Biathlon | Martin Fourcade veut « faire partie des hommes forts des Mondiaux »

BIATHLON - Déjà vainqueur du sprint et du relais de Ruhpolding, Martin Fourcade a enchaîné lors de la poursuite pour signer sa 81e victoire en carrière avec le 20/20 et un fabuleux duel avec Quentin Fillon-Maillet, deuxième à 19/20. Simon Desthieux excellent 4e à un dixième du podium complété par Vetle Christiansen.
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

BIATHLON – A une semaine de l’ouverture des championnats du monde de biathlon à Antholz, Martin Fourcade s’attend à un gros combat pour jouer les médailles et les titres mondiaux. Il y défendra aussi son statut de numéro un mondial…

 

Un mois de janvier exceptionnel pour Fourcade

Cette fois, on y est. Dans une semaine pile s’ouvriront les championnats du monde de biathlon à Antholz, en Italie. Après sa saison délicate et des mondiaux d’Östersund manqués, Martin Fourcade, déjà détenteur de 11 titres planétaires, arrivera sur ce site d’altitude avec le maillot jaune sur les épaules… et de légitimes ambitions de médailles et de titres mondiaux. Petit bilan de janvier avant de plonger dans le grand bain des mondiaux…

 

A lire aussi : Martin Fourcade : le plus dangereux est Johannes

 

Lors de sa dernière interview, Fourcade sortait d’un week-end plein à Pokljuka : une victoire en relais mixte, une 2e place sur l’individuel et une 5e sur la mass-start dans le groupe qui jouait la deuxième… « J’ai vécu un mois de janvier excellent où j’ai pu poussé mon potentiel à son maximum. C’était mieux qu’en décembre sur les skis et beaucoup mieux au tir. Quatre victoires, une deuxième et une cinquième place sur les six dernières courses individuelles, je ne peux qu’être heureux de cette période. »

En Slovénie, Martin Fourcade avait d’ailleurs retrouvé son meilleur ennemi norvégien Johannes Boe, de retour à la compétition après la naissance son fils Gustav, et victorieux du 20 km. De quoi remettre du doute dans la tête du numéro un mondial français ? « Oui et non. Il m’a fallu le break de Noël pour me remettre dans une meilleure dynamique sur janvier où j’ai eu, malgré sa présence, un week-end conforme à mes deux précédentes étapes sur la coupe du monde. »

BIATHLON - Pour son retour sur la coupe du monde, le Norvégien Johannes Boe a signé une course parfaite pour remporter le 20 km de Pokljuka devant le leader de la coupe du monde Martin Fourcade, également à 20/20 et Fabien Claude, auteur d’une prestation exceptionnelle pour son premier podium en carrière au lendemain de la disparition tragique de son papa…

Martin Fourcade (FRA), Johannes Boe (NOR), Fabien Claude (FRA) – NordicFocus

 

Et le quintuple champion olympique de jauger les qualités de son adversaire : « Il est un peu plus fort sur les skis. A moi de combler le retard grâce à la période de travail avant Antholz… Mais résumer la saison à notre duel serait une erreur ! »

Ce serait en effet vite oublier la concurrence norvégienne et française, en particulier celle de Quentin Fillon-Maillet, épatant à Pokljuka : « C’est un athlète qui, quand il est en forme et que tout fonctionne, il est redoutable. Ce format de course lui convient parfaitement, tout comme cette période de fin janvier où il est souvent en forme… Mais ces résultats ne me surprennent pas car j’ai bien conscience de son potentiel, il l’a déjà montré en terminant 3e du général l’an passé. Il a aussi cette faculté à saisir avec brio les occasions qui lui sont données. »

une, biathlon, coupe du monde, Pokljuka, Slovénie, équipe de France, mass-start, Quentin Fillon-Maillet, Martin Fourcade, Simon Desthieux, Emilien Jacquelin, Antonin Guigonnat,

 

Défendre le maillot et viser les médailles

Après la Slovénie, Fourcade et l’ensemble de l’équipe de France ont donc respecté quelques jours de repos complet avant de retrouver la neige sur le plateau de Gève avant un dernier stage de préparation en ce moment même… où Fourcade s’inspirera de la préparation d’entre les fêtes qui lui a plutôt réussi.

En Italie, Martin Fourcade visera les étoiles sans pour autant se prendre la tête. « Collectivement, on visera la gagne avec les trois relais qu’on alignera. Personnellement, l’ambition sera de jouer devant et de faire partie des hommes forts de ces mondiaux. Je n’ai pas envie de me projeter sur un nombre de médailles. Ça n’a jamais été mon état d’esprit. Bien sûr j’ai envie de gagner, mais aujourd’hui je connais suffisamment mon sport pour savoir que même avec une superbe course, on peut-être devancé donc l’objectif sera de défendre ce maillot jaune qui me tient à cœur, car c’est toujours une bonne situation et un plaisir de l’avoir, et de réussir des mondiaux en prenant des médailles. »

Pour cela, il faudra appréhender au mieux la piste où les bleus ont effectué un long stage en septembre dernier. « J’apprécie les courses en altitude donc il n’y aura pas de malaise avec ça. »

 

Photo : Nordic Focus

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.