Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Que puis-je faire pour vous ?

biathlon, Paula Botet, Samse Biathlon Summer Tour, La Féclaz
Paula Botet (FRA) - Photo : Thomas Bruas

Biathlon | Paula Botet : « J’adore tirer vite et quand ça passe… »

BIATHLON – Samedi dernier, en signant deux passages derrière la carabine de très haut niveau, la Bressaude Paula Botet, même pas 20 ans, est devenue championne de France U22 du sprint court à La Féclaz (Savoie). Nordic Magazine s’est entretenue avec la championne du monde junior de relais. 

 

Si Paula Botet est plutôt du genre timide en interview, elle n’est pas du tout la même avec une carabine dans le dos. Le week-end passé, à moins de 20 ans, elle a remporté le titre national du sprint court dans la catégorie U22. Cela grâce à un tir très engagé et parfait, sans balles de pioche.

Le lendemain, lors de la poursuite, c’était soupe à la grimace avec un mauvais 13/20. C’est le lot de tout biathlète mais encore plus de la Vosgienne, qui dit aimer le biathlon pour les sensations que procurent un tir rapide. Entretien.

 

L'article continue sous la publicité
pub
  • Tout d’abord, c’était une joie de renouer avec la compétition après six mois d’arrêt causés par la pandémie de coronavirus ?

Oui, c’est sûr ! Surtout que, vu la situation, on ne savait pas si on allait pouvoir courir, ça fait vraiment plaisir de faire des courses.

 

  • Même le manque de public ne vous a pas dérangé ?

Je n’ai pas tant trouvé parce que, des fois, quand on court en Samse l’hiver, il n’y a pas beaucoup de monde. C’est sûr que c’est différent parce que, d’habitude, les Summer Tour, il y a toujours plein de monde, c’est toujours sympa. Mais c’est comme ça, il faut faire avec.

 

biathlon, Paula Botet, Samse Biathlon Summer Tour, La Féclaz

Paula Botet (FRA) – Photo : Thomas Bruas

 

  • Passons à la compétition : lors du sprint court du samedi, vous vous imposez dans la catégorie U22 et devenez championne de France pour la première fois : c’est une grosse satisfaction ?

Oh oui [rires] ! Ça faisait un moment que j’essayais de devenir championne de France mais je n’y arrivais pas. Là, j’étais bien contente surtout lorsque j’ai passé la ligne [elle partait parmi les premiers dossards, ndlr.], je ne pensais pas du tout réaliser cela. Je me suis mal sentie sur les skis et j’avais un peu peur. Du coup, c’était d’autant plus une surprise.

 

« Lors du sprint, Chloé Chevalier m’a doublé et je l’ai bien vu passer… »

 

  • En analysant votre course, on s’aperçoit que vous avez tiré vite : c’était votre stratégie de course de tout miser là-dessus, quitte à mettre de côté le ski ?

En général, sur les Summer Tour, je ne suis pas très rapide sur la piste parce que je n’aime pas énormément les courses en ski-roues. J’ai l’habitude que ses premières courses ne soient pas une réussite de ce point de vue-là. Concernant le tir, j’adore tirer vite, j’adore le biathlon pour ça, mais, souvent, ça ne passe pas. Du coup, quand ça passe vite et bien [elle n’a pas eu une seule balle de pioche à tirer lors du sprint court, ndlr.], c’est super chouette.

 

L'article continue sous la publicité
pub
  • Le lendemain, sur la poursuite, vous terminez quatrième avec un tir à 13/20…

[Elle nous coupe dans un sourire] Ce n’est pas fameux…

 

biathlon, Paula Botet, Samse Biathlon Summer Tour, La Féclaz

Paula Botet (FRA) – Photo : Thomas Bruas

 

  • Que s’est-il passé ?

J’étais tellement bien le samedi, j’ai trouvé ça tellement, entre guillemets, facile ou plutôt moins compliqué derrière la carabine, que je suis dit que ça allait être pareil le lendemain. Sauf que j’ai fait n’importe quoi, ce n’était vraiment pas terrible.

 

  • Lors de ses deux courses féclaziennes, fait rare, vous concourriez en même temps que les seniors…

Pour moi, c’était impossible de les accrocher. Lors du premier tour du sprint, le samedi, Chloé Chevalier m’a doublé et je l’ai bien vu passer [rires]. Je n’ai pas pu m’accrocher ni rien. On voit à quel niveau il faudra être, c’est encore très haut, trop haut même.

 

« J’essaie de ne pas trop penser à l’hiver, c’est un peu trop déprimant sinon »

 

  • Quelle est la suite de votre programme avant le prochain Samse Biathlon Summer Tour prévu les 17 et 18 octobre à Arçon ?

On repart en stage mercredi prochain à La Féclaz et ensuite on aura quelques jours à Prémanon avant le Summer.

 

L'article continue sous la publicité
pub
  • L’hiver prochain, il n’y aura pas de Junior Cup, les IBU Cup ne reprendront qu’en janvier… Comment vous projetez-vous ?

J’essaye de ne pas trop y penser, c’est un peu trop déprimant sinon. Si j’arrive à me sélectionner pour partir en IBU Cup, ce serait hyper cool mais on verra. On commencera la saison en France, ce sera un peu différent de d’habitude mais si on peut faire des courses, ce sera déjà bien.

 

À lire aussi :

 

Photos : Thomas Bruas.

Cliquez pour commenter cet article

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski nordique, saut à ski, Vu de Norge, Norvège, Biathlon, Ski de fond, Combiné nordique
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine, vol à ski
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

A LIRE AUSSI

Biathlon

Après de beaux championnats du monde à Pokljuka, la relève mondiale du biathlon a rendez-vous à Obertilliach. En Autriche, 16 biathlètes défendront les chances...

Biathlon

La semaine prochaine, Lou Jeanmonnot va découvrir la coupe du monde de biathlon à Nove Mesto (République Tchèque), où elle sera alignée sur les...

Biathlon

Revenue des championnats du monde de Pokljuka (Slovénie) sans médaille, une première depuis 2012, l'Italie a été lâchée par ses cadres, comme Dorothea Wierer...

Ski de fond

Jeudi matin, les qualifications du sprint classique ont vu Johannes Hoesflot Klaebo et Johanna Hagstroem signer les meilleurs temps. Trois Français participeront aux finales.

Ski de fond

Andrew Musgrave a bien cru qu'il avait eu le coronavirus sans le savoir. Mais le laboratoire chargé des tests à Oberstdorf a admis avoir...

Biathlon

Lou Jeanmonnot, 22 ans, va découvrir la coupe du monde de biathlon en ce début de mois de mars sur les pistes de Nove...

Biathlon

Dans un long entretien accordé à Nordic Magazine, Stéphane Bouthiaux, le directeur du biathlon et du ski de fond à la Fédération française de...

Ski de fond

10:25. Six semaines après s’être cassé la jambe lors d’un entraînement de ski de fond, Mikael Gunnulfsen est de retour sur les skis. Ce...