Biathlon | Oberhof : les biathlètes peu enthousiastes à l’idée d’y rester deux semaines

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine, marche nordique
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

BIATHLON – Plusieurs biathlètes norvégiens s’étonnent du choix de l’IBU d’organiser deux étapes à Oberhof où la neige vient souvent à manquer.

 

L’IBU a supprimé l’étape de Ruhpolding pour la remplacer par celle d’Oberhof, en Allemagne où les biathlètes resteront donc deux semaines. Une décision qui est loin de faire l’unanimité. L’hiver dernier, la piste était pleine de graviers et de nombreux skis en avaient souffert. Pour la Norvège, c’est une soixantaine de paires de skis qui avaient dû être changées un an avant leur date habituelle. « Très franchement, Oberhof c’est l’endroit où on tue tous nos bons skis », avait pesté Ole Einar Bjoerndalen, entraîneur de l’équipe chinoise.

Et il y a le mauvais temps. Le brouillard s’invite régulièrement dans le stade de biathlon. Bref, ce n’est pas le lieu préféré des compétiteurs.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Le premier à s’étonner d’un tel scénario a été le Norvégien Tarjei Boe. Sur le compte Instagram de la fédération internationale, il a commenté : « Deux [étapes] à Oberhof où il n’y a jamais de neige ? »

 

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine, marche nordique

 

« J’ai été un peu choqué quand j’ai vu le calendrier, j’étais vraiment sûr que Ruhpolding allait être capable d’organiser deux étapes », confie son coéquipier Johannes Dale à la chaîne de télévision publique NRK.

Selon lui, personne n’a envie de courir deux week-ends de suite sur un site où les skis sont abîmés et rayés.

 

Un stade rénové

Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski

Oberhof – Manzoni/NordicFocus

 

Satisfaite avant tout que la coupe du monde de biathlon puisse avoir lieu, Ingrid Landmark Tandrevold aurait préféré une semaine à Ruhpolding puis deux à Antholz qui a accueilli les championnats du monde l’hiver dernier. « J’espère que les dieux de la météo seront avec nous. Sinon j’espère qu’ils ont une réserve de neige », ajoute Vetle Sjaastad Christiansen qui a entendu dire que le volume stockés serait passé de 20 000 à 30 000 m3.

En fait, le choix d’Oberhof plutôt que Ruhpolding viendrait de la fédération allemande de biathlon. L’organisation des Mondiaux de 2023 dans la station du Land de Thuringe n’admettrait pas une année sans compétitions. 200 à 300 bénévoles seront en outre mobilisés.

Sans parler des travaux qui ont débuté. Dès l’hiver prochain, plusieurs nouveautés seront effectives. Ainsi, la zone qui accueille le public présentera un nouveau visage. Une nouvelle tribune sera en effet opérationnelle au moment de la coupe du monde, mais elle risque de n’accueillir pas grand monde si le huis clos est décrété. La zone d’échauffement et de départ ainsi que la boucle de pénalité ne seront quant à elles plus au même endroit.

 

Photos : Nordic Focus et Instagram.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.