Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Oscar Lombardot, biathlon, Hochfilzen
Oscar Lombardot (FRA) - Manzoni/NordicFocus

Biathlon

Biathlon | Oscar Lombardot : « Une saison accomplie »

Oscar Lombardot, aperçu sur la coupe du monde en décembre dernier à Hochfilzen (Autriche), se confie à Nordic Magazine sur la fin de son hiver passé et le début de sa préparation estivale.

Attraction de l’équipe de France de biathlon en décembre dernier sur les pistes tyroliennes d’Hochfilzen (Autriche), Oscar Lombardot, 21 ans, a ensuite terminé l’hiver sur le circuit de l’IBU Cup. Auteurs de résultats convaincants en individuel et sacré champion du monde juniors en relais à Obertilliach (Autriche) en février, il est monté ce printemps du groupe jeunes/juniors au groupe B.

La semaine passée, le biathlète de l’ES Saugette a d’ailleurs disputé son premier stage sous la houlette de Baptiste Desthieux et de Julien Robert au CNSNMM de Prémanon (Jura). « On a repris le ski-roues, fait du tir de précision et un petit peu de course à pied », explique-t-il. De retour à Arçon (Doubs) pour trois semaines, c’est au retour d’une sortie en vélo avec Gilles Marguet, un des coachs de son club, qu’il a accepté de répondre aux questions de Nordic Magazine. Entretien.

C’est une belle réussite ! Je suis super content parce que, au final, j’ai pris beaucoup d’expérience sur la coupe du monde. Je pense que ça m’a servi sur la suite de la saison où je fais de belles places en relais, dont le titre mondial à Obertilliach.

Oscar Lombardot, biathlon, Hochfilzen
Oscar Lombardot (FRA) – Manzoni/NordicFocus
  • Concrètement, que vous ont appris vos deux semaines passées avec l’équipe de France seniors ?

Ce sont des petites choses mais tu te rends compte que, sur la coupe du monde, les mecs tirent un peu plus vite et en mettent tout le temps sur les skis. Même lorsqu’ils sont cuits, ils en remettent ! La différence de niveau entre nous et eux est impressionnante. Sur le tir, j’ai eu un discours différent avec Patrick Favre et c’est sûr que ça apporte d’autres choses, une autre vision.

« On m’aurait dit que j’aurais fait cette saison il y a un an, en tant que juniors, j’aurais été extrêmement content, j’aurais directement signé »Oscar Lombardot à Nordic Magazine

  • Vous êtes heureux de votre saison mais n’y a-t-il une petite frustration de ne pas avoir signé de top 10 en individuel ?

Non, pas de trop ! On m’aurait dit que j’aurais fait cette saison il y a un an, en tant que juniors, j’aurais été extrêmement content, j’aurais directement signé. J’ai une onzième place en sprint à Arber et une quinzième sur les championnats d’Europe de Duszniki Zdroj ! Je n’ai pas trop à m’en vouloir de ma saison. C’est une saison accomplie.

Oscar Lombardot, Eric Perrot, Emilien Claude, Sébastien Mahon, biathlon, Obertlliach
Fredrik Grusd (NOR), Simen Kvarme (NOR), Mats Oeverby (NOR), Joergen Saeter (NOR), Oscar Lombardot (FRA), Eric Perrot (FRA), Emilien Claude (FRA), Sébastien Mahon (FRA), Jonas Marecek (CZE), Tomas Mikyska (CZE), Mikulas Karlik (CZE), Vitezslav Hornig (CZE) – Reichert/IBU
  • Comme vous l’avez dit, votre saison a été marquée par le titre mondial en relais chez les juniors à Obertilliach (Autriche) : racontez-nous ce moment…

C’était magique ! Lors des Mondiaux, je n’ai pas fait les résultats que j’espérais par rapport au reste de ma saison. Alors, faire ce titre mondial avec les copains, c’était juste incroyable. On le voulait tous et il fallait aller le chercher. Ce sont quatre courses pleines mises bout à bout qui donnent ce titre. C’est ce qui est le plus important à retenir.

