise le spécialiste dans une vidéo de la FFS (ci-dessous).

Voilà pour la présentation. Dans les faits, les coureurs ont eu droit à une grosse séance où les organismes sont poussés loin dans leurs retranchements : « C’est un bel outil, on a la chance d’en disposer, c’est sympa », se réjouit le champion olympique du relais mixte Simon Desthieux.

La vidéo du test :

photo : capture d’écran FFS

A LIRE AUSSI1 sur 1A LIRE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.