Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Quentin Fillon-Maillet, biathlon, Antholz
22.01.2021, Antholz, Italy (ITA): Quentin Fillon Maillet (FRA) - IBU World Cup Biathlon, individual men, Antholz (ITA). www.nordicfocus.com. © Manzoni/NordicFocus. Every downloaded picture is fee-liable.

Biathlon

Biathlon | Quentin Fillon-Maillet : « Je me suis battu jusqu’au bout pour ce podium »

Après son podium décroché d’un souffle lors de l’individuel d’Antholz (Italie), Quentin Fillon-Maillet, rasséréné par cette troisième boîte individuelle de l’hiver, s’est posé quelques minutes pour répondre aux questions de Nordic Magazine. 

Cette dernière semaine de coupe du monde avant les championnats du monde de Pokljuka (Slovénie) débute de la plus belle des manières pour Quentin Fillon-Maillet. Troisième de l’individuel remporté par le Russe Alexander Loginov, le Jurassien retrouve les joies du podium pour la première fois depuis un peu plus d’un mois. Pour Nordic Magazine, le biathlète né à Champagnole (Jura) revient sur cette troisième décrochée… pour un dixième de seconde. Entretien.

  • Quel est votre sentiment après ce retour sur le podium ?

Je suis bien évidemment heureux. Oberhof, à part les podiums en relais, a été compliqué d’un point de vue individuel, comme depuis le début de saison. Je suis vraiment content, les sensations étaient fortes au moment où je franchis la ligne d’arrivée et où je vois que je suis troisième sur l’écran géant. Un dixième sur un individuel, c’est vraiment rien.

Quentin Fillon-Maillet, Alexander Loginov, Sturla Holm Laegreid, biathlon, Antholz

Sturla Holm Laegreid (NOR), Alexander Loginov (RUS), Quentin Fillon Maillet (FRA) – Manzoni/NordicFocus

  • Lors du dernier tour, saviez-vous que c’était aussi serré ?

J’ai pu voir via l’écran d’affichage que beaucoup d’athlète avaient tiré à 18 ou 19. Je savais que la différence allait se faire sur les skis. En sortant du dernier tir à six secondes de Lukas Hofer, on m’annonce que lui aussi a fait deux fautes. J’étais un peu pris entre deux feux parce qu’on me donnait des super temps de ski pour Johannes Boe et Hofer sur les premiers tours et je me retrouve, finalement, dans ses temps sur le dernier tour… Je me suis battu et j’étais surpris de lui reprendre du temps seconde après seconde tout au long de la boucle. Je me suis d’autant plus battu sur ce dernier tour que j’avais le podium en ligne de mire.

« J’espère que les bonnes choses ne sont pas terminées pour cette semaine »

  • Le brouillard vous a-t-il gêné sur le troisième tir où vous perdez une balle au couché ?

Au moment des essais, Emilien Claude, qui réglait avant moi, m’a dit de faire attention au brouillard, assez épais. Finalement, le ciel était magnifique au moment de mes réglages. Les deux premiers et le dernier tir se sont très bien passés mais, sur le troisième, il y a eu une masse de brouillard qui m’a fait perdre du temps pour chercher les cibles. La balle n’est pas loupée qu’à cause de ça mais ça ne m’a pas avantagé.

Quentin Fillon-Maillet, biathlon, Antholz

Quentin Fillon Maillet (FRA) – Manzoni/NordicFocus

  • Ce podium doit vous faire du bien psychologiquement dans une saison où vous alternez le bon et le moins bon…

Quand on monte sur le podium comme l’année dernière, on s’habitue aux bonnes places. Cette année, je fais beaucoup de top 10 sans accéder forcément au podium. L’émotion est d’autant plus forte de faire une troisième place sur cet individuel. La saveur est toujours différente quand on a du mal à réussir quelque chose. J’espère que les bonnes choses ne sont pas terminées pour cette semaine.

« Je fais encore quelques erreurs bêtes »

  • Depuis le début de la saison, vous êtes à la recherche de vos meilleures sensations sur les skis : où en êtes-vous après cet individuel ?

Après les courses de décembre, j’ai fait un premier bilan. Il en est ressorti que je m’étais peut-être trop entraîné cet été. C’était volontaire parce que je voulais connaître mes limites, que j’ai trouvées. Ça va permettre de mieux me régler pour la saison prochaine, que j’espère olympique. Si on n’essaye pas, on n’échoue pas. C’est aussi frustrant parce que je n’arrive pas à faire le beau ski de l’année dernière même si je retrouve des sensations. J’espère pouvoir trouver des petites ficelles après cette semaine pour être en forme au moment des Mondiaux.

  • Dimanche dernier, à la sortie de la mass-start d’Oberhof (Allemagne), vous espériez que les planètes s’alignent à Antholz (Italie) : était-ce le cas ce vendredi ?

C’est correct mais pas encore idéal à ski. Je fais avec la forme du moment, je n’ai pas retrouvé un regain d’énergie en une nuit ou une semaine. Sur le tir, les pourcentages sont meilleurs et j’ai encore envie d’être meilleur là-dessus parce que je sens que j’ai une bonne stabilité. Je fais encore quelques erreurs bêtes. Ce sont des détails que je veux aller chercher sur la suite du week-end et les Mondiaux.

À lire aussi :

Photos : Nordic Focus.

L'article continue sous la publicité
pub
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, Saut à ski, combiné nordique, Sports d'hiver, Nordic Magazine, Ski, nordique, vol à ski
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Facebook

A LIRE AUSSI

Biathlon

17:09. Simon Eder va disputer une seizième saison complète en coupe du monde ! À 38 ans, le biathlète autrichien, numéro 15 mondial l’hiver...

Vu de Norge

Avec Vu de Norge et nulle part ailleurs, retrouvez toute l’actualité nordique norvégienne.

Biathlon

15:51. Les bonnes nouvelles s’en finissent pas de pleuvoir sur le biathlon norvégien. Quelques jours après la signature d’un nouvel accord de sponsoring avec...

Biathlon

Fin de carrière pour la Russe Irina Starykh, 33 ans et quadruple championne d'Europe. C'est une blessure au dos qui l'empêche de continuer le...

Biathlon

Le Giro a débuté samedi. Lors de la première étape, un ancien biathlète, le Norvégien Tobias Foss, a terminé à la troisième place.

Biathlon

L'hiver passé, le Doubiste Sébastien Mahon, 21 ans, n'a pas vécu la saison qu'il avait rêvé. Gêné par une blessure à quelques jours des...

Biathlon

L'hiver passé, Sturla Holm Lægreid, 24 ans, a impressionné son monde, tenant tête jusqu'au bout de la saison à Johannes Thingnes Boe. Quelques semaines...

Biathlon

Cette semaine, Emilien Jacquelin, Antonin Guigonnat et Martin Fourcade se font plaisirs du côté des magnifiques paysages de la Toscane.