Biathlon : malgré le coronavirus, les Norvégiens iront en Italie

Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

BIATHLON – Les recommandations du gouvernement norvégien sont strictes, elles interdisent à tout citoyen de quitter le pays. Les biathlètes se rendront malgré tout en Italie du 5 au 23 octobre prochain. Une nouvelle qui fait jaser chez les Norge, mais qui rassure les entraîneurs.

 

Biathlon : direction l’Italie pour les Norvégiens

Il y a quelques jours, c’est Vetle Sjaastad Christiansen qui n’en faisait qu’à sa tête et partait seul en Italie pour retrouver de l’altitude. Cela, évidemment, contre les restrictions étatiques norvégiennes. C’est au tour désormais des équipes entières, masculine et féminine, de s’affranchir du règlement et de rejoindre l’Italie à leur tour.

Un stage de trois semaines, du 5 au 23 octobre, attend les compatriotes de Johannes Thingnes Boe et Tiril Eckhoff à Lavazè, dans le Trentin italien, où ils rejoindront le fugace Christiansen.

Le problème est que l’Italie est désormais catégorisée en zone rouge dans la circulation du virus. Le manager de l’équipe nationale Per-Arne Botnan, explique à nos confrères de VG : « Nous avons effectué un examen approfondi avec l’équipe de santé et sommes prêts à partir. Si le risque d’infection change, nous devrons faire une nouvelle évaluation. »

 

Un stage critiqué, mais nécessaire

Les équipes norvégiennes sont en retard par rapport aux autres grandes nations du biathlon. Après deux stages annulés en altitude, ils ne pouvaient pas en manquer un troisième. « Ce séjour est important pour les biathlètes. C’est leur travail. Le travail qu’ils font maintenant jouera beaucoup sur les performances, à la fois dans les prochains championnats du monde, mais aussi aux Jeux olympiques », reprend Botnan.

Les équipes norvégiennes vont rejoindre un Vetle Sjaastad Christiansen, plus que satisfait d’avoir contourné les restrictions du pays. « Je me suis senti plus en sécurité au milieu d’un col sur la montagne plutôt qu’à Oslo. Je me sens un peu seul là-haut, je ne pense pas qu’il y ait de résidents permanents à Lavazé. »

 

Vetle Sjaastad Christiansen, biathlon, frères Boe

Vetle Sjaastad Christiansen avait annoncé la venue des frères Boe… qui sont en fait des ânes

 

Les Scandinaves vont d’abord rejoindre Munich en avion avant de rouler en voitures de location jusqu’à un hôtel de Lavazè où ils seront seuls, car habituellement l’établissement est fermé hors-saison. Ils pourront profiter d’un chef cuisinier et d’une piste au milieu de nulle part, sans personne autour.

 

Photos : Instagram Tiril Echoff, Vetle Sjaastad Christiansen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.