Biathlon | Quentin Fillon-Maillet : « De nouvelles émotions »

BIATHLON - Médaillé de bronze du sprint des championnats du monde à Östersund, Quentin Fillon-Maillet a joliment ouvert le compteur français des médailles.
Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

BIATHLON – Médaillé de bronze du sprint des championnats du monde à Östersund, Quentin Fillon-Maillet a joliment ouvert le compteur français des médailles.

 

Ils étaient attendus et n’ont pas manqué leur entrée dans ces championnats du monde de biathlon à Östersund. Quentin Fillon-Maillet a apporté la première médaille à l’équipe de France en s’emparant du bronze décroché sur le sprint de ce samedi.

Devancé par Johannes Boe et Alexander Loginov, les deux meilleurs mondiaux, le Jurassien a été solide sur le pas de tir comme sur les skis pour cueillir cette belle médaille de bronze, la première en individuel.

Johannes Thingnes Boe (NOR), Quentin Fillon Maillet (FRA), Alexander Loginov (RUS) © Tumashov/NordicFocus. 

Les bleus seront placés pour la poursuite de dimanche avec Simon Desthieux, 5e et Martin Fourcade, 6e… Voici les réactions des Français au micro de L’Equipe.

 

Les réactions des Français sur L’Equipe

  • Quentin Fillon-Maillet (3e à 16,5 s.) : « Je suis content d’arriver sur cette période à 100% de mes capacités, en tir comme en ski… Après la joie des victoires cette année, je découvre de nouvelles et belles émotions avec cette médaille individuelle. Beaucoup d’émotions d’autant plus sur ce format là. En regardant le relais mixte, j’ai vu qu’il y avait beaucoup de pression sur le pas de tir, et moi, je n’avais pas envie de me mettre de pression, de faire les choses naturellement comme en coupe du monde. Le gros but c’était de faire le 10/10 et de donner mon max dans le dernier tour sans être renseigné… J’ai vraiment essayé de finir fort pour garder un peu d’avance »
BIATHLON - Intraitable sur la piste malgré une faute, le Norvégien Johannes Boe a remporté le titre mondial du sprint à Östersund où Quentin Fillon-Maillet, à 10/10, s’est paré d'une belle médaille de bronze.

Quentin Fillon Maillet (FRA) © Tumashov/NordicFocus. 

  • Martin Fourcade (6e à 32 s. et 10/10) : « Il n’y a pas de regrets, c’est une belle course de biathlon. Malgré un manque de repères, j’ai donné 100% de ce que j’avais même si ça ne suffit pas. Il faut voir le positif même si à 10/10, ce n’est pas la place espérée. C’est une situation compliquée à vivre car ma tête veut quelque chose que mon corps n’arrive pas à lui offrir. Je vois aussi le positif : j’ai pu répondre présent derrière la carabine, après un mois de pause. Il faut savoir se satisfaire de ces choses là. Pendant sept ans, j’ai appris beaucoup en gagnant, en me dépassant… Maintenant, je vis des moments plus difficiles mais j’ai la chance de faire ce que j’aime. »
BIATHLON - Intraitable sur la piste malgré une faute, le Norvégien Johannes Boe a remporté le titre mondial du sprint à Östersund où Quentin Fillon-Maillet, à 10/10, s’est paré d'une belle médaille de bronze.

Martin Fourcade (FRA) © Manzoni/NordicFocus. 

 

  • Emilien Jacquelin (24e à 1’33 mn, 9/10) : « Pour ma part, je suis fiévreux depuis trois ou quatre jours d’où un gros doute au moment de prendre ou pas le départ. Sur un sprint de championnat du monde, on voit que les gars sont présents. Avec la maladie, j’ai opté pour un schéma de course en partant tranquillement, j’ai vraiment bataillé sur ce sprint. J’ai pensé à Simon Fourcade, remplaçant, qui avait sans doute envie de disputer cette course. »
BIATHLON - Intraitable sur la piste malgré une faute, le Norvégien Johannes Boe a remporté le titre mondial du sprint à Östersund où Quentin Fillon-Maillet, à 10/10, s’est paré d'une belle médaille de bronze.

Emilien Jacquelin (FRA) © Manzoni/NordicFocus.

 

  • Simon Desthieux (5e à 24,8 s. et 10/10) : « On a été présent, ça fait plaisir d’être placé pour la poursuite de dimanche. C’est une belle course d’ensemble. Pour moi, les sensations n’étaient pas extra mais aussi bonnes que ce que j’ai connu cette saison. Il y a du très bon à prendre notamment ce 10/10 très satisfaisant. Il y a vraiment de la densité car les athlètes ont préparé au mieux cet événement, avec le retour de Loginov par exemple… Ça va être un beau match sur la poursuite. »
BIATHLON - Intraitable sur la piste malgré une faute, le Norvégien Johannes Boe a remporté le titre mondial du sprint à Östersund où Quentin Fillon-Maillet, à 10/10, s’est paré d'une belle médaille de bronze.

Simon Desthieux (FRA) © Manzoni/NordicFocus. 

 

  • Antonin Guigonnat (20e à 9/10 et 1’24 mn) : « Je n’ai pas raté ma course mais juste ma dernière balle. J’ai un peu pensé au 10/10 en voyant les quatre premières cibles tomber… Physiquement, c’était dur, j’ai essayé de partir fort mais ça ne s’est pas vu sur les temps intermédiaires, c’est un peu vexant. J’espère que cette course aura décrassé la machine. Globalement, on sait qu’on a un gros potentiel pour aller chercher les médailles et le job est fait pour l’équipe. Il y en a toujours un pour égayer les autres, tant mieux. Je prendrai le départ demain avec l’envie de jouer ! »
BIATHLON - Intraitable sur la piste malgré une faute, le Norvégien Johannes Boe a remporté le titre mondial du sprint à Östersund où Quentin Fillon-Maillet, à 10/10, s’est paré d'une belle médaille de bronze.

Antonin Guigonnat (FRA) © Manzoni/NordicFocus. 

 

Photo : Nordic Focus photo agency

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.