Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Julia Simon, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Julia Simon (FRA) - Manzoni/NordicFocus

Biathlon

Biathlon : retour sur la saison de Julia Simon, couronnée au classement général de la coupe du monde

Nordic Magazine retrace la saison de Julia Simon, devenue ce samedi la quatrième Française à remporter le gros globe de cristal en biathlon.

Biathlon : Julia Simon, le sacre de celle qui ne voulait pas du gros globe

Cette saison, la meilleure biathlète du monde se nomme Julia Simon, vainqueure du gros globe de cristal. A 26 ans, la sportive venue du Beaufortain est parvenue à gagner en régularité ces quatre dernier mois, notamment grâce à un tir couché enfin stabilisé après deux ans de travail avec Jean-Paul Giachino.

« Je ne pense pas qu’il y a eu de moment déclic parce que, dès ma première course, je fais cinquième à l’individuel de Kontiolahti. J’ai fait mon biathlon sans jamais m’affoler et je ne me suis jamais vu aussi belle que je ne l’étais. J’ai cherché à construire mes courses et, sur cette saison, cela a été la clé », expliquait-elle à Nordic Magazine la semaine passée depuis Östersund (Suède).

Julia Simon, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Julia Simon (FRA) – Manzoni/NordicFocus

Ainsi, ce gros globe de cristal, récompense ultime pour une biathlète, n’était pas son but en début de saison. « Très honnêtement, je n’avais pas cet objectif dans ma tête au début de la saison, mais celui d’être plus régulière et de gratter des places classement général, avoue-t-elle. Ce maillot n’a pas été mon objectif jusqu’à fin janvier puisque je m’attendais à perdre des points et peut-être même à le céder. Après avoir eu mes médailles aux Mondiaux, c’est clairement cependant devenu mon objectif et le but était de continuer à aller le chercher. Ce n’était pas mon objectif de base, mais de faire mon meilleur biathlon, de mettre des balles et de construire mes tirs. Savoir faire les choses a été la clé. »

Nordic Magazine revient sur les grands moments de sa quête de cristal.

L'article continue sous la publicité
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine




pub

Un début de saison réussi à Kontiolahti

Si, avant d’entamer son hiver, Julia Simon expliquait ne pas avoir « les armes » pour jouer le classement général, ses premières courses de la saison montraient le contraire. Cinquième de l’individuel d’ouverture de Kontiolahti (Finlande) puis seizième du sprint et, enfin, vainqueure de la poursuite, elle se posait d’emblée comme une prétendante au classement général.

Julia Simon, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine
Julia Simon (FRA) – Manzoni/NordicFocus

Mais la jeune femme gardait, logiquement, les pieds du terre : « On ne va pas s’emballer, cela reste une première semaine de coupe du monde, mais ce très bon début de saison est tout de même un soulagement. Cela faisait deux ans que les lancements d’hivers étaient compliqués alors que, là, je suis parvenue à directement entrer dans le vif du sujet », lâchait-elle avant de prendre la direction d’Hochfilzen (Autriche).

La prise de pouvoir à Hochfilzen

Dès la semaine suivante, dans le Tyrol, Julia Simon, après avoir terminé troisième du sprint, prenait donc les commandes du classement général. Elle devenait alors la huitième tricolore à endosser le dossard jaune après Anne BriandCorinne NiogretSylvie BecaertEmmanuelle ClaretSandrine BaillyMarie Dorin-Habert et Justine Braisaz-Bouchet.

Julia Simon, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine
Julia Simon (FRA) – Manzoni/NordicFocus

« C’est quelque chose qui m’a toujours fait rêver, avouait-elle quelques minutes plus tard. C’est une première étape de passée, je pourrai dire que je l’ai eu une fois dans ma carrière, mais il y a encore tout à faire et des choses à aller chercher. Pour le conserver, il faudra faire des courses construites comme je le fais depuis le début de l’hiver. »

Deux jours plus tard, elle mettait les paroles en actes en dominant, en jaune, la poursuite autrichienne. « J’ai juste l’impression de vivre ma meilleure vie de biathlète », expliquait-elle dans la foulée, avant de gagner, le lendemain, le relais avec les copines de l’équipe de France.

Un mois de janvier bien négocié

Après avoir terminé décembre avec deux podiums au Grand-Bornand (Haute-Savoie) puis une victoire lors du show de Gelsenkirchen (Allemagne) avec Fabien Claude, Julia Simon se présentait à Pokljuka (Slovénie), début janvier, avec le dossard jaune bien accroché sur les épaules (avec 76 unités d’avance sur Elvira Oeberg).

