Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Quentin Fillon-Maillet, biathlon, Nove Mesto
Quentin Fillon Maillet (FRA) - Manzoni/NordicFocus

Biathlon

Biathlon | Quentin Fillon-Maillet : « Être le meilleur du monde au moment où je porterais les anneaux olympiques »

L’hiver a été long pour Quentin Fillon-Maillet, troisième du classement général de la coupe du monde. Après des débuts compliqués, le Jurassien a mis peu à peu la machine en marche jusqu’à compter parmi le gratin de son sport pendant une grosse partie de la saison. Il se confie à Nordic Magazine.

Après une saison de coupe du monde harassante terminée dimanche dernier à Östersund (Suède), et à la veille de remporter la mass-start des championnats de France pour la troisième fois, le Jurassien Quentin Fillon-Maillet s’est posé pendant une trentaine de minutes. Le temps pour le Franc-Comtois, numéro trois mondial, de répondre aux questions de Nordic Magazine. Ambitieux comme toujours, il annonce viser l’or olympique l’année prochaine. Entretien.

  • Quelle leçon tirez-vous de votre hiver ?

Pendant toute la saison, j’ai souvent été frustré par mes résultats. Sportivement, c’était bien, mais il était difficile d’accepter de faire quatrième en étant si proche de la victoire. L’enchaînement des courses fait qu’au final je suis content de ma saison parce que je termine au troisième rang mondial, ce qui vaut beaucoup. J’ai aussi gagné à trois reprises, signé de nombreux podiums et été très régulier avec 21 tops 10, 14 tops 6 et 7 podiums sur 26 courses individuelles.

Je suis fier d’être plus régulier que l’année dernière, c’est une belle récompense que voir que le travail paye. La leçon que je tire de cette année, c’est que j’aurais préféré mettre quelques balles de plus aux Mondiaux pour avoir plus de médailles que cette super-régularité qui n’est pas récompensée.

Quentin Fillon-Maillet, biathlon, Östersund
Quentin Fillon Maillet (FRA), Jeremy Finello (SUI) – Manzoni/NordicFocus
  • Ces Mondiaux avec trois quatrièmes places étaient-ils votre plus mauvais souvenir de la saison ?

J’ai eu beaucoup d’excitation et d’envie sur les championnats du monde, peut-être trop. Ce qui m’a fait louper la balle de trop. Ça a été difficile à accepter pendant les Mondiaux. Je suis vraiment exigeant envers moi-même au niveau des objectifs et je le serais encore à l’avenir. Je fais du biathlon pour jouer avec les meilleurs. Je suis satisfait de ma saison mais, sur le moment, ce n’était pas toujours le cas.

« Mon objectif est d’être le meilleur du monde et je ne vais pas me cacher »Quentin Fillon-Maillet à Nordic Magazine

  • Vous aviez clairement annoncé vouloir être champion du monde et remporter le gros globe : regrettez-vous d’avoir fait cela ?

J’ai été très franc mais j’aurais peut-être dû en garder un petit peu pour moi… Au début de ma carrière, je me suis un peu protégé en ne donnant que la moitié de mes objectifs pour ne pas me faire taper dessus. Cette année, j’ai voulu être franc en disant vraiment ce que j’avais en tête. Ça ne m’a pas mis plus de pression que cela. Je n’ai pas envie de trop raisonner comme un Français à être très humble et ne pas trop en donner. Mon objectif est d’être le meilleur du monde et je ne vais pas me cacher.

Quentin Fillon-Maillet, biathlon, Östersund
Quentin Fillon Maillet (FRA) – Manzoni/NordicFocus
  • Vous allez continuer à annoncer vos objectifs : vous viserez donc l’or olympique l’hiver prochain à Pékin…

Bien sûr ! C’est l’objectif à quatre ans. Je vais me donner l’objectif d’être le meilleur possible sur ses JO, je n’irais pas en Chine pour encore ramener du chocolat ou des pin’s des autres nations. Je n’ai pas encore mis en place toute ma stratégie sur la saison mais, ce qui est sûr, c’est que les Jeux seront l’objectif majeur avec, un niveau en-dessous, la coupe du monde où il y aura de belles choses à faire.

On verra mais, pour être plus en forme au moment des Jeux, je ferais peut-être une impasse. Je me laisse encore un peu de temps pour y réfléchir. J’espère être le meilleur du monde au moment où je porterais les anneaux olympiques.

« Je vais moins jouer cet été »Quentin Fillon-Maillet à Nordic Magazine

  • Justement, il n’y a pas eu de préolympiques à Pékin cette année : cela vous rajoute-t-il du stress ?

C’est certain que ce n’est pas un avantage de ne pas aller voir le pas de tir pour appréhender les conditions de vent, la piste et la neige pour les techniciens. Ce n’est pas rédhibitoire pour briller aux Jeux mais il faudra juste savoir faire les choses au bon moment. On ira bien en amont sur site pour appréhender tout cela. Si le site est bien venté comme il semble l’annoncer, on va s’entraîner cet été pour être prêts à tirer dans le vent.

  • Cette saison, vous avez avoué en avoir trop fait lors de la préparation estivale : allez-vous changer des choses cet été ?

Tout n’est pas encore établi mais je vais logiquement garder les bonnes bases qui fonctionnent. Il faudra essayer d’être meilleur sur le début de saison et, globalement, je n’ai pas eu les pics de forme de la saison dernière sur l’ensemble de cet hiver. Il ne va pas falloir que j’en fasse trop sur les mois d’automne. Je vais tester de nouvelles choses mais de façon moins forte puisque j’ai trouvé mes limites. Je vais moins jouer.

L'article continue sous la publicité
pub
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

A LIRE AUSSI

Ski nordique

17:03. L’interdiction d’utiliser du fluor pour farter les skis des fondeurs, sauteurs et biathlètes se précise. Alors que ces produits auraient dû être interdits...

Biathlon

14:42. Lors des championnats de Russie disputés au début du mois à Khanty-Mansiysk, Natalia Ushkina, absente des collectifs nationaux depuis 2014, a marqué les...

Biathlon

Laura Dahlmeier, ex-star du biathlon allemand, a participé samedi à une course de ski-alpinisme internationale en Italie.

Biathlon

L'hiver 2020/2021 de la Jurassienne Caroline Colombo n'a pas été de tout repos. Marquée par un gros passage à vide en milieu de saison,...

Biathlon

Le Savoyard Eric Perrot, pas encore 20 ans, revient, pour Nordic Magazine, sur sa première course en coupe du monde disputée le mois dernier...

Biathlon

Après les accusations de dopage de l'ancien biathlète russe Dmitry Vasiliev envers Sturla Holm Lægreid et les Norvégiens, Siegfried Mazet lui a répondu avec...

Biathlon

Biathlon : Fabien Claude, tel Janus Cet hiver, le Vosgien Fabien Claude, 26 ans, s’est transformé en Janus. Tel le dieu romain à deux...

Biathlon

Le biathlète Tarjei Boe, interrogé par VG, explique que, pour évoluer, le ski de fond aurait tout intérêt à regarder ce que fait le...