Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Maya Cloetens, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Maya Cloetens (BEL) - Reichert/NordicFocus

Biathlon

Biathlon | Maya Cloetens se confie à Nordic Magazine : « Continuer à progresser et découvrir »

En cette fin de mois d’août, et alors qu’elle soigne une blessure à l’épaule, la biathlète belge Maya Cloetens, 21 ans, se confie à Nordic Magazine.


Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic

Biathlon : une première saison belge réussie pour Maya Cloetens

En fin de semaine dernière, à la suite de la première des deux courses des championnats de Belgique de biathlon d’été d’Elsenborn (Belgique), Maya Cloetens s’est blessée. Tombée lors d’une sortie en vélo, elle a été victime d’une luxation de l’épaule nécessitant du repos. « Il va me faire du bien », rassure-t-elle alors que son compatriote Florent Claude est devenu champion du monde ce samedi en Slovaquie.

Pour Nordic Magazine, Maya Cloetens, qui a défendu les couleurs tricolores jusqu’au printemps 2022, a accepté de revenir sur le début de sa préparation estivale, sur son hiver passé, mais aussi sur ses ambitions pour la suite. Entretien.

  • Avant votre blessure, comment se passait la préparation au sein de l’équipe nationale belge, qui s’entraîne pour le première fois ensemble cet été ?

On a un vrai fonctionnement d’équipe nationale avec deux voire trois semaines de stage tous les mois ensemble. C’est vraiment bien parce qu’on a une émulation de groupe dans une bonne ambiance. Cela permet aussi d’avoir un vrai suivi d’entraînement. On a fait de super stages en Belgique, dans le Sud de la France puis à Bessans, avec un gros bloc d’altitude. C’est la première fois qu’on fait cela, avec un groupe mixte de cinq à huit biathlètes dans une ambiance familiale. C’est idéal pour l’entraînement.

Maya Cloetens, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Maya Cloetens (BEL) – Florent Gabriel
  • Entre votre première année avec la Belgique où vous vous entraîniez principalement avec le groupe universitaire du comité du Dauphiné et cet été, sentez-vous un vrai changement ?

Ce qui change vraiment, déjà, c’est que mon coach principal est Clément Dumont. Cela fait du bien d’avoir un nouveau discours. C’est vraiment super bien parce qu’il a cette formation de coach et de kiné. Le changement, aussi, c’est que je suis passée sur un groupe coupe du monde avec des plus gros volumes qu’au comité où j’étais sur un niveau juniors. Il faut encaisser, mais c’est positif.

« Le fait qu’on soit trois filles d’un niveau vraiment similaire, cela me tire clairement vers le haut »Maya Cloetens à Nordic Magazine

  • Même si vous faites partie d’un groupe mixte, il y a de l’émulation spécifiquement du côté féminin avec Lotte Lie et Eve Bouvard…

Le fait qu’on soit trois filles d’un niveau vraiment similaire, cela me tire clairement vers le haut. On a une bonne émulation toutes les trois et cela donne des perspectives pour l’équipe [et notamment l’espoir d’aligner un relais en coupe du monde, NDLR].

Eve Bouvard, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Eve Bouvard (BEL) – Florent Gabriel
  • Un an après votre arrivée en équipe de Belgique, Eve Bouvard a donc pris le même chemin au printemps : en parlez-vous ensemble ?

Comme moi, pour son premier stage, elle était un petit peu perdue et doutait. Finalement, très vite et comme je l’avais vécu, elle a vu que cela allait super bien se passer après avoir été bien accueillie. C’est comme entrer dans une famille, tu te sens protégée. Maintenant, je vois que cela se passe super bien et je suis sûre qu’elle est trop contente de son choix.

« C’était la première fois que je faisais un si long bloc [en altitude] »Maya Cloetens à Nordic Magazine

  • Vous faites également partie d’un collectif d’entraînement mixte, ce qui constitue une nouveauté pour vous…

Forcément, on est parfois séparés parce qu’on ne s’entraîne pas toujours aux mêmes allures, mais c’est sûr que cela tire vers le haut. Au final, il y a plein de séances d’endurance longues où on se rend compte qu’on va quasiment à la même vitesse.

