Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Antonin Guigonnat, biathlon, Pokljuka
Antonin Guigonnat (FRA) - Manzoni/NordicFocus

Biathlon

Biathlon | Pokljuka : Antonin Guigonnat a rebondi après son 0/5 d’Antholz

BIATHLON – Lors de la dernière mass-start disputée avant les championnats du monde, le Haut-Savoyard Antonin Guigonnat, à la bagarre pour une belle performance, réalisait un tir à 0/5 lors du dernier debout. Depuis, il a rebondi en devenant champion du monde du relais mixte simple et veut, ce dimanche, reléguer cette histoire au rang d’« anecdote marrante à raconter ». 

Biathlon : « Ça m’a fait rire d’en arriver là après dix ans de carrière au haut niveau… »

Il y a très exactement quatre semaines, à Antholz (Italie), Antonin Guigonnat prenait le départ de la mass-start, dernière course de répétition avant les championnats du monde de Pokljuka (Slovénie). Après avoir manqué deux balles lors du premier couché, le Haut-Savoyard réalisait deux salves parfaites qui le replaçaient dans le match pour signer une belle performance sur un exercice dans lequel il a été sacré vice-champion du monde en 2019 à Östersund (Suède). Malheureusement, le dernier debout s’est transformé en cauchemar pour Guigonnat, incapable de blanchir une seule cible.

Antonin Guigonnat, biathlon, Pokljuka

Antonin Guigonnat (FRA) – Thibaut/NordicFocus

« Ce n’était pas le trou noir, j’étais bien là, bien lucide, mais le tir se joue à quelques millimètres et si je désynchronise mon doigt qui déclenche le départ du coup et mon œil, ça ne fonctionne pas, expliquait-il pédagogiquement à Nordic Magazine au début des Mondiaux. À moi d’avoir à peine plus de sang froid la prochaine fois que j’aurais un tir pour jouer un podium. » Ce sang froid, le biathlète de Morzine-Avoriaz l’a bien retrouvé ce jeudi lors du relais mixte simple, remporté avec la Villaraine Julia Simon. Mais, pour le retrouver, plus que des mots, il a fallu qu’Antonin Guigonnat s’explique ce tir caviardé dans les grandes largeurs.

« Peut-être qu’il fallait que je le fasse une fois dans ma carrière… »

« J’arrive sur ce dernier tir après avoir repris pas mal de temps et de places sur les tours d’avant, retrace-t-il. Quand je m’installe, c’est le money time, un moment où j’ai souvent réalisé des super tirs, comme lors des Mondiaux 2019 où je vais chercher l’argent. Je suis au-delà de la dixième cible, comme Julia quand elle remporte ses deux mass-starts. En arrivant sur mon tapis, je vois que les premiers ont à peine commencé à tirer, je voyais qu’il y avait quelque chose à jouer. Ça faisait longtemps que je n’avais pas été dans cette situation, c’était vraiment une super sensation ! J’ai l’impression d’avoir tout bien fait avant ce tir debout mais j’ai pris les cinq échecs de suite comme ça… alors que j’étais vraiment lucide ! J’ai vécu ses cinq balles sans vraiment comprendre ce qu’il se passait. »

Antonin Guigonnat, biathlon, Pokljuka

Antonin Guigonnat (FRA) – Thibaut/NordicFocus

En sortant du pas de tir, l’athlète qui aura 30 ans le 2 juillet prochain se dit que c’est « incroyable de faire un 0/5 à ce moment-là de la compétition. Ça m’a fait rire pendant mes cinq tours de pénalité… En arriver là au bout de dix ans de carrière de haut niveau ! Je fais encore des erreurs incroyables dans des conditions de grand beau, sans vent. C’est juste fou. Peut-être qu’il fallait que je le fasse une fois dans ma carrière… » Et d’espérer que ce douloureux souvenir puisse être relégué au rang d’anecdote après la mass-start des Mondiaux de Pokljuka (Slovénie), disputée ce dimanche après-midi à partir de 15h15 : « Si tout se passe bien, ce sera une anecdote marrante à raconter », termine-t-il dans un sourire. C’est tout le mal qu’on lui souhaite.

À lire aussi :

Photos : Nordic Focus.

L'article continue sous la publicité

pub
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, Saut à ski, combiné nordique, Sports d'hiver, Nordic Magazine, Ski, nordique, vol à ski
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Facebook

A LIRE AUSSI

Biathlon

Derrière Alexander Loginov, Eduard Latypov ou Matvey Eliseev, le biathlon russe compte Said Karimulla Khalili. Ce talentueux moscovite, plus jeune que ses compatriotes, est...

Biathlon

L'équipe italienne de biathlon poursuit sa préparation. Dorothea Wierer s'entraîne dans l'un des deux groupes constitués. Aux côtés de Lukas Hofer et Dominik Windisch,...

Biathlon

L’été vient à peine de commencer et vous êtes déjà en manque de biathlon ? Rassurez-vous, vous n’aurez pas à attendre jusqu’à l’hiver et...

Biathlon

Au micro de La Chaîne L'Équipe, le Dauphinois Emilien Jacquelin, 26 ans le mois prochain, a évoqué ses objectifs de l'hiver à venir.

Ski nordique

Du 1er au 31 juillet, la Foulée Blanche met en place du Défi Estival. Quatre parcours seront mis en place pour le plus grand...

Biathlon

10:41. La semaine passée, la biathlète britannique Amanda Lightfoot, 34 ans, a été victime d’une lourde chute en vélo à Obertilliach (Autriche). « Je me...

Biathlon

Les membres de l'équipe de France de biathlon, pour améliorer leur préparation et prévenir les risques de blessure, ont récemment passé des tests isocinétiques...

Ski nordique

11:52. Annulé l’été dernier à cause de la pandémie de coronavirus, le Red Bull 400 revient sur le tremplin du Praz de Courchevel (Savoie)...