Biathlon : les pronostics de Vincent Jay

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

Sochi_Biathlon

Champion olympique en titre, Vincent Jay a pris sa retraite sportive. L’ancien biathlète sera tout de même à Sochi comme consultant pour France Télévisions.

 

Quatre ans après son titre olympique en biathlon, Vincent Jay est  à Sochi comme consultant pour France Télévisions. Dans un entretien à Pure Médias, il reconnaît que, « vendredi, lors de la cérémonie d’ouverture, j’aurai un petit pincement au coeur c’est normal ! C’est la fin d’une histoire pour moi. » Une autre commence pour l’ancien sportif de haut niveau que l’on retrouve régulièrement sur RMC. « Je n’ai aucune formation de journaliste, prévient-il. J’étais le dernier champion olympique de la discipline donc j’étais assez légitime pour commenter le ski de fond et le biathlon. Je vais apporter ma connaissance technique de ce sport mais aussi des anecdotes sur la plupart des participants que je connais très bien, notamment les membres de l’équipe de France. J’ai la chance d’avoir fréquenté tous les athlètes. Et, même si je suis à la retraite, je n’ai pas arrêté de suivre leurs résultats ! Et puis je vais essayer d’expliquer aux téléspectateurs novices les spécificités de ce sport ! »

 

Raphaël Poirée et Martin Fourcade à Sochi (photo : Twitter)

Raphaël Poirée et Martin Fourcade à Sochi (photo : Twitter)

Au moins 4 médailles pour la France

« Et, désormais, pour les grandes compétitions, je préfère suivre Martin Fourcade au micro qu’à ski », ajoute Vincent Jay avec humour. Il est très optimiste concernant le numéro un mondial de la discipline  : « Je suis convaincu qu’il va ramener 4 médailles d’or en individuel ! »

 

« Il est prêt à 100%, assure Vincent Jay sur BFM TV. Il est tellement facile en ski qu’il prend son temps pour le tir. Il va mettre les balles. Il peut se permettre de faire 8/10 au tir et d’être quand même champion olympique. Je ne suis pas du tout inquiet pour Martin. C’est le grand favori. Il supporte très bien la pression. »

 

Fourcade-Svendsen

Le rival norvégien

A moins qu’Emil Hegle Swendsen : « C’est LE grand rival de Martin Fourcade, effectivement. C’est le même que Martin en rouge. Les deux seront très fort en février. De toutes façons, les Norvégiens sortent un immense champion toutes les olympiades : Svendsen en 2006, Tarjei Boe en 2010, son frère cadet Johannes Thingnes cette saison (qui a fait le doublé au Grand Bornand). Svendsen et Fourcade sont deux amis. Ils se chambrent régulièrement sur les réseaux sociaux. C’est bien dans la mentalité nordique », répond le champion olympique sur France TV Sport.

 

 

Quatre médailles donc, pas cinq ? « En relais, je suis partagé car il faudra que les Français fonctionnent collectivement, poursuit-il. Un relais, ça ne se gagne pas avec un seul homme mais je suis confiant ! »

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.