Biathlon | Östersund : la France trahie par son tir

BIATHLON - L’équipe de France de biathlon a souffert face aux cibles lors du relais mixte d’Östersund pour signer une décevante 9e place. Loin des Italiens, solides collectivement avec 9 pioches.

BIATHLON – L’équipe de France de biathlon a souffert face aux cibles lors du relais mixte d’Östersund pour signer une décevante 9e place. Loin des Italiens, solides collectivement avec 9 pioches.

 

Trop d’erreurs pour les bleus

Comme lors du relais mixte simple, les biathlètes Français ont été piégés par les conditions climatiques sur le pas de tir à Östersund.

Victorieux du premier relais mixte de la précédente coupe du monde, les bleus se sont cette fois contentés d’une décevante 9e place, la faute aux deux tours de pénalité et aux dix-sept pioches commis sur ce 4 x 6 km !

Trop de fautes, beaucoup trop pour espérer jouer les premiers rôles sur cette ouverture de la coupe du monde dominée par l’Italie devant la Norvège et la Suède (notre photo). D’autant que la course s’est mal embarquée dès le premier tir de Célia Aymonier (trois pioches, puis deux tours de pénalité au debout). Derrière, Anaïs Bescond (6 pioches), Quentin Fillon-Maillet (une pioche) et Martin Fourcade (4 pioches) n’ont jamais pu revenir sur le podium…

« Célia s’est fait emmenée sur son tir couché dans des conditions difficiles, expliquait l’entraîneur du tir chez les dames, Franck Badiou. Elle a connu des circonstances délicates même si je ne cherche pas d’excuses. On voulait responsabiliser Célia dans ce rôle de lanceuse du relais. »

 

“Cette course devait bien lancer toute l’équipe”

Sans incriminer sa compatriote, Anaïs Bescond relativisait sans s’épargner, au micro de L’Equipe : « Ce n’est clairement pas le scénario dont on avait envie. Cette course devait bien lancer toute l’équipe, moi la première et je suis déçue de ma performance. C’est déplorable. J’espère qu’on va vite rectifier le tir demain. »

Pourtant, tout n’est pas à jeter. Les hommes, qui s’engageaient sans aucune pression vu la physionomie de la course, ont montré des choses intéressantes. A commencer par le temps de ski de Martin Fourcade, qui a fait mieux que Johannes Boe.

« C’est une course mitigée pour moi mais qui s’inscrit dans la bonne dynamique, précisait le Français au micro de L’Equipe. J’ai mal géré le tir couché mais j’ai trouvé de bonnes sensations pour demain. »

Pour sa part, Quentin Fillon-Maillet a surtout pris « des repères, sans la pression de jouer devant. Physiquement, les temps de ski sont corrects et au tir, c’est correct aussi malgré un tir couché lent… Collectivement, on est tous déçus ce soir mais j’espère qu’on rebondira vite car on a une équipe très forte. » La preuve demain sur les sprints ?

 

Le résultat du relais mixte

Télécharger (PDF, 464KB)

Photo : Nordic Focus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.