Biathlon | Martin Fourcade : « Rien n’est joué pour le général »

BIATHLON – Martin Fourcade l'assure : malgré son petit retard au classement général de la coupe du monde de biathlon (en retirant les deux moins bonnes courses), rien n'est fait dans la course au globe. « Tout se jouera sur les deux prochaines semaines ».
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

BIATHLON – Martin Fourcade l’assure : malgré son petit retard au classement général de la coupe du monde de biathlon (en retirant les deux moins bonnes courses), rien n’est fait dans la course au globe. « Tout se jouera sur les deux prochaines semaines ».

 

Martin Fourcade : « Il faudra être meilleur que Johannes »

Après la déception du week-end de Nove Mesto, la réaction à Kontiolahti ? Martin Fourcade a vécu une semaine de coupe du monde de biathlon compliquée en République Tchèque. Une double casse de bâton sur le sprint et de gros soucis de glisse sur la mass-start l’ont pénalisé dans la course au globe, deux incidents bien indépendants de sa volonté : « Je ne vais pas pleurer, j’en ai passé l’âge », soufflait-il simplement ce dimanche soir après sa 14e place sur la mass-start remportée par Johannes Bœ devant Emilien Jacquelin

 

BIATHLON – Martin Fourcade l'assure : malgré son petit retard au classement général de la coupe du monde de biathlon (en retirant les deux moins bonnes courses), rien n'est fait dans la course au globe. « Tout se jouera sur les deux prochaines semaines ».

08.03.2020, Nove Mesto, Czech Republic (CZE):
Quentin Fillon Maillet (FRA), Martin Fourcade (FRA), Vetle Sjaastad Christiansen (NOR), Tarjei Boe (NOR) © Manzoni/NordicFocus.

« Ce n’est pas un bon week-end sur le point comptable, des performances et des émotions. Je suis déçu mais j’ai surtout envie de penser à la suite. Ça fait partie du jeu, parfois la réussite est de notre côté, ce week-end, ce n’était pas le cas. » Et d’ajouter, sur le mauvais choix de fart : « Un gros plantage comme ça arrive une fois dans une carrière. Je suis derrière Johannes au général, il faudra être meilleur que lui sur les deux prochains week-end, ce qui ne sera pas facile car je suis face à un athlète qui est très fort et qui marque beaucoup plus de points que Quentin et moi sur les courses. Il a une balle de rab sur nous, mais c’est à nous de saisir les opportunités car il y aura des erreurs. On est dans une situation où un athlète, qui a deux compétitions de moins que nous, arrive à être à notre niveau, chaque point comptera… Mais la forme est là et je suis équipé pour bien faire ».

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

 

Le globe se jouera sur les deux semaines à venir

Après ce huis clos « pas super fun », Fourcade se tourne désormais vers le sprint de Kontiolahti (jeudi à 17h30) qui coûtera très cher dans la course au globe, puisqu’il sera suivi d’une poursuite samedi. Avant les trois dernières épreuves d’Oslo pour les grandes finales. Ce changement de leadership au classement virtuel de la coupe du monde (même s’il restera en jaune sur le sprint en Finlande) ne change pas son approche des prochaines épreuves : « Je ne pense pas aux points quand je cours, juste à faire la meilleure course possible. »

BIATHLON – Martin Fourcade l'assure : malgré son petit retard au classement général de la coupe du monde de biathlon (en retirant les deux moins bonnes courses), rien n'est fait dans la course au globe. « Tout se jouera sur les deux prochaines semaines ».

08.03.2020, Nove Mesto, Czech Republic (CZE): Martin Fourcade (FRA) © Manzoni/NordicFocus.

 

L’état d’esprit sera conquérant : « La coupe du monde reste ouverte. On était à égalité avant la mass-start, on se retrouve avec presque le même écart. Ça peut se jouer à rien, je suis combattif mais je sais que ce sera très compliqué et que je n’aurai pas le droit à l’erreur. Rien n’est joué, ce petit matelas nous met quasiment sur la même ligne de départ. C’est celui qui signera les deux meilleures semaines qui remportera le globe. Quentin (Fillon-Maillet) fait partie du trio à pouvoir le jouer. »

 

A lire aussi

Biathlon : l’étape d’Oslo en danger ?

Biathlon | Kontiolahti : la bataille continue en Finlande

Photo : Nordic Focus

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.