Biathlon : Martin Fourcade sceptique sur la crédibilité de l’IBU

BIATHLON - Le Jurassien Quentin Fillon-Maillet a remporté la semaine dernière la mass-start des championnats de France de Prémanon devant Antonin Guigonnat et Martin Perrillat-Bottonet, sacré en U21 devant Hugo Rivail et Cyril Grandclément.

BIATHLON – Le numéro un mondial du biathlon, Martin Fourcade, a déclaré ce jeudi à l’AFP qu’il « faudra du temps pour que l’IBU retrouve de la crédibilité ».

 

Le patron du biathlon mondial Martin Fourcade a déclaré à l’AFP qu’il « faudra du temps pour que l’IBU retrouve de la crédibilité. Le quintuple champion olympique a ainsi réagi aux récentes révélations qui avaient poussé le président de l’IBU Anders Besseberg à la démission.

 

« C’est une grosse surprise : que les enquêtes indiquent une corruption par rapport au dopage est quelque chose qui m’a beaucoup marqué et à laquelle je ne m’attendais pas », ajoutait Martin Fourcade qui sera, ce dimanche, le parrain de la course « Adidas 10k Paris ».

 

Le champion français est d’autant plus déçu et surpris qu’il avait des rapports réguliers avec Nicole Resch, secrétaire générale de l’IBU, en sa qualité de membre de la commission des athlètes. « J’avais l’image de quelqu’un d’intègre et j’ai été extrêmement surpris qu’elle soit associée à ça », s’est-il désolé à nos confrères de l’AFP.

 

Premier stage de l’équipe de France version Vittoz

 

Alors que le biathlon, notamment en France, est en plein essor médiatique et qu’il se porte à merveille en Allemagne, en Norvège, cette affaire de corruption supposée couvrir des athlètes russes dopés fait sérieusement de l’ombre à une discipline qui a tout pour elle : « Notre sport a besoin de changements et de réformes pour que ça ne se reproduise plus. L’IBU a besoin de courber le dos et de se remettre au travail. La suspension du président et de la secrétaire générale est un message fort envoyé », poursuivait Martin Fourcade.

 

Le leader de l’équipe de France retrouvera d’ailleurs ses collègues d’équipe à l’occasion du stage de reprise, le premier de l’ère Vincent Vittoz, nouvel entraîneur du biathlon tricolore en lieu et place de Stéphane Bouthiaux.

 

Photo : NordicMagazine

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.