Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Myrtille Bègue, biathlon
Myrtille Bègue (FRA) - Myrtille Bègue

Biathlon

Biathlon : que devient Myrtille Bègue un an après l’annonce de sa retraite ?

Depuis le mois de février 2020, la Pyrénéenne Myrtille Bègue, 24 ans, est retraitée des pas de tir de biathlon. Pour Nordic Magazine, elle revient sur sa nouvelle vie.

La nouvelle vie de Myrtille Bègue

En février 2020, quelques semaines après avoir disputé ses dernières courses en IBU Cup en Autriche, la Pyrénéenne Myrtille Bègue, à peine 23 ans à l’époque, annonçait mettre un terme à sa carrière. Une fin « heureuse, sans regret, avec des souvenirs et des projets plein la tête », écrivait-elle alors sur Instagram.

Quinze moi plus tard, Nordic Magazine a recontacté la native de Beauvais (Oise) installée à Font-Romeu, dans les Pyrénées-Orientales, pour savoir ce qu’elle devenait.

« Je suis rentrée dans ce qu’on appelle la vraie vie. Pour moi, le haut niveau, c’était cool, mais on est dans une petite bulle, avoue-t-elle. Ça m’a remis les pieds sur terre, ce qui m’a fait du bien. »

Une vraie vie dans laquelle la championne du monde juniors de relais 2018 s’épanouit entre études en licence STAPS, petit travail de surveillante dans l’internat du lycée de Font-Romeu et initiations au biathlon menées avec son grand frère Aristide, également retraité depuis le printemps dernier et aujourd’hui maraîcher.

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

Myrtille Bègue, biathlon
Myrtille Bègue (FRA) – Myrtille Bègue

« Tout s’est enchaîné rapidement après mon arrêt, souffle Myrtille Bègue. J’avais déjà réfléchi à cela avant parce que, dès les premières courses de la saison, j’avais dit aux coachs, qui ne m’avaient pas vraiment prise au sérieux, que c’était une année décisive : soit ça marchait, soit j’arrêtais. »

Finalement, avec un enchaînement de mauvais résultats en décembre 2019, cette grande amatrice d’équitation avait perdu la motivation : « Je ne me sentais plus à ma place, je me demandais ce que je faisais en compétition. Si j’avais continué, je pense que j’aurais vraiment très mal vécu le truc. J’ai préféré arrêter avant d’être dégoûtée. »

Toujours un pied dans le biathlon

Au cours de sa carrière, Myrtille Bègue était très sérieuse et rigoureuse dans son entraînement. Mettre le biathlon de côté lui a donc ouvert des portes jusque-là inexplorées : « Je m’interdisais beaucoup de choses, regrette-t-elle. Cette année, en STAPS, je me suis régalée. On a fait beaucoup de sport et, à chaque fois qu’on en faisait un nouveau, je devenais passionnée par ce sport. Ce sont des disciplines que, finalement, je m’empêchais toute seule de faire lorsque j’étais biathlète. »

Myrtille Bègue, biathlon, Minsk-Raubichi
Myrtille Begue (FRA) – Manzoni/NordicFocus

Toujours passionnée par le biathlon, Myrtille Bègue a suivi avec délice les grands débuts de la Jurassienne Lou Jeanmonnot, son binôme de toujours, en coupe du monde : « Quand elle a été sélectionnée, je l’ai directement appelée, se rappelle-t-elle le sourire aux lèvres. Après ses courses aussi, elle a été monstre, ça faisait plaisir à voir ! »

Le lien avec le biathlon, en plus du monitorat qu’elle a validé cet hiver, se fait également par son petit ami allemand Lucas Fratzscher, membre de l’équipe nationale allemande.

Un déménagement à Strasbourg comme projet

À la fin du mois, elle va d’ailleurs le rejoindre sur Oberhof (Allemagne) avant qu’il ne vienne passer le mois de juillet à Font-Romeu : « Comme il n’est plus en équipe A, il a moins de stages et va pouvoir venir. Quand il est ici, ça le change de la Bavière, il a l’impression d’être en vacances », rigole-t-elle.

Pour la prochaine année universitaire, Myrtille Bègue, qui va passer en master pour préparer le concours de professeur de sport, souhaite s’installer en Allemagne pour étudier… à Strasbourg (Bas-Rhin). « Ce projet ne va pas dépendre que de moi parce qu’il y a très peu de place dans ce master, mais ce serait l’idéal de pouvoir vivre avec Lucas tout en pouvant aller à Strasbourg en train. »

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

Myrtille Bègue, biathlon
Myrtille Bègue (FRA) – Myrtille Bègue

Grande amoureuse de sport — « je suis obligée d’en faire, j’adore ça », rappelle-t-elle avec délice —, Myrtille Bègue voudrait, après avoir passé le concours, enseigner dans des lycées français à l’étranger. D’abord en Allemagne jusqu’à ce que son petit ami arrête sa carrière, puis partout dans le monde. « J’aime beaucoup me faire des films », rappelle-t-elle pour terminer. Le film que Myrtille Bègue tourne depuis maintenant quinze mois est une véritable ode à une reconversion réussie après une vie consacrée au biathlon.


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Sport Passion, Ski nordique, Biathlon, Ski de fond
Biathlon, ski de fond, Saut à ski, combiné nordique, Sports d'hiver, Nordic Magazine, Ski, nordique, vol à ski

Facebook

A LIRE AUSSI

Biathlon

16:28. Le successeur de Christian Dumont, tragiquement et brutalement disparu le mois dernier, est connu. Le 1er octobre prochain, annonce la Fédération française de...

Biathlon

11:19. Ce mercredi matin, sur le pas de tir de Corrençon-en-Vercors (Isère), Emilien Jacquelin a retrouvé sa carabine pour enchaîner les salves un peu...

Biathlon

La Südtirol Arena d'Antholz (Italie), qui deviendra site olympique en février 2026, va subir un relifting en vue de l'échéance quadriennale.

Biathlon

Découvrez le programme des championnats de Norvège de biathlon d'été programmés ce week-end à Lillehammer.

Vu de Norge

Avec Vu de Norge et nulle part ailleurs, retrouvez toute l’actualité nordique norvégienne.

Biathlon

L'IBU, le week-end passé, a validé les calendriers de l'hiver prochain et fortement conseillé à la vaccination en vue de la saison olympique.

Biathlon

Magdalena Wierer, la petite sœur de Dorothea, a annoncé mettre un terme à sa carrière de biathlète à 19 ans. Sa carrière s'est terminée...

Biathlon

Vanessa Voigt et Matthias Dorfer ont été sacrés champions d'Allemagne d'été de la poursuite ce dimanche à Arber, en Bavière.