Biathlon | Siegfried Mazet : « Johannes Boe s’est rassuré sur sa forme »

Siegfried Mazet, biathlon
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du moSki de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

BIATHLON – Au matin du début de la deuxième de la saison de coupe du monde, l’équipe masculine norvégienne de biathlon est toujours invaincue. C’est que Sturla Holm Lægreid et Johannes Thingnes Boe ont brillé le week-end dernier. Nordic Magazine s’est entretenu avec Siegfried Mazet, leur coach français du tir.

 

Les performances de Johannes Thingnes Boe, la sensation Sturla Holm Lægreid, la carabine raccourcit de son leader, les écarts de temps sur les skis ou la sélection pour le relais dominical à venir. Pendant quelques minutes ce mercredi, avant l’entraînement de veille de course, Siegfried Mazet a répondu aux questions de Nordic Magazine.

 

  • Quel bilan faites-vous du premier week-end ? Notamment celui de votre chef de file Johannes Thingnes Boe qui s’est rassuré avec une deuxième puis une première place…

Très bon ! Pour Johannes, il y avait quelques petites incertitudes après Beitostølen et les premières compétitions qu’on a faites à Sjusjøen. Il y avait aussi un petit peu d’anxiété, de stress, surtout sur les tirs couchés. Il était un peu dans le doute, pas méchamment, mais la semaine dernière, avant la première course, il n’était pas serein. Mais comme Martin le fut quand j’étais à ses côtés par le passé quand il a eu 2, 3 bonnes saisons de suite et que, d’un coup, pour une raison qui ne s’explique pas, il devient un petit peu plus fébrile.

 

  • Et finalement il s’est apaisé pour se lancer idéalement en vue du mois de décembre…

Après les deux premières courses, il s’est effectivement rassuré sur sa forme et ses capacités à performer. Pour moi, ce sont des signes positifs pour les semaines à venir. C’est un bon départ sur lequel il peut construit.

 

Johannes Thingnes Boe, Kontiolahti, biathlon

Johannes Thingnes Boe (NOR) – Manzoni/NordicFocus

 

  • Pendant l’intersaison, Johannes Thingnes Boe a raccourci sa carabine de quelques centimètres : qu’est-ce ce qui vous a amené à réaliser cette opération ? Emilien Jacquelin nous disait il y a quelques semaines que c’est quelque chose de très rare…

C’est un projet, peut-être qu’il reviendra en arrière. On a les limites qu’on se donne. Dans ma manière de voir les choses, il faut tout s’autoriser. Kylian Mbappé disait cela dans une interview : il s’autorise tout ce qu’il sent, tout ce qui peut le faire évoluer à l’entraînement comme en match. Je trouve que c’est très vrai. Pourquoi priver quelqu’un qui veut essayer un truc nouveau ? Peut-être que dans un mois, on va se rendre compte que ce n’était pas bien… Il n’y a pas de règle. Qui a dit qu’il ne fallait pas le faire ?

 

« Pour nos six biathlètes, il y a moyen de faire de belles choses »

 

  • Vous attendiez-vous à voir Sturla Holm Lægreid, vainqueur surprise de l’individuel d’ouverture, aussi haut ?

C’est la belle surprise. Sur un top 6, top 10 on le sentait venir mais pas pour une victoire ni même pour le podium. Il a tenu la baraque sur les skis pendant 20 kilomètres. C’est un format qu’il découvrait en coupe du monde [et même dans sa carrière, ndlr.]. Je le savais capable de faire 20/20 au tir mais résister et être à moins d’une minute en temps de ski des meilleurs, c’était la vraie surprise.

 

  • Avez-vous été surpris de l’écart à skis entre les Scandinaves et les Européens sur le premier week-end de courses ?

Ce sont des conclusions vites faites. Oui, nous les Scandinaves, avons plus d’heures de ski dans les jambes… [il souffle]. J’ai toujours entendu dire quand j’étais avec les Français que nos ski-roues étaient tellement bons que ça ne faisait presque pas de différence et qu’il nous fallait juste quatre jours de ski sur neige pour être de nouveau prêts. C’est ce que Stéphane [Bouthiaux] disait et ce que je pensais aussi. Je ne crois donc pas que l’avantage se situe là.

 

Sturla Holm Laegreid, biathlon, Kontiolahti

Sturla Holm Laegreid (NOR) – Manzoni/NordicFocus

 

  • Pour cette nouvelle semaine de courses, l’objectif est-il de réitérer les mêmes performances tout en faisant briller les quatre autres biathlètes de votre groupe, un peu en dedans samedi et dimanche ?

C’est ça. Tarjei, Johannes Dale, Vetle Christiansen et Bjoentegaard ont montré de belles choses physiquement la semaine passée avec une belle forme. Le but est de confirmer cela et d’aller chercher des performances parce qu’ils ont le niveau de ski requis pour cela. Les choses sont en place, il faut maintenant les concrétiser. Pour les six athlètes présents, il y a le moyen de faire de belles choses. Après, entre avoir les moyens de le faire et le faire, il y a une différence…

 

 

  • Vous allez donc devoir vous arracher les cheveux pour la sélection du relais…

Cela va se jouer sur les quatre courses individuelles, sur l’état de forme de chacun. Ça va être un petit peu compliqué mais c’est plutôt rassurant.

 

À lire aussi :

 

Photos : Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.