  • Pour revenir sur vos stages, vous en avez effectué un de trois semaines à Bessans (Savoie), en altitude : comment s’est-il passé ?

L’idée était de faire un bloc en altitude en y restant plus de dix jours en suivant le monitoriel pour avoir un suivi de la fatigue et de l’entraînement. On a d’abord fait des gros volumes, mais très tranquillement, puis des intenses gérées en y allant progressivement avant de réduire sur la fin pour ne pas finir le stage cramée. C’était la première fois que je faisais un si long bloc. Cela va être intéressant de voir l’effet.

« S’il y a bien une chose que j’ai vu l’an dernier, que ce soit chez les juniors ou en coupe du monde, c’est que je tire trop lentement »Maya Cloetens à Nordic Magazine

  • Si on se replonge dans votre hiver passé, où vous avez vécu beaucoup de premières, comment le jugez-vous ?

Je ne m’attendais pas du tout à faire tout ce que j’ai réalisé, donc il était très bon ! J’étais un peu déçue des championnats du monde juniors parce que, justement, mes attentes avaient augmentées au fil de la saison. Avec du recul, c’est la course où j’ai le plus appris de l’hiver. Sinon, au niveau des coupes du monde, je n’ai fait que des courses très satisfaisantes sans passage à vide. C’est important d’avoir de la régularité tout au long de la saison donc je le retiens et cela a augmenté mes attentes et objectifs. Le but va donc être de garder cette régularité et de continuer à progresser et découvrir.

Maya Cloetens, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Maya Cloetens (BEL) – Manzoni/NordicFocus
  • Sur l’été, outre cette régularité, sur quoi travaillez-vous prioritairement ?

S’il y a bien une chose que j’ai vu l’an dernier, que ce soit chez les juniors ou en coupe du monde, c’est que je tire trop lentement. Je perds environ 20 secondes par passage derrière la carabine. L’objectif de l’année est donc d’améliorer cela en rentrant dans la norme. En coupe du monde, tu n’a pas le droit de perdre une seconde de plus sur le pas de tir. Cela se travaille par beaucoup de répétitions dans l’installation, mais pas forcément en cherchant à aller toujours plus vite. Il faut arriver à garder la qualité pour, petit à petit, gommer les imperfections. Je suis aussi un peu trop sur la défensive, donc il faut apprendre à savoir laisser aller.


A lire aussi


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

nordic mag, biathlon, biathlon programme, nordic magazine, nordicmag, programme biathlon, Justine Braisaz-Bouchet, Julia Simon, ski nordique, biathlon 2024, biathlon championnats du monde, émilien Jacquelin, nordic mag biathlon, dorothea Wierer, ibu cup, nordic biathlon, nordique mag, Nordic Magazine, ski de fond, saut à ski, saut, combiné, combiné nordique, première cible, biathlon magazine, dico du biathlon, vu de norge, planète nordic, Ski-nordique, Ski nordic, ski nordique
Running - Montres Connectées
Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic
Chaussures - Textile
Decathlon (FR)
Equipement de randonnée
Decathlon National

A LIRE AUSSI

Saut à ski

16:45. C’est une nouvelle qui était fortement attendue dans le royaume. En effet, ce vendredi, et après de longs mois de conflit opposant Alexander...

Ski nordique

Ces derniers jours, les Suisses ont présenté leurs premiers plans pour les Jeux olympiques de 2038.

Biathlon

L'équipe américaine de biathlon, rejointe par celle du Canada, ont profité de la neige du Mont Bachelor pour son premier stage.

Biathlon

Une nouvelle saison de biathlon dans le viseur avec un stage en Italie, un mariage à préparer... L'été va être chargé pour Tarjei Boe.

Biathlon

6:14. La deuxième édition du Dauphiné Nordique Festival, conjointement organisé par le Vercors ski de fond et la commission biathlon du comité régional de ski...

Biathlon

Louis Deschamps et Bastien Moretti sont les nouveaux entraîneurs du groupe B masculin de l'équipe de France de biathlon.

Biathlon

La municipalité de Torsby, en Suède, a voulu récompenser ses deux stars maison du biathlon après leur médaille d'or aux JO de Pékin (Chine).

Ski nordique

La justice italienne mène une enquête pour corruption et trucage des offres.