Biathlon | Nove Mesto : Jacquelin tombe sur un Johannes dia-Boe-lique !

BIATHLON - Quelle réaction de champion d’Emilien Jacquelin. Malheureux sur le relais hommes, le champion du monde de la poursuite a signé un 20/20 sur la mass-start mais a dû rendre les armes face à un stratosphérique Johannes Boe qui fait une excellente opération au général de la coupe du monde de biathlon. 
Rollerski, Biathlon, saut à ski, ski de fond, combiné nordique, ski nordique

BIATHLON – Quelle réaction de champion d’Emilien Jacquelin. Malheureux sur le relais hommes, le champion du monde de la poursuite a signé un 20/20 sur la mass-start mais a dû rendre les armes face à un stratosphérique Johannes Boe qui fait une excellente opération au général de la coupe du monde de biathlon. 

 

Johannes Boe écoeurant sur la piste

Johannes Boe a été monstrueux sur la mass-start de Nove Mesto. Intouchable sur les skis malgré trois tours de pénalité, le Norvégien a écoeuré ses adversaires sur la piste, à commencer par Emilien Jacquelin, superbe deuxième du jour avec un excellent 20/20 !

BIATHLON - Quelle réaction de champion d’Emilien Jacquelin. Malheureux sur le relais hommes, le champion du monde de la poursuite a signé un 20/20 sur la mass-start mais a dû rendre les armes face à un stratosphérique Johannes Boe qui fait une excellente opération au général de la coupe du monde de biathlon. 

Ce 47e succès en coupe du monde rapporte de nombreux points au Norvégien dans sa lutte face aux Français Quentin Fillon-Maillet 8e et Martin Fourcade 14e, dans le dur aujourd’hui… et privés de leur habituelle excellente glisse. La cellule glisse de l’équipe de France de biathlon a tenté un coup qui n’ pas fonctionné comme l’a expliqué Grégoire Deschamps sur L’Equipe : « On s’est fait avoir, on a fait des choix forts pour les six athlètes alignés au départ. C’est un métier ingrat, mais on l’accepte, on travaille dur dans l’ombre… Aujourd’hui, on se plante mais ça n’enlève pas ce qui a été fait avant. On va continuer de travailler. »

Conscient de ces soucis de glisse, Emilien Jacquelin a serré les boulons face aux cibles pour exister sur cette mass-start. Mais c’était sans compter sur un flamboyant Johannes Boe qui avait d’abord dynamité le premier tour de piste, seulement suivi par trois de ses compatriotes. Revenant tour après tour aux avant-postes malgré un 17/20, le Norvégien a même écoeuré Jacquelin dès l’entame du dernier tour… évitant ainsi le remake de la poursuite des mondiaux de biathlon à Antholz remportée au panache par le Français, auteur de son 6e podium de l’hiver.

 

Jacquelin brille malgré tout

Fort de ce succès, J. Boe prend virtuellement (en décomptant les deux moins bons résultats) la tête du classement général de la coupe du monde. Mais Martin Fourcade sera bien en jaune à Kontiolahti.

Ce fait de course ne gommait toutefois pas le sourire du visage de Jacquelin, auteur d’une performance magistrale sur la piste de République Tchèque : « J’ai été avec eux dans le premier tour et je me faisais doubler comme eux. Je me suis battu, j’ai vraiment fait l’effort dans le deuxième tour pour recoller à Johannes et accrocher ce 20/20 pour exister aujourd’hui. Hier après le relais, les coachs ont eu des mots gentils pour moi. Ça m’a fait du bien et m’a permis de me concentrer sur la course d’aujourd’hui. Dans notre équipe, on n’avait pas les skis mais on reste soudé car la plupart du temps, on a de supers skis pour de supers résultats ».

La suite pour Jacquelin concernera la quête du globe de la poursuite dont il est l’actuel leader de la spécialité…

 

Le résultat de cette mass-start

Photo : Nordic Focus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.