Biathlon : parfaites, les Françaises s’imposent à Ruhpolding

BIATHLON - Julia Simon, Anaïs Bescond, Justine Braisaz et Anaïs Chevalier ont réalisé une course exceptionnelle derrière la carabine pour finalement s’imposer sur le relais de Ruhpolding devant la Norvège et l’Allemagne.
Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

BIATHLON – Julia Simon, Anaïs Bescond, Justine Braisaz et Anaïs Chevalier ont réalisé une course exceptionnelle derrière la carabine pour finalement s’imposer sur le relais de Ruhpolding devant la Norvège et l’Allemagne.

 

Julia Simon, Anaïs Bescond, Justine Braisaz et Anaïs Chevalier ont sorti le grand jeu derrière la carabine lors du relais dames de la coupe du monde de biathlon disputé à Ruhpolding. Avec seulement quatre pioches, les bleues ont remporté l’épreuve devant les équipes de Norvège et d’Allemagne. Il s’agit de la première victoire des Françaises à Ruhpolding… depuis 25 ans !

 

Dans un final haletant où la France pointait en tête devant le tandem Norvège / Allemagne, Anaïs Chevalier ne s’est pas démontée pour signer, malgré une pioche, un tir rapide, synonyme de victoire pour une équipe de France qui aura jouer en tête de bout en bout de ce relais extrêmement solide !

 

Derrière les bleues, vraiment exceptionnelles sur le pas de tir ce samedi, on retrouve donc la Norvège d’une solide Tiril Eckhoff et l’Allemagne de Laura Dahlmeier et Denise Herrmann.  

Julia Simon, épatant premier étage de la fusée tricolore, signe sa première victoire en coupe du monde à cette occasion : « ça fait vraiment plaisir de gagner devant des grandes nations, on a toutes fait un super boulot. On peut se féliciter », soulignait-elle en riant sur La Chaîne L’Equipe.

BIATHLON - Julia Simon, Anaïs Bescond, Justine Braisaz et Anaïs Chevalier ont réalisé une course exceptionnelle derrière la carabine pour finalement s’imposer sur le relais de Ruhpolding devant la Norvège et l’Allemagne.

Anaïs Chevalier a parfaitement terminé le relais dames de l’équipe de France à Ruhpolding. ©Nordic Focus

 

Et son aînée Anaïs Bescond de rappeler l’attachement du groupe à cette course d’équipe. « On attendait ce résultat et on mérite cette victoire, on s’est serré les coudes tout au long de ce relais. Quand tout se passe bien dès le départ, on est sur une bonne dynamique… Julia nous a bien lancées : on sait qu’à Ruhpolding, c’est le tir qui compte. On avait la pression après le podium des garçons, on avait aussi à coeur de réhausser le niveau après Oberhof. » Anaïs Chevalier s’est, quant à elle, accroché derrière la carabine pour ne pas avoir à disputer un dernier tour face à Herrmann ou Olsbu Roiseland…

Comme souvent sur un relais, c’est aussi le staff de l’équipe de France qui est mis à l’honneur avec cette victoire collective. Des farteurs aux entraîneurs, le clan tricolore affiche un grand sourire avant le dimanche dédié aux mass-start. En premier lieu, l’entraîneur du groupe dames, Fred Jean : « Elles ont toutes répondu présent, ont toutes fait le job. Les techniciens leur ont préparé de supers skis. Je suis content car le travail a payé. Il faut toujours travailler, tous les jours pour jouer devant et c’est ce que les filles ont parfaitement fait aujourd’hui. Bravo aux filles ! »

 

Retour sur la course des Françaises

Sans complexe, Julia Simon lançait bien l’équipe de France dames de biathlon avec un positionnement parfait sur la piste. Et un tir couché aussi rapide que celui de Dorothea Wierer, alignée en tant que première relayeuse d’une équipe privée de Lisa Vittozzi… La biathlète des Saisies faisait même jeu égal avec la numéro un mondiale italienne en signant un tir debout exceptionnel ! Le tandem franco-italien menait grand train si bien que la jeune Française passait le relais en tête à Anaïs Bescond.

Après une pioche au premier passage sur le tapis, la Jurassienne rentrait vite dans les skis de Federica Sanfilipo, creusant un peu plus l’écart sur la Norvège, la République Tchèque et l’Allemagne de Laura Dahlmeier… La Morberande concluait de la meilleure manière son relais avec un nouveau sans faute quand l’Italienne piochait deux fois. Conséquance : c’est avec une avance d’une vingtaine de secondes sur la Slovaquie et l’Italie au passage de témoin à Justine Braisaz.

Supérieure sur la piste, la biathlète des Saisies piochait une fois sans conséquence pour sa première place puisque l’Italie partait deux fois sur l’anneau, ouvrant la porte à l’Allemagne de Franziska Preuss et la Norvège d’une très rapide Tiril Eckhoff, toujours dans le coup pour le podium… Avec un nouveau 4/5 face aux cibles, Justine Braisaz conservait 29 secondes d’avance sur… la Norvège (tir parfait) et 42 sur l’Allemagne deux pioches) à la sortie du pas de tir. La fusée des Saisies appuyait fort sur les bâtons mais Eckhoff, dans un grand jour sur la piste allemande, grapillait du terrain.

Au moment de s’élancer, Anaïs Chevalier, la numéro un française, conservait encore 14 s. d’avance sur Marte Olsbu Roiseland et 27 s. sur Denise Herrmann. Parfaite sur le tir couché, Chevalier se donnait de l’air sur ses poursuivantes qui piochait une fois chacune. Malgré la pression, la tricolore parachevait le travail de ses compatriotes malgré une pioche sur le debout alors que Olsbu Roiseland piochait deux fois et Herrmann trois !

 

Le résultat du relais dames de Ruhpolding

Télécharger (PDF, 457KB)

Photo : Nordic Focus photo agency

Ski de fond, ski nordique, biathlon

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.