L'article continue sous la publicité
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine




pub

La Suédoise, cependant, réalisait le doublé sprint/poursuite et revenait, avant Ruhpolding (Allemagne), à 31 points. « Ce n’est pas une surprise qu’elle soit à ce niveau, elle est là pour venir chercher le maillot jaune, estimait alors la biathlète des Saisies (Savoie). Cela va être une grande bataille jusqu’au bout, mais j’espère pouvoir rivaliser longtemps avec elle ! »

Julia Simon, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Julia Simon (FRA) – Manzoni/NordicFocus

En Bavière, Julia Simon reprenait du champ : 51 points après l’individuel puis 141 à la suite d’une mass-start remportée en l’absence de sa rivale, malade. « Plus les courses passent et plus j’aimerais rêver [du gros globe], mais il y a encore du travail à accomplir, indiquait-elle, gardant les pieds sur terre. C’est une grande fierté de porter le maillot jaune, mais je continue de prendre cette saison course après course. Il y a encore beaucoup de choses à aller chercher, on est qu’au mois de janvier. »

Finalement, après un top 10 et un top 20 à Antholz (Italie), Julia Simon terminait cette deuxième série de trois semaines de coupe du monde avec 75 points de marge sur Elvira Oeberg, deux fois troisième en Italie.

Le tournant de Nove Mesto

Au retour des championnats du monde d’Oberhof (Allemagne), Julia Simon tombait malade, contractant la Covid-19. Ce coup du sort, qui aurait pu la sortir du match pour le dossard jaune, lui a finalement permis de se reposer et d’aborder l’étape de reprise de Nove Mesto (République tchèque) sans se poser de question, avec seulement l’envie de tout donner.

Julia Simon, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Julia Simon (FRA) – Manzoni/NordicFocus

Neuvième du sprint puis quatrième de la poursuite malgré des bronches sifflantes, elle réalisait tout de même une excellente opération du général. C’est qu’Elvira Oeberg, pas remise d’une maladie déclenchée lors des Mondiaux, manquait la qualification pour la poursuite. Ainsi, la Villaraine s’envolait pour Östersund (Suède) avec 158 points de marge et cinq courses à disputer. Un matelas confortable qu’elle maintenait dans le comté de Jämtland, quitté pour Oslo-Holmenkollen (Norvège) avec 144 unités d’avance sur Dorothea Wierer, sa nouvelle dauphine.

Le sacre d’Oslo-Holmenkollen

Finalement, c’est dans le légendaire écrin d’Oslo-Holmenkollen (Norvège) que Julia Simon était sacrée au classement général de la coupe du monde après le sprint. Elle devenait alors la trentième biathlète à réaliser cette prouesse, la quatrième Française après Anne Briand, Emmanuelle Claret et Sandrine Bailly.

L'article continue sous la publicité
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine




pub

Julia Simon, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Julia Simon (FRA) – Manzoni/NordicFocus

Le tout grâce à une ligne de conduite suivie tout au long de l’hiver, résumée dans ces quelques phrases : « Je me fixe des petits objectifs course après course pour bien rester dans le match afin de ne pas me faire prendre par l’événement et de ne pas m’endormir en me disant que c’est acquis. J’ai cherché à construire mes courses et, sur cette saison, cela a été la clé. J’ai essayé de ne pas trop spécialement penser au maillot jaune. » Bien lui en a pris.


A lire aussi


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique

Facebook

A LIRE AUSSI

Biathlon

Sous le soleil des Saisies (Savoie), Jeanne Richard devient championne de France U22 du sprint. Chez les moins de 19 ans, Anaëlle Bondoux l'emporte...

Ski de fond

Pour le dernier week-end de la coupe du monde 2022/2023 à Lahti (Finlande), la Norvège se présentera avec ses atouts les plus redoutables.

Biathlon

A compter de l'hiver prochain, les farts fluorés seront interdits dans les compétitions organisées sous l'égide de l'IBU et de la FIS.

Ski de fond

Pour Nordic Magazine, Léna Quintin est revenue sur sa première finale en carrière atteinte mardi soir lors du sprint skate de Tallinn (Estonie).

Biathlon

Avec Nordic Magazine, suivez en direct vidéo les sprints des finales de la coupe de France, supports des championnats de France U19 et U22,...

Ski de fond

Lucas Chanavat revient sur sa deuxième place obtenue sur le sprint skate de Tallinn (Estonie) pour Nordic Magazine.

Ski nordique

L'Olympic Mont d'Or va célébrer ses champions le 6 avril prochain à la Seigne (Doubs).

Ski de fond

Deuxième du sprint skate de la coupe du monde de ski de fond de Tallinn (Estonie) ce mardi soir, Lucas Chanavat a regoûté aux...