Biathlon | Martin Fourcade : « J’ai envie de progresser »

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade, Somfy

BIATHLON – Lundi, Martin Fourcade et Somfy ont renouvelé leur partenariat. L’occasion pour le biathlète, qui sera présent ce week-end à Arçon, d’exprimer ses envies pour la saison à venir.

 

Martin Fourcade, star mondiale du biathlon, et Somfy, c’est une histoire qui dure. Lundi, l’athlète a signé un nouveau partenariat d’une durée de quatre ans avec le groupe industriel haut-savoyard. Pour Jean-Guillaume Despature, président du directoire et directeur général du Groupe Somfy, cette prolongation tombe sous le sens : « Des débuts de Martin en biathlon à sa place incontestée de leader de la discipline aujourd’hui, Somfy a toujours été présent à ses côtés. La poursuite de notre partenariat traduit l’importance que nous attachons aux valeurs d’effort, de précision et d’excellence qu’il porte mais aussi notre volonté d’accompagner nos athlètes tout au long de leur carrière ».

Entretien avec le numéro un mondial, quelques jours avant sa présence au Samse Biathlon Summer Tour d’Arçon.

 

Martin Fourcade : « J’aimerais continuer la belle histoire »

BIATHLON - Sur le sprint de la coupe du monde d’Oslo, les Norvégiens Henrik L’Abee-Lund et Johannes Boe - malgré une faute - ont devancé un Martin Fourcade parfait au tir mais pénalisé d’une petit chute aux grandes conséquences.

Martin Fourcade (FRA) –  Manzoni/NordicFocus.

  • Martin Fourcade, après la saison exceptionnelle que vous avez connue, quelle est votre motivation profonde pour tenter de faire mieux ?

C’est l’envie de progresser, l’envie de se dépasser. Bien que ce soit plus difficile qu’à 20 ans,  on a d’autres ressorts et d’autres envies pour y arriver, pour rester motivé. Et je montre que même à bientôt 30 ans on peut maîtriser son sport comme avant.

 

  • Justement comment pensez-vous pouvoir continuer à dominer votre sport, pour notamment faire face à la nouvelle génération avec Johannes Boe en chef de file ? Cela passe par le tir ? Pensez-vous pouvoir encore améliorer vos statistiques ?

Johannes n’est plus tout neuf non plus, il a encore des choses à prouver. De mon côté, j’aimerais continuer la belle histoire, hausser encore mon niveau de tir. Et j’aimerais surtout retrouver mon niveau de ski de 2017.

 

  • Que vous apporte le nouveau staff de l’équipe de France composé de Vincent Vittoz et de Patrick Favre ?

Vincent et Patrick apportent un nouveau discours à l’équipe, c’est une nouvelle aventure qui commence avec eux. Nous ressentions ce besoin de renouveau au sein du groupe pour pouvoir continuer à progresser et nous savons que nous pouvons nous appuyer sur leur expérience pour ça.

 

« Oui, je serai présent à Arçon »

 

  • Quelles différences avec le duo Bouthiaux et Badiou ?

Ce sont deux duos différents, deux façons de travailler différentes, mais avec la même volonté de nous aider à être le meilleur biathlète du monde.

 

  • Le prochain rendez-vous national se passera du côté d’Arçon ce week-end. Quel y sera votre objectif de travail ?

Oui, je serai présent à Arçon ce week-end, j’y vais pour trouver des repères, mettre en place les courses que l’on veut faire cet hiver.  Il y aura bien sûr un objectif de résultat mais il y a surtout un objectif de manière, avant un retour sur neige cet automne.

 

  • L’année dernière à pareille époque, vous rencontriez quelques soucis physiques lors des France disputés à La Féclaz : comment vous sentez-vous à l’entame de la dernière ligne droite ?

