Biathlon | Nove Mesto : le gros globe en point de mire pour Wierer

biathlon, Antholz, Dorothea Wierer
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

BIATHLONNove Mesto accueille la coupe du monde cette semaine. Chez les femmes, l’Italienne Dorothea Wierer arrive en leader maxima avec une avance confortable. Mais rien n’est fait pour elle. Nordic Magazine fait le point et dresse les enjeux de cette étape tchèque.

 

La course au gros globe reprend à Nove Mesto (République Tchèque) avec une nouvelle leader. En effet, avant les Mondiaux, Tiril Eckhoff portait la tunique jaune de leader. Mais la Norvégienne est passée à côté de ses championnats du monde, permettant à Dorothea Wierer de reprendre la précieuse étoffe. Pour autant, rien est joué même si la concurrence devra se montrer aux avant-postes dès cette semaine.

 

Dorothea Wierer solide leader

Grâce à deux titres mondiaux, Dorothea Wierer est parvenue à reprendre la place de leader de la coupe du monde. Première place qu’elle avait abandonnée en janvier à Tiril Eckhoff, impressionnante. L’Italienne a remis les pendules à l’heure. Et avec plus de 100 points d’avance au général, elle est désormais la favorite pour se succéder à elle-même. Son expérience, associée à une confiance retrouvée, devrait lui permettre de conserver son avance. Mais l’Italienne n’est pas à l’abri d’une contre-performance qui pourrait relancer ses adversaires.

 

BIATHLON - Dorothea Wierer a remporté ce dimanche la poursuite devant son public à l’occasion des mondiaux de biathlon à Antholz, une première historique ! Championne du monde en titre, Denise Hermmann s'empare de l'argent devant Marte Olsbu Roeiseland. 

Dorothea Wierer (ITA) – Modica/NordicFocus

Ses concurrentes ne doivent plus se rater

Quand on se tourne du côté des adversaires de Dorothea Wierer, quatre prétendantes peuvent encore venir l’empêcher de glaner un second gros globe du général.

Marte Olsbu Roeiseland, après avoir décrochée sept médailles aux Mondiaux, arrive en République Tchèque armée d’une énorme confiance. Elle devra rester sur la même dynamique de victoires si elle veut conserver une chance au général. Actuelle quatrième au classement, la Norvégienne possède un débours d’environ 120 points. Elle demeure pour autant la plus dangereuse pour Dorothea Wierer.

 

biathlon, Antholz, Olsbu Roeiseland

Marte Olsbu Roeiseland (NOR) –  Manzoni/NordicFocus

 

La Suédoise Hanna Oeberg est actuellement la dauphine de l’Italienne. Mais, même si elle est parvenue à remporter une belle médaille de bronze sur la mass-start des Mondiaux, la Suédoise n’a toujours pas gagné cet hiver. Sa régularité ne devrait pas lui suffire pour venir se mêler à la lutte, à moins qu’elle se décide enfin à gagner.

Enfin, Tiril Eckhoff, troisième au général, et ancienne porteuse du maillot jaune de leader, a raté ses Mondiaux. La Norvégienne est retombée dans ses travers avec de nombreuses fautes au tir. Il sera compliqué pour elle de repartir sur des bases plus sereines. Mais une victoire dès le sprint d’ouverture pourrait modifier sa dynamique et sa capacité à enchaîner les victoires, seule condition pour remporter le général.

 

Les Françaises en quête de rachat

Les Françaises sont passées à côté de leurs Mondiaux. Avec zéro médaille, la déception a été à la hauteur des promesses affichées après un début de saison prometteur. Pour autant, il reste trois étapes de coupe du monde aux tricolores pour se racheter. Mais auront-elles digéré leur déception ?

Julia Simon est la mieux placée au général. Actuelle huitième, elle a la possibilité de rebondir et de venir consolider une bonne place dans la hiérarchie mondiale. Elle devra retrouver pour cela une maîtrise sur le pas de tir pour espérer retrouver le podium.

Justine Braisaz est pour sa part neuvième au général. Ses résultats ont été bien en dessous de ses espérances lors des Mondiaux. Pire, aucune réaction notable est venue améliorer ses prestations. Pour autant, Justine Braisaz demeure rapide sur les skis et elle est peut-être la seule en mesure de remporter à nouveau une course. Mais il lui faudra retrouver son tir si elle veut y parvenir.

 

BIATHLON - Julia Simon, Anaïs Bescond, Célia Aymonier et Justine Braisaz ont signé leur deuxième podium collectif de l’hiver en prenant la deuxième place du relais de Ruhpolding derrière les Norvégiennes, victorieuses des quatre relais de la saison ! Nouvelle troisième place pour l'épatante équipe de Suisse.

Julia Simon (FRA), Anais Bescond (FRA), Celia Aymonier (FRA), Justine Braisaz (FRA) – Tumashov/NordicFocus

 

Les autres Françaises n’ont rien à perdre donc tout à gagner lors des prochaines courses. A commencer par Anaïs Bescond. La Jurassienne est capable de belles performances comme l’atteste son beau week-end de Pokljuka (Slovénie) fin janvier, avec deux podiums. Célia Aymonier, pour sa part, est apparue très affectée par ses performances lors des Mondiaux. En manque total de confiance derrière la carabine, son objectif est maintenant de se faire à nouveau plaisir pour espérer de meilleurs résultats.

 

Le programme féminin de Nove Mesto

  • Jeudi 5 mars, 17h35 : sprint
  • Samedi 7 mars, 14h : relais
  • Dimanche 8 mars, 11h45 : mass-start

 

Photos : Nordic Focus.

2 Commentaires

  1. Mym

    05/03/2020 à 14 h 18 min

    Lorsqu’on commente les mondiaux réussis d’Emilien, sa médaille en relai mixte est comptée dans sa moisson et mise à son crédit, pourquoi pas la même au crédit d’A Bescond ? merci.
    par ailleurs MO Roeiseland ne sera pas à Nove Mesto 😉

    • Christophe Sellez

      05/03/2020 à 18 h 29 min

      Chère madame

      Les mondiaux d’Émilien ont été réussis sans parler de sa médaille sur le relais mixte
      Les filles ont raté leur mondiaux, le minimiser serait ne pas leur rendre service
      Enfin l’article a été écrit avant le forfait de Roeiseland mais merci de votre vigilance

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.