Biathlon : pourquoi Alexander Loginov divise autant

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

BIATHLON – Vainqueur de sa première coupe du monde sur le sprint d’Oberhof, Alexander Loginov a provoqué de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux… L’ancien dopé n’est pas encore pardonné.

 

Visage souvent fermé ne délivrant que de très rares sentiments ou émotions, barbe soigneusement entretenue et peu d’échanges avec les autres athlètes du circuit de la coupe du monde de biathlon, Alexander Loginov n’est pas vraiment du genre démonstratif et guilleret.
Le Russe, qui vient de remporter sa première victoire cet après-midi à Oberhof, la joue peut-être discret compte-tenu de son passif : il faut dire que l’homme a été suspendu deux ans pour dopage et utilisation d’EPO.

 

Guerre froide avec Martin Fourcade

C’était en novembre 2013 (suspension effective de novembre 2014 à novembre 2016), il avait alors 23 ans et les règles de l’antidopage mondiale lui offraient alors l’opportunité de saisir une deuxième chance.
Après avoir purgé sa peine, l’ancien banni est revenu sur le circuit. D’abord en IBU cup il fut très souvent (archi) dominateur. Puis sur la coupe du monde, provoquant l’ire d’un certain Martin Fourcade, agacé de voir le Russe retrouver la compétition.

BIATHLON - Vainqueur de sa première coupe du monde sur le sprint d’Oberhof, Alexander Loginov a provoqué de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux… L’ancien dopé n’est pas encore pardonné.

Sous une photo de Loginov et son palmarès, Martin Fourcade ajoute : “Et il a aussi été banni pour dopage pendant deux ans, ne l’oubliez pas, c’est un de ses plus beaux trophées”.

 

Souvenez-vous, en février 2017 juste avant les mondiaux, le numéro un mondial avait fait part, directement sur le compte Instagram de la fédération russe qui souhaitait l’anniversaire de Loginov et soulignait son palmarès, de son ressentiment à l’égard du biathlète russe alors brillant lors des championnats d’Europe précédents. Provoquant à son tour la colère des supporters russes à l’égard du quintuple champion olympique français…

La guerre froide était ensuite nettement montée d’un cran lors des mondiaux de biathlon en Autriche. Plus précisément lors de la cérémonie protocolaire du relais mixte d’ouverture à Hochfilzen. Derrière les Allemands sacrés, les Français de Martin Fourcade ont dominé les Russes de Shipulin… et Loginov. Ces derniers, en omettant volontairement de saluer Fourcade sur le podium, le faisaient sortir de ses gonds et quitter le podium. Une scène à peine croyable :

 

Alors forcément, ce genre d’incident laisse des traces. Sans oublier les conséquences (encore en cours) du rapport McLaren dénonçant un dopage systématisé des athlètes Russes pour les Jeux olympiques de Sochi 2014…

 

 

Pour autant, si les réseaux sociaux derrière l’anonymat des auteurs de posts très critiques et tendancieux s’en donnent à coeur joie, pas question pour chacun de tomber dans le lynchage. Ainsi, Siegfried Mazet, l’entraîneur français des Norvégiens, est resté factuel lors d’un passage sur La Chaîne L’Equipe. « C’est comme ça », dit-il simplement. De son côté, Alexis Boeuf parle de Loginov comme « d’un fantôme ». Un fantôme au sombre passé… sur la voie de la rédemption ?

 

Photo : Nordic Focus photo agency

Ski de fond, ski nordique, biathlon

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.