Biathlon : les Russes gagnent le relais au nez et à la barbe des Norvégiens

Un relais à oublier pour la France qui termine en 13e position à Oberhof. L’épreuve est remportée par les Russes qui se sont battus avec les Allemands et les Norvégiens.

 

C’est une équipe de France sans Martin Fourcade, blessé à l’épaule, qui a disputé le relais d’Oberhof. Les conditions de glisse étaient difficiles quand Jean-Guillaume Béatrix a lancé la course pour les tricolores.

Le biathlète d’Autrans s’est positionné au chaud du peloton dans un premier tour sans enjeu. Au premier tir couché, il a malheureusement commis de nombreuses fautes alors que le vent soufflait par rafales. Heureusement, il n’était pas le seul à piocher.

L’Ukraine a attaqué au second tir, prenant une solide première place, devant la République tchèque.  Jean-Guillaume Béatrix a pour sa part encore perdu énormément de temps et a été contraint d’effectuer des tours dans l’anneau de pénalité. La France était mal partie. Simon Fourcade a d’ailleurs attendu longtemps son coéquipier. Deux minutes très précisément.

Quelques jours après son retour en compétition, lors du Subaru biathlon challenge à Prémanon, le compétiteur de Villard-de-Lans a gagné de précieuses secondes dans les premiers mètres.

Bjoerndalen prend les commandes”

Pendant ce temps, sur le stand de tir, la Norvège a modifié le classement provisoire. Menaçante, elle a suivi l’Ukraine, encore positionnée en tête. Sur le tapis 18, Simon Fourcade a, lui, raté une balle. 17e position pour les tricolores à 2,07 minutes.

 

downloader-2.php.jpeg

Ole Einar Bjoerndalen a offert à la Norvège ses chances de victoire.
© Agence Zoom 

 

Au deuxième tour, la Norvège a pris le dessus sur l’Ukraine. Ole Einar Bjoerndalen a placé sa nation en tête. Les Russes, les Américains et les Allemands étaient toujours positionnés en embuscade.

Au tir debout, les rebondissements n’ont pas manqué. Dans le chaudron allemand, rien n’est jamais écrit d’avance. Si la Norvège a gardé la tête de course, l’Allemagne et les USA ont laissé l’Ukraine derrière elle. Qui n’avait pas encore abandonné toute idée de monter sur le podium.

 

Au tir debout, Simon Fourcade n’a commis aucune faute. Malheureusement, la tête de course ne l’a pas attendu.

Erland Bjoentegaard a alors pris les commandes du relais. Le biathlète de l’Ain Simon Desthieux est également entré en course, mais situé à 2,53 minutes du Norvégien.

Au tir couché du troisième relais, les Russes sont revenus aux affaires. Norvège, Russie, Etats-Unis : tel était le trio leader après 50 minutes de course. Simon Desthieux a pioché. Il est ressorti avec 3,11 m de retard.

Un homme en tête, quatre poursuivants à plus de 26 secondes, avant l’arrivée au tir debout. Erland Bjoentegaard a tenu le coup. L’Allemand Arnd Pfeiffer n’a pas démérité, ni le Russe Anton Shipulin. Les Américains et les Ukrainiens ont continué à s’accrocher.

Svendsen devant Malyshko et Graf”

Le dernier relais pouvait alors commencer. Les clefs de la course ont été confiées à Emil Hegle Svendsen. Avec son expérience, Florian Graf pouvait encore pertuber les projets de victoire norvégien. C’était également l’idée du Russe Dmitry Malyshko, en deuxième position. Pour la France, Alexis Boeuf s’engageait à son tour : 13e position à 3,48 mn de la tête de la course.

Emil Hegle Svendsen est arrivé le premier sur le pas de tir. Son principal adversaire était, à ce moment-là, le vent. Les trois autres biathlètes étaient également proches. Mais le Norvégien, avec un sans faute, a conforté son avance. Le tir debout restait donc le dernier obstacle avant la première place du podium. Plus de 10 secondes, c’était le butin du Scandinave. 1 pioche pour Alexis Boeuf à 4 minutes, à cet instant.

Rebondissement au dernier tir debout”

Dmitry Malyshko ne perdait pas de sa hargne, bien décidé à ne pas se laisser dépasser par Florian Graf. Et pourquoi pas à modifier le scénario.

Au tir debout, les cartes ont en effet été rebattues. La pression était importante sur les épaules d’Emil Hegle Svendsen. Ce qui n’a pas échappé au Russe qui a pris l’avantage. Mais le Norvégien n’a rien lâché. Dans la dernière ligne droite, il a donné tout ce qu’il avait. Dmitry Malyshko également. Devant, le Russe s’est imposé, transformant les performances de ses coéquipiers. Deuxième place donc pour la Norvège et troisième rang pour les Allemands, les Ukrainiens se retrouvant au pied du podium. 13e place pour les tricolores.


> Tous les résultats en cliquant ici.


Une vidéo avec deux athlètes qui ont effectué leur retour (le Tchèque Jaroslav Soukup a été victime d’un accident de VTT).