Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

BIATHLON - Conséquence des affaires de corruption au sein de l’IBU, le Comité international olympique suspend sa contribution financière à la fédération internationale de biathlon.
24.02.2018, Pyeongchang, Korea (KOR): Anders Besseberg (NOR) president of International Biathlon Union - XXIII. Olympic Winter Games Pyeongchang 2018, biathlon, medals, Pyeongchang (KOR). www.nordicfocus.com. © Manzoni/NordicFocus. Every downloaded picture is fee-liable.

Biathlon

Biathlon : l’IBU épingle son ancien président Anders Besseberg pour corruption

BIATHLON – Dans un rapport commandé par la Fédération internationale de biathlon a une commission indépendante, l’ancien président de l’IBU, Anders Besseberg, est accusé de corruption, après avoir couvert pendant de nombreuses années le dopage Russe.

 

Anders Besseberg, ex-président de la Fédération internationale de biathlon (IBU) entre 1992 et 2018, est accusé d’avoir aidé la Russie à cacher le système de dopage de ces athlètes.

Selon le rapport remis ce jeudi par une commission indépendante mise en place par l’IBU, Anders Besseberg aurait reçu, en échange de son silence, des contreparties de différentes natures : montres de luxe, prostituées, parties de chasse en Russie, etc.

 

L'article continue sous la publicité

pub

 

Ce rapport de 200 pages est le résultat de deux années d’enquête de la part des polices autrichienne et norvégienne. Celles-ci ont épluché plus de 70 000 documents relatifs à l’implication d’Anders Besseberg et de sa directrice générale Nicole Resch, dans le processus de dopage de l’équipe de Russie.

Pour commission indépendante à l’origine du rapport, Anders Besseberg a été « acheté » par des dirigeants russes. Il est à noter que le rapport a uniquement examiné si Besseberg avait enfreint les règles de l’IBU et non s’il était coupable de corruption ou de fraude concernant le dopage, ce dernier ne faisant pas non plus état de preuves concrètes que Besseberg était corrompu. Le Norvégien aurait violé plusieurs règles internes de l’IBU.

De manière globale, le rapport donne l’image d’un dirigeant norvégien qui n’a pas été en mesure de protéger les valeurs de son sport et qui a plutôt veillé à ce que la Russie ait toujours ce qu’elle voulait, en étant protégé.

L'article continue sous la publicité

pub

Besseberg n’a pas souhaité réagir face à ces accusations de l’IBU. Dans un mail envoyé à nos confrères de la NRK, Norbert Wess, son avocat, a cependant tenu à souligner que « l’enquête policière est toujours en cours, qu’aucune accusation n’a été portée envers Besseberg. Il nie toutes les accusations émanant des autorités et de la commission de l’IBU ».

Selon lui, « ce n’est pas vrai que Besseberg « a toujours pris le parti des Russes ». Il n’y a aucune preuve à ce sujet. Besseberg était également connu comme étant fortement opposé au dopage. Il faisait toujours de son mieux pour poursuivre les personnes suspectées de dopage, quelle que soit leur nationalité, y compris les Russes ».

 

Olle Dahlin « choqué »

De son côté, l’actuel président Suédois de l’IBU, Olle Dahlin, a déclaré être « choqué par les actes répréhensibles qui ont été décrits dans le rapport de la commission externe ». Il veut maintenant en faire une force pour l’avenir : « Grâce à ce rapport, nous disposons désormais d’un outil qui peut nous aider à faire en sorte que de telles choses ne se reproduisent plus. Nous sommes reconnaissants que la commission produise ces preuves qui mettent en lumière les défauts dans notre sport » a-t-il conclu.

La commission cite plusieurs exemples où elle pense que Besseberg a favorisé les Russes plutôt que de protéger un sport propre et équitable. Parmi ceux-ci, il aurait exercé un lobbying intense auprès du comité exécutif de l’IBU pour garantir la participation des Russes aux Jeux olympiques d’hiver à PyoengChang en 2018. Il aurait également pesé de tout son poids en septembre 2016 pour accorder l’organisation des Mondiaux de biathlon 2021 à Tyumen, en Sibérie. Ils seront finalement retirés à la Russie par l’IBU comme sanction aux affaires de dopages Russe révélés en 2017.

L'article continue sous la publicité

pub

Le rapport va maintenant servir de base à l’Unité d’intégrité du biathlon seule habilitée à prendre d’éventuelles sanctions envers Besseberg. Dans le même temps, une enquête pénale contre le Norvégien est en cours.

 

Photo : Nordic Focus.

L'article continue sous la publicité

pub
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, Saut à ski, combiné nordique, Sports d'hiver, Nordic Magazine, Ski, nordique, vol à ski
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Facebook

A LIRE AUSSI

Biathlon

L’été vient à peine de commencer et vous êtes déjà en manque de biathlon ? Rassurez-vous, vous n’aurez pas à attendre jusqu’à l’hiver et...

Biathlon

Au micro de La Chaîne L'Équipe, le Dauphinois Emilien Jacquelin, 26 ans le mois prochain, a évoqué ses objectifs de l'hiver à venir.

Biathlon

10:41. La semaine passée, la biathlète britannique Amanda Lightfoot, 34 ans, a été victime d’une lourde chute en vélo à Obertilliach (Autriche). « Je me...

Biathlon

Les membres de l'équipe de France de biathlon, pour améliorer leur préparation et prévenir les risques de blessure, ont récemment passé des tests isocinétiques...

Biathlon

Le Suédois Sebastian Samuelsson, 24 ans, sera l'un des favoris des prochains Jeux olympiques de Pékin 2022. Il y visera de nouvelles médailles.

Biathlon

Johannes Dale marche sur les traces de Maurice Manificat. Il l'ignore sans doute... mais les similitudes sont incontestables.

Biathlon

La France a disputé mardi son premier match de l'Euro 2020 contre l'Allemagne. Les ex-biathlètes Simon Schemp et Laura Dahlmeier ont assisté à la...

Biathlon

Au début de l'année, l'Allemand Simon Schempp, à 32 ans et après 240 départs en coupe du monde, annonçait mettre un terme à sa...