Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Said Karimulla Khalili, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Said Karimulla Khalili (RUS) - Deubert/Nordicfocus.

Biathlon

Biathlon | Said Karimulla Khalili : « On m’appelait Benzema »

Said Karimulla Khalili vient de terminer son premier stage à Sochi. Il doit rejoindre ses coéquipiers en Biélorussie le 9 juin prochain.

Said Karimulla Khalili : fin de stage à Sochi

Said Karimulla Khalili vient de terminer son stage à Sochi (Russie) le 31 mai dernier. Le biathlète russe est satisfait de ce qu’il a accompli sur le site qui a accueilli les Jeux olympiques en 2014. « Nous avons réalisé la totalité de ce qui nous avions prévu, à cent pour cent », raconte-t-il dans une interview accordée à Sport 24. Si la météo n’a pas été clémente au début du séjour – il a même neigé –, elle s’est ensuite améliorée.

Said Karimulla Khalili a choisi de prolonger de quelques jours sa présence sur les bords de la mer Noire, quand les autres membres sont rentrés chez eux. «  J’ai fait pas mal d’entraînements en solo depuis 2015. Je pense qu’à bien des égards, cela m’est bénéfique, et Daniil essaie aussi », a-t-il déclaré sur les ondes de Match TV. Il est en effet resté avec Serokhvostov, avec qui il a partagé le peu de temps libre auquel ils ont eu droit. Les deux hommes ont désormais Artem Istomin pour coach ; auparavant, ils appartenaient au groupe de Yuri Kaminsky.

Said Karimulla Khalili, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Said Karimulla Khalili (RUS) – Deubert/Nordicfocus.

Leur feuille de route était bien remplie. « Il y avait un programme d’entraînement tellement chargé que ce n’est qu’en fin de journée que nous avions une heure pour nous reposer », indique Said Karimulla Khalili.

Pendant son temps libre, le médaillé de bronze des JO de Pékin aime jouer au billard. Avec les autres biathlètes, il lui arrive aussi de disputer un match de volley-ball.

Par contre, il n’est pas grand fan de football qu’il ne regarde pas à la télévision. Pourtant, raconte-t-il, il tapait régulièrement dans le ballon rond quand il était encore juniors. Partager le même prénom qu’un certain international français n’a d’ailleurs pas été sans conséquence. On lui a souvent parlé de l’attaquant français du Real Madrid qui vient de remporter sa cinquième Ligue des champions. « Les entraîneurs m’appelait Benzema (Rires), alors que j’étais très moyen », s’amuse-t-il.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Une petite amie exclue de l’équipe ukrainienne

Cette anecdote appartient au passé. Depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine par Vladimir Poutine, les biathlètes russes ont vu leur vie basculer. L’IBU les a exclus des compétitions internationales. Said Karimulla Khalili dit n’avoir plus beaucoup de contacts avec ses concurrents étrangers. « Des jeunes Norvégiens » lui ont toutefois écrit.

Sa petite amie, l’Ukrainienne Ekaterina Bekh, championne du monde et d’Europe chez les juniors, a été exclue de son équipe nationale. Elle l’a rejoint. A ce jour, elle n’a toutefois pas de passeport russe et s’entraîne désormais seule, comme l’a récemment écrit l’agence Tass.

Dans ce contexte, le fils d’un Afghan et d’une mère russe professeur de Français dit ne pas ressentir de problème de motivation. « L’essentiel est qu’il y ait des compétitions. C’est la chose la plus importante pour moi », estime celui qui avait participé, en septembre dernier, au Martin Fourcade Nordic Festival à Annecy (Haute-Savoie).

Ses coéquipiers l’attendent à Raubichi, au complexe sportif situé au nord-est de Minsk, la capitale de la Biélorussie, pour le 9 juin.


Les cinq dernières infos

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Facebook

A LIRE AUSSI

Biathlon

A moins de trois semaines du début de son festival, Martin Fourcade se réjouit de l'ampleur que son événement, lancé en 2019, a pris.

Biathlon

Découvrez le calendrier complet des championnats de Suède de biathlon d'été d'Östersund prévus en fin de semaine prochaine.

Biathlon

21:04. Ce vendredi soir, les organisateurs du Martin Fourcade Nordic Festival ont officialisé la présence de la Norvégienne Ingrid Landmark Tandrevold le 3 septembre...

Biathlon

6:47. Jusque-là, la biathlète Lotte Lie, engagée tout l’hiver sur le circuit de la coupe du monde sous les couleurs belges, était équipée en...

Biathlon

Rentrée du Blink Festival en fin de semaine dernière auréolée d'un podium, la Jurassienne Lou Jeanmonnot revient pour Nordic Magazine sur sa préparation estivale...

Ski nordique

Finalement, les farts fluorés seront toujours de la partie l'année prochaine sur les circuits internationaux de biathlon et de ski nordique.

Biathlon

Durant l'été, Nordic Magazine donne la parole, chaque jour, à un nordique retraité. C'est au tour de l'ancien biathlète haut-savoyard Rémi Borgeot de se...

Biathlon

18:46. Après Justine Braisaz et Anaïs Chevalier, Julia Simon est la troisième biathlètes française invitée pour le Martin Fourcade Nordic Festival, évènement nordique de...