« Je pense qu’on va bien travailler pour faire de belles choses cet hiver »Oscar Lombardot à Nordic Magazine

  • Partager ça avec Sébastien Mahon, votre copain de l’ES Saugette, devait être incroyable…

Depuis qu’on est petits au club, on a quasiment fait tous les relais ensemble avec Sébastien [rire] ! On se connaît bien et c’était super sympa. On habite à côté l’un de l’autre, c’était vraiment super chouette.

Oscar Lombardot, Sébastien Mahon, biathlon, Arber, Sophie Chauveau, Camille Bened
Oscar Lombardot (FRA), Sébastien Mahon (FRA), Sophie Chauveau (FRA), Camille Bened (FRA) – Deubert/IBU
  • Vous avez repris la préparation en groupe la semaine dernière du côté de Prémanon (Jura) au sein de l’équipe de France B : comment s’est passée votre intégration au groupe ?

Baptiste [Desthieux] et Julien [Robert], depuis que je suis à la Fédération, je m’étais déjà entraîné avec eux. Simon [Fourcade] et Claire [Breton] ont aussi fait que le pont entre les deux groupes se passe bien. J’ai encore discuté avec eux la semaine passée. Pour moi, c’est génial ! J’ai passé de belles années avec eux et continuer avec Baptiste et Julien, que j’apprécie, c’est super. Je pense qu’on va bien travailler pour faire de belles choses cet hiver.

« J’ai plus envie de me développer en IBU Cup pour vraiment être prêt à remonter en coupe du monde plutôt qu’y aller une fois et de redescendre directement »Oscar Lombardot à Nordic Magazine

  • Dans votre groupe d’entraînement, on retrouve également Eric Perrot, Martin Perrillat-Bottonet et Emilien Claude, soit les quatre biathlètes montés en coupe du monde l’hiver passé. En avez-vous parlé ?

Avec Emilien, j’en avais parlé lors de la préparation des Mondiaux d’Obertilliach. Il a vécu plus de choses que nous en prenant le départ d’une poursuite mais c’était vraiment intéressant. La semaine passée, on en a bien rediscuté en parlant notamment de l’ambiance qu’il y avait dans le groupe A. C’est plus difficile d’analyser nos courses parce que ça remonte et qu’on ne peut pas se comparer les uns avec les autres.

  • Avec Hugo Rivail et Sébastien Mahon en plus dans le groupe B, la bataille risque d’être serrée pour arracher le sixième ticket en coupe du monde…

Ce ticket-là sera pour le meilleur mais, au final, il y aura aussi de belles choses à aller chercher en IBU Cup. Personnellement, j’ai plus envie de m’y développer pour vraiment être prêt à remonter en coupe du monde plutôt qu’y aller une fois et de redescendre directement. Il y aura aussi les Mondiaux juniors à Salt Lake City aux États-Unis. La place sera chère mais ça va monter le niveau de tout le monde.


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Facebook

A LIRE AUSSI

Biathlon

Un tapis de ski-roues. C'est le nouveau jouet que le biathlète suédois Sebastian Samuelsson s'est récemment offert. Un outil de travail qui devrait lui...

Ski nordique

Ce jeudi, les équipes de France de biathlon et de ski de fond, mis à part le groupe distance masculin, prennent la direction de...

Biathlon

Brillant vainqueur du City Biathlon Wiesbaden (Allemagne) l'année dernière, le Jurassien Quentin Fillon-Maillet ne s'y rendra pas le 15 août prochain pour défendre son...

Biathlon

18:50. Jusque-là, aucune Française n’avait été confirmée au départ de la mass-start de biathlon du Martin Fourcade Nordic Festival. Ce mercredi soir, les organisateurs...

Biathlon

15:06. Ce mercredi midi, Anton Babikov est devenu champion de Russie d’été de la mass-start sur le stade de Demino, situé dans la région...

Biathlon

21:01. Deux jours après les épreuves de super sprint, la première partie des championnats de Russie de biathlon d’été se poursuivaient ce mardi à...

Biathlon

Dès la semaine prochaine, le stade de biathlon Germans Fourcade de Font-Romeu (Pyrénées-Orientales) sera agrandi. Cela permettra à l'infrastructure d'accueillir les meilleures équipes de...

Biathlon

Pour espérer briller en février prochain lors des Jeux olympiques de Pékin 2022, l'Allemand Benedikt Doll travaille son tir, secteur dans lequel il n'a...