Biathlon | Östersund : les Norvégiens en or, les bleus déçus

BIATHLON - L’équipe de France composée d’Anaïs Chevalier, Julia Simon, Simon Desthieux et Martin Fourcade a manqué la première course de ses mondiaux à Östersund en terminant 8e avec 15 pioches. Le titre est revenu à la Norvège devant l’Allemagne et l’Italie.
Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

BIATHLON – L’équipe de France composée d’Anaïs Chevalier, Julia Simon, Simon Desthieux et Martin Fourcade a manqué la première course de ses mondiaux à Östersund en terminant 8e avec 15 pioches. Le titre est revenu à la Norvège devant l’Allemagne et l’Italie.

 

Désillusion tricolore

Titrée sur les championnats du monde de biathlon 2016, médaillée d’argent à Hochfilzen en 2017 puis championne olympique à Pyeongchang et double vainqueur cette saison sur ce format, l’équipe de France est passée à côté du relais mixte d’ouverture des mondiaux.

Bien que favoris dans cet exercice, les bleus ont pris une anecdotique 8e place, la faute à 15 pioches face aux cibles du pas de tir d’Östersund et au 5e temps de ski ! Une désillusion pour les tricolores qui visaient, a minima, le podium.

BIATHLON - L’équipe de France composée d’Anaïs Chevalier, Julia Simon, Simon Desthieux et Martin Fourcade a manqué la première course de ses mondiaux à Östersund en terminant 8e avec 15 pioches. Le titre est revenu à la Norvège devant l’Allemagne et l’Italie.

Anaïs Chevalier a souffert sur la neige lente d’Östersund. ©Nordic Focus

Les choses se sont particulièrement mal enclenchées pour la première relayeuse Anaïs Chevalier (3 pioches), prise au piège d’une course partie très vite : « J’avais les doigts gelés en arrivant au pas de tir, témoignait la Dauphinoise, très déçue, sur L’Equipe. Sur cette piste, on est tout le temps en prise et j’ai vraiment eu du mal, un très mauvais relais, et je suis verte de l’avoir fait sur des mondiaux. »

 

Deux minutes de retard à mi-course

Lancée à 1’18 mn de la tête, Julia Simon n’enrayait pas la spirale négative avec cinq pioches (trois sur le couché et deux sur le debout) face au pas de tir suédois. « Je suis partie dans l’urgence, un peu en panique et je n’ai pas réussi à rester concentrée face aux cibles. Je suis vraiment mal car c’était une course qui me tenait à coeur », se désolait la jeune pépite des Saisies, la gorge serrée…

Dès lors, les presque deux minutes de retard accusées par les bleus à mi-course apparaissaient rédhibitoires pour revenir dans le match.

D’autant que Simon Desthieux (quatre pioches) n’avait lui non plus pas la recette face aux cibles suédoises, portant à 2’30 mn l’ardoise tricolore… « Grosse désillusion aujourd’hui car on avait une belle équipe, résumait le biathlète d’Hauteville-Lompnes. Je suis déçu de mon tir, je suis parti rapidement pour rattraper le plus de temps possible et au final, ça fait des mauvais tirs, c’est dommage ».

Dans une course devenue sans enjeu, Martin Fourcade (trois pioches au couché, parfait au debout) s’élançait de trop loin pour espérer quoique ce soit si ce n’est de retrouver des sensations après sa longue pause forcée depuis Antholz. Le Catalan pourra s’appuyer sur un temps de ski solide pour envisager sereinement le sprint de samedi : « On a été la seule des quatre nations favorites aujourd’hui à ne pas tenir notre rang, soulignait toutefois le tricolore. En ski, il y a eu des belles choses au début même si j’en ai manqué à la fin, j’espère que cette course m’aura débridé pour samedi. »

 

La Norvège se pare d’or

Loin des tracas des Français, les équipes de Norvège, Allemagne et Italie se sont livrées une bagarre passionnante pour décrocher le premier titre mondial de cette dizaine suédoise…

BIATHLON - L’équipe de France composée d’Anaïs Chevalier, Julia Simon, Simon Desthieux et Martin Fourcade a manqué la première course de ses mondiaux à Östersund en terminant 8e avec 15 pioches. Le titre est revenu à la Norvège devant l’Allemagne et l’Italie.

Vetle Christiansen félicité par Johannes Boe, Tiril Eckhof et Marte Olsbu Roiseland. © Nordic Focus

 

Tout s’est joué sur le dernier tir debout où, malgré la pression, Vetle Christiansen a fait parler sa grande classe en sortant un tir rapide et parfait pour s’envoler vers le titre, bien lancé par Marte Olsbu Roiseland, Tiril Eckhof et Johannes Boe. Pour le plus grand plaisir de l’entraîneur français, Siegfried Mazet, les Scandinaves ont surtout assuré derrière la carabine (7 pioches) pour s’adjuger le titre mondial.

BIATHLON - L’équipe de France composée d’Anaïs Chevalier, Julia Simon, Simon Desthieux et Martin Fourcade a manqué la première course de ses mondiaux à Östersund en terminant 8e avec 15 pioches. Le titre est revenu à la Norvège devant l’Allemagne et l’Italie.

Marte Olsbu Roeiseland (NOR), Tiril Eckhoff (NOR), Johannes Thingnes Boe (NOR), Vetle Sjaastad Christiansen (NOR). © Manzoni/NordicFocus.

Sans Laura Dahlmeier, malade, l’Allemagne (Vanessa Hinz, Denise Herrmann, Arnd Peiffer et Benedikt Doll) a fait quasi jeu égal avec la nation des frères Boe. Mais Benedikt Doll, offensif sur la piste, s’inclinait au final face au Norvégien. Et assurait une belle médaille d’argent.

BIATHLON - L’équipe de France composée d’Anaïs Chevalier, Julia Simon, Simon Desthieux et Martin Fourcade a manqué la première course de ses mondiaux à Östersund en terminant 8e avec 15 pioches. Le titre est revenu à la Norvège devant l’Allemagne et l’Italie.

Vanessa Hinz (GER), Denise Herrmann (GER), Arnd Peiffer (GER), Benedikt Doll (GER). © Tumashov/NordicFocus.

Alors que l’Italie des deux fusées Lisa Vittozzi et Dorothea Wierer a donné un bon matelas aux garçons Lukas Hofer et Dominik Windisch qui se sont accrochés face aux cibles en fin de course (14 pioches !) pour offrir le bronze à leurs brillantes camarades ! Comme lors des derniers Jeux olympiques…

BIATHLON - L’équipe de France composée d’Anaïs Chevalier, Julia Simon, Simon Desthieux et Martin Fourcade a manqué la première course de ses mondiaux à Östersund en terminant 8e avec 15 pioches. Le titre est revenu à la Norvège devant l’Allemagne et l’Italie.

Lukas Hofer (ITA), Lisa Vittozzi (ITA), Dorothea Wierer (ITA), Dominik Windisch (ITA) © Manzoni/NordicFocus.

 

Les résultats

Télécharger (PDF, 807KB)

Photo : Nordic Focus photo agency

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.