En 2017, je suis tombé malade juste avant les compétitions, j’aborde cet événement plus sereinement, j’aimerais mettre en place les choses sur lesquelles je me suis entraîné cet été, travailler les différents schémas. Je me sens bien et je sais qu’il reste encore du temps pour corriger des petites choses bien que le gros du travail soit fait.

Martin Fourcade, biathlon, coupe du monde, globe de cristal, Tyumen

Martin Fourcade (FRA) – Tumashov/NordicFocus.

 

  • Vous venez de signer un nouveau partenariat de quatre ans avec Somfy. Etes-vous satisfait de cette continuité avec votre partenaire historique ? Est-ce une bonne nouvelle pour les fans de biahtlon ?

Je ne le cache pas, j’ai la volonté de vouloir continuer encore deux ans jusqu’à Antholz ! Je ferai le point ensuite. On verra ce qu’il se passe et si on va jusqu’aux Jeux olympiques.

Concernant le partenariat, je souhaite que l’on continue à construire ensemble une belle histoire. Le partenariat avec Somfy, c’est une histoire dans le futur mais aussi dans le passé. Cela faisait sens de s’inscrire ensemble sur la durée et c’est également un partenariat important pour l’après carrière.

Je suis ravi de continuer l’aventure avec Somfy pendant quatre années supplémentaires, c’est un partenaire de confiance qui m’a toujours soutenu et dont j’ai pu mesurer la fidélité. Alors que débute une nouvelle ère de ma carrière, il est important de me sentir épaulé et de pouvoir réfléchir avec sérénité à l’avenir

Si j’arrête la compétition dans deux ans, je resterai comme Vincent Defrasne un ambassadeur Somfy dans le monde du biathlon.

 

 

 


Martin Fourcade (FRA) – Manzoni/NordicFocus.

—————————————————————————————–

« Martin est un immense champion »

 

Emilie Mathelin est responsable du partenariat sportif chez Somfy. Elle explique en quoi le partenariat avec les athlètes est important pour le leader mondial de l’automatisation des ouvertures et fermetures de la maison et du bâtiment avec plus de 100 millions de moteurs vendus dans le monde.

 

  • Pourquoi était-ce important pour Somfy de reconduire le partenariat avec Martin Fourcade ?

Martin est un immense champion, nous sommes très fiers de pouvoir l’accompagner encore quatre ans. C’est quelqu’un de très affectif, très accessible, c’est notamment pour ça que c’est le chouchou de nos salariés, ils ont un accès privilégié et cela depuis longtemps.

Ils l’ont vu évoluer jusqu’à devenir la star mondiale qu’il est aujourd’hui, il y a presque un lien familial entre Martin et Somfy.

 

  • Pourquoi un engagement de quatre ans alors que Martin lui-même n’a pas la conviction de continuer jusqu’aux prochains JO ?

On a pris le pari qu’il continuera encore 4 ans [rires]. Quelle que soit sa décision, ce partenariat est important pour la marque, pendant et après sa carrière. S’il arrête, il restera notre ambassadeur biathlon et nous l’aiderons à construire son après carrière comme nous le faisons avec les autres athlètes du Team Somfy. Il n’y a pas qu’un lien financier avec les athlètes, il a un feeling, une vraie relation de confiance et nous avons à cœur de les aider dans leur reconversion ou dans la formation.

 

  • Marie Dorin Habert et Jonas Devouassoux, deux athlètes du Team Somfy, viennent de mettre un terme à leur carrière…

Marie, ça fait presque 10 ans qu’on la supporte, on est très fiers de son parcours et on est ravis qu’elle vienne nous dire au revoir le 5 octobre (retransmission du film « au cœur des bleus » réalisé par Somfy dans l’intimité de l’équipe de France). C’est une boule de fraîcheur au quotidien.

Jonas a arrêté le sport de haut niveau pour reprendre ses études, il fait Sciences-Po Paris et Somfy est là pour peut-être lui apporter un complément de formation ou des stages.

On reste en lien avec tous les athlètes.

 

Photos : Somfy et NordicFocus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.