Biathlon : Siegfried Mazet de retour en Norvège

Siegfried Mazet, biathlon
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

BIATHLON – Le Français Siegfried Mazet a pu se rendre en Norvège où il entraîne au tir l’équipe de biathlon. Il n’a pas été mis en quatorzaine et a pu travailler de suite.

 

Biathlon : les précautions du coach

Le numéro un mondial de biathlon Johannes Thingnes Boe et ses coéquipiers ont retrouvé leur entraîneur de tir. Siegfried Mazet a en effet quitté la France, et son fief d’Allex (Drôme), pour rejoindre la Norvège.

Grâce à la fédération norvégienne de ski, il n’a pas été contraint de passer par la case « quatorzaine ». « Nous avons envoyé une demande au ministère de la Santé pour savoir comment nous pourrions le faire travailler immédiatement. En respectant des critères stricts, nous avons pu tout résoudre. Nous sommes satisfaits », raconte le directeur sportif Per Arne Botnan à TV 2.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

« C’est bon d’être de retour », se félicite le Français lors d’une séance organisée jeudi à Fossum. Surtout qu’il n’a pas pu assister au rassemblement de mai. « Mon collègue Egil [Christiansen, le coach de la partie ski de fond, ndlr.] est sur place. Si je rate le premier stage, j’espère pouvoir me rendre sans problème au mois de juin en Norvège », confiait-il à Nordic Magazine le 22 avril dernier.

Jusqu’ici, c’est donc à distance qu’il était en relations avec les biathlètes.

 

À lire aussi :

 

 

« On est mieux concentré lorsque l’entraîneur est présent », se félicite Johannes Thingnes Boe, pas du tout inquiet par l’absence de quarantaine. « Comme il vit et mange seul, je suis sûr que cela se passera très bien », conclut-il.

Concrètement, le coach doit aussi rester à deux mètres de ses protégés. « Nous sommes dehors, donc c’est assez facile », dit-il. « J’ai ma propre voiture et j’ai loué un appartement à part », complète-t-il.

Durant le voyage qui l’a conduit jusqu’en Scandinavie, il a aussi pris ses précautions. « J’ai roulé avec ma voiture personnelle jusqu’à l’aéroport de Francfort, j’ai voyagé tout le temps avec le masque », précise-t-il. Après l’atterrissage, il a de nouveau pris un véhicule qui l’a protégé de toute contamination.

La Norvège — où  l’épidémie de coronavirus a fait au total 242 morts – va ouvrir lundi ses frontières à tous les pays nordiques à l’exception de la Suède, où l’épidémie du nouveau coronavirus reste vive, a annoncé le gouvernement norvégien vendredi.

 

Photo : Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.