Biathlon | Östersund : Les Norvégiennes en or devant les Suédoises

BIATHLON - Devant un public nombreux et enthousiaste, les Norvégiennes de Marte Olsbu Roieseland ont privé les Suédoises du titre mondial du relais dames. L’Ukraine complète le podium. Les bleues ont souffert.

BIATHLON – Devant un public nombreux et enthousiaste, les Norvégiennes de Marte Olsbu Roieseland ont privé les Suédoises du titre mondial du relais dames. L’Ukraine complète le podium. 8e, les bleues ont souffert.

 

Oeberg perd la médaille d’or

Cruelle désillusion pour les Suédoises qui avaient fait le plus dur dans ce relais dames. A domicile, Hanna Oeberg avait la médaille d’or du relais dames au bout de sa carabine. Malgré une petite avance confortable en se présentant au debout, la championne du monde de l’individuel craquait sous la pression et piochait trois fois pour blanchir les cibles.

BIATHLON - Devant un public nombreux et enthousiaste, les Norvégiennes de Marte Olsbu Roieseland ont privé les Suédoises du titre mondial du relais dames. L’Ukraine complète le podium. 8e, les bleues ont souffert.

Les Norvégiennes de Marte Olsbu Roieseland s’emparent de l’or du relais © Nordic Focus

BIATHLON - Devant un public nombreux et enthousiaste, les Norvégiennes de Marte Olsbu Roieseland ont privé les Suédoises du titre mondial du relais dames. L’Ukraine complète le podium. 8e, les bleues ont souffert.

Synnoeve Solemdal (NOR), Ingrid Landmark Tandrevold (NOR), Tiril Eckhoff (NOR), Marte Olsbu Roeiseland (NOR) © Tumashov/NordicFocus. 

La Norvégienne Marte Oslbu Roiseland, déjà titrée en relais mixte et en relais mixte simple, ne manquait pas l’occasion de passer devant et d’ajouter une médaille d’or à son palmarès sur ces mondiaux d’Östersund ! De quoi ravir ses compatriotes Synnoeve Solemdal, Ingrid Trandevold et Tiril Eckhoff

BIATHLON - Devant un public nombreux et enthousiaste, les Norvégiennes de Marte Olsbu Roieseland ont privé les Suédoises du titre mondial du relais dames. L’Ukraine complète le podium. 8e, les bleues ont souffert.

Linn Persson (SWE), Mona Brorsson (SWE), Anna Magnusson (SWE), Hanna Oeberg (SWE) © Tumashov/NordicFocus. 

Les Suédoises Linn Persson, Mona Brorsson, Anna Magnusson et donc Oeberg prenaient donc une belle médaille d’argent à 24 s. grâce notamment à un très bon tir d’ensemble avec six pioches. Troisièmes du jour, l’Ukraine des soeurs Vita et Valj Semerenko, Anastasiya Merkushyna et Yuliia Dzhima signaient le meilleur bilan du jour avec cinq pioches.

BIATHLON - Devant un public nombreux et enthousiaste, les Norvégiennes de Marte Olsbu Roieseland ont privé les Suédoises du titre mondial du relais dames. L’Ukraine complète le podium. 8e, les bleues ont souffert.

Anastasiya Merkushyna (UKR), Vita Semerenko (UKR), Valj Semerenko (UKR), Yuliia Dzhima (UKR) © Manzoni/NordicFocus.

Mais leur médaille de bronze a bien failli leur échapper suite au retour tonitruant de Laura Dahlmeier qui échouait à 5 dixièmes de la breloque ! Et dire que les Allemandes, temps de référence en ski, affichaient 1 tour et 14 pioches sur la feuille de résultat !

Russie et Slovaquie s’invitaient dans le top 6 d’une course où les Américaines (9e, 2 tours et 5 pioches) ont longtemps joué le podium, tout comme les Italiennes privées de Dorothea Wierer.

La France larguée avant la mi-course

Les Françaises faisaient partie des favorites de ce relais dames ou tout au moins des outsiders de premier plan. Sur le papier en tout cas. Car la réalité a été bien plus délicate à gérer. Dès son premier relais, Anaïs Chevalier, pas eu mieux physiquement, a perdu du temps sur la difficile piste suédoise (2 pioches, + 53 s.).

Une physionomie de course redoutée par l’encadrement comme par la biathlète dauphinoise : « Depuis quelques courses, je sais que je ne suis pas dans ma meilleure forme mais l’encadrement m’a alignée compte-tenu de la maladie d’Anaïs Bescond, témoignait-elle sur L’Equipe. On le savait, tout le monde le savait. J’ai fait ce que j’ai pu sur cette piste difficile. »

La suite fut encore plus difficile pour Célia Aymonier, retombée dans ses travers sur le pas de tir malgré des mondiaux très encourageants… Après un tir couché parfait, la biathlète des Fourgs tournait trois fois sur l’anneau de pénalité au debout. Condamnant de facto toute chance de podium tricolore (17e à 2’34 mn). « J’étais bien, j’étais stressée puis ce fut le néant complet, résumait-elle en zone mixte. Je suis accablée car j’aime cette course. C’est vraiment triste. »

Julia Simon, auteur d’un superbe 10/10 (11e à 2’12 mn), puis Justine Braisaz (une pioche) ramenaient la France en 8e position finale (3 tours et six pioches, à 1 ’57 mn). « Mon rôle, c’était de faire ma course sans avoir d’emprise sur celle des autres. Je suis partie à fond et j’ai fait les choses simplement, sans pression d’être devant », observait la biathlète des Saisies qu’on retrouvera ce dimanche sur la mass-start, dernière course de ces mondiaux.

 

Les résultats du relais dames

Télécharger (PDF, 806KB)

 

Photo : Nordic Focus photo agency

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.